Coréen/Hangul

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

L'écriture coréenne n'est pas formée d'idéogrammes comme le chinois. Il s'agit bel et bien d'un alphabet, créé au XVe siècle par le roi Sejong le Grand et un collège de savants. Il compte 24 lettres, 14 consonnes et 10 voyelles.

Quelques mots[modifier | modifier le wikicode]

Comme toute écriture différente de celle à laquelle on est habituée (l'alphabet latin en ce qui nous concerne) l'apprentissage de l'écriture coréenne peut présenter quelques difficultés. Au delà de ces difficultés communes à tous les apprentissages de nouveaux systèmes d'écritures, le système d'écriture coréen, qui est un alphabet, se révèle en fait assez simple.

L'alphabet coréen se nomme Hangeul (한글) en Corée du Sud et Joseongeul (조선글) en Corée du Nord.

Contrairement au latin il n'y a pas de distinction entre majuscule et minuscule dans l'alphabet coréen. Les 'lettres' de cet alphabet, appelées jamos (prononcé "tchamosse") ne se présentent jamais isolément. Plus précisément, ils sont toujours associés à l'intérieur de blocs pour former une syllabe. Les composants de ces syllabes sont inséparable et forment ensembles les caractères de l'écriture coréenne.

Les jamos ont chacun un nom qui diffère pour certaines consonnes entre Corée du Nord et Corée du Sud. Il ya deux classements pour ordonner les jamos, un pour les consonnes, un pour les voyelles. De plus, ces classements sont différents en Corée du Nord et en Corée du Sud. En outre les Hanjas, les caractères chinois traditionnels, peuvent être utilisés en Corée du Sud alors que leur utilisation est interdite en Corée du Nord. En dépit de ces différences, la prononciation et la langue sont identiques dans les deux Corées à l'exception d’un certain nombre d'expressions idiomatiques et noms de pays.

Il existe une romanisation, c'est-à-dire un moyen de noter l'écriture coréenne par l’utilisation de caractères latins, qui est standardisée. Elle sert notamment à définir les noms de domaine internet coréens.

L'écriture coréenne est essentiellement phonétique et un certain nombre de règles permet de prononcer exactement la majorité des textes écrits en coréen. Notamment, la prononciation de certaines consonnes varie suivant leur place dans la syllabe.

Pour ce qui est des syllabes commençant par une voyelle, la formation des caractères coréen nécessite la présence d’un jamos particulier le atone qui remplace la consonne initiale des syllabes commençant par une consonne.

Hangeul Jamo 한글 자모[modifier | modifier le wikicode]

Lettres de base[modifier | modifier le wikicode]

Hangeul Jamo 한글 자모
Lettres de base
Consonnes 자음 Voyelles 모음
Jamo Nom Rom. Pron. API Jamo Nom Rom. Pron. API
기역 (giyeok) g/k gu/k [g-]/[-k̚] (a) a a [-a-]
니은 (nieun) n n [n-]/[-n] (ya) ya ya [-ja-]
디귿 (digeut) d/t d/t [d-]/[-t̚] (eo) eo o (o ouvert) [-ʌ-]
리을 (rieul) r devant une voyelle, l devant une consonne ou en fin de mot. r/l [ɾ-]/[-ʎ] (yeo) yeo yo (o ouvert) [-jʌ-]
미음 (mieum) m m [m-]/[-m] (o) o ô [-o-]
비읍 (bieup) b/p b/p [b-]/[-p̚] (yo) yo [-jo-]
시옷 (siot) s/t s/t [s-]/[-t̚] (u) u ou [-u-]
이응 (ieung) ng ng [-ŋ] (yu) yu you [-ju-]
지읒 (jieut) j/t dj/t [tɕ-]/[-t̚] (eu) eu eu [-ɯ-]
치읓 (chieut) ch/t tch/t [tɕʰ-]/[-t̚] (i) i i [-i-]
키읔 (kieuk) k kh [kʰ-]/[-k̚]
티읕 (tieut) t th [tʰ-]/[-t̚]
피읖 (pieup) p ph [pʰ-]/[-p̚]
히읗 (hieut) h/t h/t [h-]/[-t̚]

Lettres composées[modifier | modifier le wikicode]

Lettres composées
Consonnes doubles 쌍자음 Voyelles composées 복합 모음
Jamo Nom Rom. Pron. API Jamo Nom Rom. Pron. API
쌍기역 (ssanggiyeok) kk k appuyé [kʼ-]/[-k̚] (ae) ae è [-ɛ-]
쌍디귿 (ssangdigeut) tt t appuyé [tʼ-]/[-t̚] (yae) yae [-jɛ-]
쌍비읍 (ssangbieup) pp p appuyé [pʼ-]/[-p̚] (e) e é [-e-]
쌍시옷 (ssangsiot) ss s appuyé [sʼ-]/[-t̚] (ye) ye [-je-]
쌍지읒 (ssangjieut) jj tch appuyé [tɕʼ-]/[-t̚] (wa) wa wa [-wa-]
Consonnes composées 복합 자음 (wae) wae [-wɛ-]
Jamo Nom Rom. Pron. API (oe) oe [-we-]
기역 시옷 (giyeok siot) ks x [-k̚]/[-ks-] (weo) weo wo (o ouvert) [-wʌ-]
니은 지읒 (nieun jieut) nj ndj [-n]/[-ntɕ-] (we) we [-we-]
니은 히읗 (nieun hieut) nh nh [-n]/[-nx-] (wi) wi wi [-wi-]
리을 기억 (rieul giyeok) lg lg [-ʎ]/[-ʎg-] (ui) eui euil [-ɰi-]
리을 미음 (rieul mieum) lm lm [-ʎ]/[-ʎm-]
리을 비읍 (rieul bieup) lb lb [-ʎ]/[-ʎb-]
리을 시옷 (rieul siot) ls ls [-ʎ]/[-ʎs-]
리을 티읕 (rieul tieut) lt lt [-ʎ]/[-ʎtʰ-]
리을 피읖 (rieul pieup) lp lph [-ʎ]/[-ʎpʰ-]
리을 히읗 (rieul hieut) lh lh [-ʎ]/[-ʎx-]
비읍 시옷 (bieup siot) bs ps [-p̚]/[-ps-]
  • 1. Certaines consonnes se prononcent différemment selon qu’elles se trouvent au début ou à la fin des syllabes qu’elles forment. Par exemple, se prononce « gu » dans (gi) et « k » dans (yeok)
  • 2. La syllabe « 시 » ne se prononce pas si mais shi (un peu comme le son chi en français). La transcription de cette syllabe par la romanisation révisée du coréen donne si alors que la méthode Mc-Cune-Reichauer écrit « shi ».
  • 3. Les groupes de consonnes sont toujours placés à la fin d’une syllabe. Si la syllabe est suivie par une consonne, seule la première consonne est prononcée. Si la syllabe est suivi d’une voyelle, les deux consonnes du groupes sont prononcés, la deuxième réalisant une liaison avec la voyelle qui suit.

Ex : « 없다 » se lira eobda (le n’est pas prononcé) alors que « 없어 » se lira eopseo (le est prononcé).