Photographie/Personnalités/R/William Rulofson

Un livre de Wikilivres.
< Photographie‎ | Personnalités‎ | R(Redirigé depuis William Rulofson)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 16/02/2020, le Wikilivre de photographie comporte 7 011 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Bradley & Rulofson (4 janvier, MàJ)

- - - - - - - - - -

  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



William H Rulofson

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

William Rulofson était un photographe canadien-états-unien né le 27 septembre 1826 et décédé accidentellement le 2 novembre 1878. Il a travaillé dans le studio Bradley & Rulofson avec Henry William Bradley. Il était également le frère d'Edward H. Rulloff, un meurtrier notoire qui a été pendu en 1871.

Né le plus jeune de six enfants à Hampton, Nouveau-Brunswick, Canada, Rulofson quitta sa famille et vint en Californie pendant la ruée vers l'or. Après une année d'exploitation minière dans les environs de Sonora, il traversa les États-Unis pour retourner au Missouri afin de rencontrer sa femme Amelia et son fils, qui avaient fait le voyage depuis Saint John, au Nouveau-Brunswick. La famille réunie est ensuite retournée à Sonora.

À Sonora, Rulofson a établi la première galerie photographique permanente de l'État et a exercé son métier avec un chariot daguerréotype itinérant avec son partenaire John B. Cameron, en prenant des portraits de mineurs. A une époque, la ville de Sonora fut détruite par un incendie mais le studio mobile fut sauvé grâce à un attelage de bœufs.

En 1861, Rulofson s'installa à San Francisco et rejoignit le studio de Bradley. Le couple a réalisé de nombreux portraits de Californiens de premier plan et a également publié les œuvres d'Eadweard Muybridge. Il a même témoigné en faveur de Muybridge lorsque ce dernier fut jugé pour le meurtre de l'amant de sa femme et acquitté, l'acte ayant été jugé comme un homicide « justifiable ».

Le talent photographique de Rulofson était reconnu. En 1873, il remporta la médaille d'or à un concours à Vienne, et il fut également élu président de la National Photographic Association en 1874. Il fut également membre fondateur et photographe officiel du Bohemian Club. Une fois, et en une occasion, alors qu'il prenait des photos officielles de l'île-forteresse d'Alcatraz pour le Ministère de la Guerre, il fut arrêté en tant qu'espion confédéré, puis libéré.

Rulofson a également acquis une certaine notoriété pour son rôle dans la publication satirique The Dance of Death (La danse de la mort). Écrit par son gendre Thomas A. Harcourt et w:Ambrose Bierce et publié sous le pseudonyme de « William Herman », le livre décrit la « méchanceté intolérable » de la valse. Un homme engagé dans la danse y est décrit : ses yeux, brillants d'une féroce et intolérable convoitise, jubilent comme des satyres sur [sa partenaire].

Bierce déclara plus tard, Rulofson... a suggéré le plan et fourni les ressorts du péché. Rulofson lui-même a dit du livre : J'ai montré à la société qu'un ulcère détestable peut couver en son sein.

Au fil des ans, Rulofson et sa femme ont eu cinq enfants. Après la mort d'Amelia en 1867, Rulofson épousa Mary Jane Morgan, qui avait travaillé comme secrétaire dans le studio de photographie. Ils ont également eu cinq enfants ensemble. Morgan avait apparemment un regard d'artiste et elle influença plusieurs de ses œuvres, bien qu'elle n'ait jamais été reconnue comme photographe. Après la mort de Rulofson, Morgan prit le contrôle de sa part du studio et en assura la charge jusqu'en 1889.

La rumeur disait que Rulofson avait un tempérament vicieux. Il s'est éloigné de son deuxième fils, qui est parti en mer après la mort d'Amelia « pour échapper à la sévérité de son père ». À son retour, à l'âge de 19 ans, le père et le fils ont convenu que le garçon serait adopté par le capitaine du navire. Sa famille n'était pas non plus à l'abri de la violence. En 1875, la plus jeune fille de son premier mariage mourut, apparemment tuée par son demi-frère Charles.

William Rulofson est mort le 2 novembre 1878, après être tombé du toit du studio Bradley & Rulofson à San Francisco. Selon un rapport du New York Times, on l'a entendu s'exclamer « Je suis tué » pendant sa chute.

Publications[modifier | modifier le wikicode]

Galerie de photographies[modifier | modifier le wikicode]

voir Bradley & Rulofson.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Cet article est adapté de la Wikipédia en langue anglaise.
Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer