Coréen/Prononciation

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher
Ébauche

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : Aucune (vous pouvez indiquer les ressources que vous suggérez qui pourraient aider d'autres personnes à compléter cette page dans le paramètre « ressources » du modèle? engendrant ce cadre)

La prononciation du coréen se caractérise par certains écarts avec la langue écrite, un caractère hangeul pouvant prendre plusieurs prononciations différentes selon la position.

Le hangeul n'est en effet pas un alphabet strictement phonétique, mais plutôt fonctionnel : une syllabe hangeul représente généralement une racine ou une désinence et pas nécessairement une syllabe orale. Certaines liaisons entre syllabes ou modifications de consonnes (consonne sourde devant sonore, par exemple) apparaissent dans la langue orale sans être transcrits à l'écrit.

Pour la prononciation de base des caractères hangeul, voyez la page consacrée à cet alphabet : hangeul.

Le présent article décrit les écarts entre la prononciation de base et la prononciation réelle constatée dans la langue orale (population éduquée de Séoul).


Les voyelles[modifier | modifier le wikicode]

Voyelles simples[modifier | modifier le wikicode]

La plupart des voyelles simples coréennes ne posent guère de difficulté de prononciation pour le locuteur français.


Lettre Son (transcrit selon l'Alphabet phonétique international)
1 [a], comme dans le français « a »
2 [ja], comme dans le français « yack »
3 [ʌ], soit un « o » mi-ouvert
4 [jʌ], comme dans le français « yole » (avec un « o » mi-ouvert)
5 [o], soit un « o » fermé
6 [jo], comme dans le français « yoyo »
7 [u], comme dans le français « ou »
8 [ju], comme dans le français « youpi »
9 [ɨ], une sorte de « i » prononcé plus en avant, sans aller jusqu'au français « eu »
10 [i], comme dans le français « i »

La différence entre 'eo' (ㅓ) et 'o' (ㅗ) est à peu près celle qu’il y a entre les 'o' français des mots 'botte' et 'vélo', le premier étant 'o' prononcé avec la bouche plus ouverte que pour le second.

Voyelles composées[modifier | modifier le wikicode]

Voyelles composées 복합 모음
Jamo Nom Rom. Pron. API
(yae) yae [-jɛ-]
(e) e é [-e-]
(ye) ye [-je-]
(wa)
(oe) oe [-we-]
(weo) weo wo (o ouvert) [-wʌ-]
(we) we [-we-]
(wi) wi wi [-wi-]
(ui) eui euil [-ɰi-]

Une bonne approximation de ce qui distingue les voyelles 'ae' (ㅐ) et 'e' (ㅔ) serait la différence entre les prononciations des 'e' des mots français 'appel' et 'léger', le 'e' du premier mot est prononcé, comme pour le 'è', avec la bouche plus ouverte que le 'é' du second mot. Les voyelles composées 'we' (ㅚ), 'wi' (ㅟ), 'wa' (ㅘ), 'weo' (ㅝ), 'wae' (ㅙ), 'we' (ㅞ) consistent, à l'exception de ㅚ (prononcé comme le 'we'), à l'ajout du son 'w' devant la voyelle du jamos vertical.

Diphtongues[modifier | modifier le wikicode]

[modifier | modifier le wikicode]

ㅢ résulte de la combinaison de ㅡ et de ㅣ. Cette voyelle prend en fait trois prononciations différentes selon le contexte. Une approximation de la prononciation du 'eui' (ㅢ) peut s'obtenir en faisant suivre simplement la voyelle coréenne 'eu' de la voyelle coréenne 'i'.

Cas d'utilisation Prononciation Équivalent en hangeul Observations
au début d'un mot [øi] ㅡ + ㅣ en une seule syllabe Le son [i] est à peine esquissé.
particule indiquant la possession [e]
autres cas [i]

[modifier | modifier le wikicode]

oe ㅚ : comme 'oue' dans "ouest" (prononcé désormais comme ㅞ (voir plus bas), mais était prononcé différemment par le passé)

Les consonnes[modifier | modifier le wikicode]

les 14 consonnes
Lettre Nom Son (transcrit selon l'Alphabet phonétique international)
1 기역 (giyok) [ k ], [ g ] entre deux voyelles. Se prononce [ ŋ ] (comme dans l'anglais "parking") devant les consonnes [ n ], [ m ] et [ l ]
2 니은 (nieun) [ n ]. Ne se prononce pas devant ou derrière la consonne [ l ]
3 디귿 (digeut) [ t ], [ d ] entre deux voyelles. Se prononce [ n ] devant les consonnes [ n ], [ m ] et [ l ]
4 리을 (rieul) [ ɾ ] (comme un « r » italien mais à un seul roulement) entre deux voyelles et après la consonne [ h ]. Dans tous les autres cas [ l ]. Se prononce [ n ] derrière les consonnes [ k ], [ t ], [ p ], [ ŋ ] et [ m ]
5 미음 (mieum) [ m ]
6 비읍 (bieup) [ p ], [ b ] entre deux voyelles. Se prononce [ m ] devant les consonnes [ n ], [ m ] et [ l ]
7 시옷 (siôt) [ s ], [ ʃ ] (comme dans "chat") quand il est devant ces trois sons [ i ], [ j ] (comme dans "youpi") ou [ wi ] (comme dans "oui")
8 이응 (ieung) ou tongourami
ce qui signifie "le rond"
ne se prononce pas en début de syllabe, en fin de syllabe se prononce [ ŋ ] (comme dans l'anglais "parking")
9 지읒 (jieut) entre le son [ t͡ʃ ] (comme dans tchèque) et le son [ d͡ʒ ] (comme dans djibouti)
10 치읓 (chieut) [ t͡ʃʰ ] (comme dans tchèque, mais fortement expiré, accompagné d'un souffle d'air)
11 키읔 (kieuk) [ ] (comme dans "kaki" mais fortement expiré, accompagné d'un souffle d'air)
12 티읕 (tieut) [ ] (comme dans l'anglais "take" c'est-à-dire fortement expiré, accompagné d'un souffle d'air)
13 피읖 (pieup) [ ] (comme dans "pays" mais fortement expiré, accompagné d'un souffle d'air)
14 히읗 (hieut) [ [h] ] (comme le « h » aspiré anglais ou allemand)

Consonnes simples/aspirées/redoublées fondées sur ㄱ, ㄷ, ㅂ ,ㅈ et ㅅ[modifier | modifier le wikicode]

Dix-neuf consonnes peuvent se regrouper par groupes de deux , trois , ou de quatre , leur prononciation suivant des règles similaires.

Prononciation en début de mot[modifier | modifier le wikicode]

Le tableau suivant indique la prononciation « de base » de chacune de ces consonnes. C'est la prononciation utilisée en début de mot, sauf si le mot précédent se termine par une voyelle ou une consonne sonore (ce cas est décrit plus bas).

Consonne simple Consonne aspirée Consonne doublé

[k]

[kʱ]

[k] durci

[t]

[tʱ]

[t] durci

[p]

[pʱ]

[p] durci

[ʧ]

[ʧʱ]

[ʧ] durci

Il convient d'abord de faire observer que la prononciation de ces douze consonnes comporte deux phases :

  • « fermeture » : la langue presse contre le palais ou les alvéoles de la machoire supérieure, de manière à empêcher brièvement le passage de l'air ;
  • « ouverture » : la langue se relâche et libère l'air.

Dans la prononciation de base, ㄱ, ㄷ et ㅂ correspondent à peu près, respectivement, aux consonnes françaises « k », « t » et « p ». La prononciation de base de ㅈ correspond à peu près à « tch ».

Les consonnes « simples » définies ci-dessus sont prononcées quasiment sans aspiration, alors que les consonnes aspirées utilisent une aspiration marquée lors de la phase d'ouverture. On peut le sentir en plaçant sa main devant sa bouche : on doit sentir un jet d'air assez fort en prononçant ㅋ, un jet d'air faible (voire absent) avec ㄱ et aucun jet d'air avec ㄲ.

De plus, ㄲ se prononce en appliquant une pression plus forte de la langue sur le palais lors de la phase de fermeture, la tension pouvant amener à prononcer la voyelle qui suit sur un ton plus élevé. Il faut toutefois veiller à éviter toute aspiration lors de la phase d'ouverture, afin de bien différencier ㄲ de ㅋ.

Les mêmes observations sont valables pour les trois autres séries de consonnes décrites ici (ㄷ/ㅌ/ㄸ, ㅂ/ㅍ/ㅃ, ㅈ/ㅊ/ㅉ).

Prononciation entre deux voyelles ou consonnes sonores[modifier | modifier le wikicode]

Rappelons que les consonnes sonores (ou voisées) se distinguent des consonnes sourdes par la vibration des cordes vocales, que l'on peut sentir en posant le doigt sur le cou. La langue française possède plusieurs couples de consonnes sourdes/sonores : p/b, t/d, k/gu, ch/j, ss/z...

Les douze consonnes décrites dans cette section deviennent sonores lorsqu'elles sont situées entre deux voyelles ou consonnes sonores. Les consonnes toujours sonores sont ㅁ (m), ㅇ (ng), ㄴ (n) et ㄹ (r/l).

Consonne simple Prononciation de base (sourde) Prononciation en tant que consonne sonore
[k] [ɡ]
[t] [d]
[p] [b]
[ʧ] [ʤ]

Toutefois, lorsque l'une des douze consonnes présentées ici apparaît en fin de mot et que le mot suivant commence par une voyelle, il convient de suivre la règle présentée ci-après.

Prononciation avant une consonne ou en fin de mot[modifier | modifier le wikicode]

En fin de mot ou devant une autre consonne, les douze consonnes décrites ici se prononcent comme une consonne « simple », avec fermeture (pression de la langue contre le palais ou les alvéoles des dents de la mâchoire supérieure) mais sans libération de la langue.

Ainsi, ㅋ et ㄲ, avant une consonne, se prononcent et s'entendent comme ㄱ, mais avec seulement la pression de la langue contre le palais.

Toutefois, lorsque ces consonnes apparaissent en fin de mot et que le mot suivant commence par une voyelle, la consonne devient sonore. Ainsi, ㄱ, ㅋ et ㄲ, situés en fin de mot devant un mot commençant par une voyelle, seront prononcés comme un ㄱ sonore, c'est à dire comme « gu » en français. De plus, dans ce cas, la consonne située à la fin du premier mot est prononcée à l'oral comme si elle faisait partie de la première syllabe du mot suivant.

ㅅ et ㅆ[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation de base[modifier | modifier le wikicode]

ㅅ et ㅆ correspondent, dans leur prononciation de base, au son « s » en français. ㅆ est prononcé en principe plus « durement » que ㅅ. ㅅ est légèrement aspiré, alors que ㅆ ne l'est pas du tout.

Toutefois, certains locuteurs coréens ne font pas vraiment de différence entre ces deux sons (notamment dans le sud du pays), de sorte qu'il peut être difficile de les différencier.

ㅅ et ㅆ sont toujours sonores et ne se prononcent donc jamais comme un « z » français.

Prononciation « sh » devant certaines voyelles[modifier | modifier le wikicode]

ㅅ et ㅆ se prononcent « sh » (entre le « s » et le « ch » français) devant les voyelles suivantes :

  • ㅣ ;
  • les diphtongues comprenant le son « y » : ㅑ, ㅕ...
  • ㅟ.

Prononciation identique à « ㄷ » devant une consonne ou en fin de mot[modifier | modifier le wikicode]

ㅅ et ㅆ doivent être complètement « fermés » devant une consonne ou en fin de mot, ce qui rapproche leur prononciation de la consonne ㄷ ([t]) dans la même position. En conséquence, si le mot suivant commence par une voyelle, la liaison sera faite avec le son ㄷ (qui devient alors sonore et se prononce [d]).

En revanche, si ces consonnes apparaissent à la fin d'une syllabe mais que la syllabe suivante, commençant par une voyelle, fait partie du même mot, c'est la prononciation de base qui est utilisée pour la liaison.

Exemple Prononciation Traduction Observations
맛 없다 [마덥따] Ce n'est pas bon Deux mots
옷이에요 [오시에요] Un seul mot
갔어요 [가써요] Il est allé Un seul mot

On peut faire observer que 이다 est considéré non comme un mot séparé, mais comme une terminaison du nom qui précède.

À titre d'exception, 맛 있다 se prononce [마싣따], comme s'il s'agissait d'un seul mot, ce qui peut s'expliquer par le caractère extrêmement usuel de cet expression.

[modifier | modifier le wikicode]

ㅎ est prononcé comme un « h » aspiré.

Disparition de ㅎ[modifier | modifier le wikicode]

La prononciation de ㅎ est souvent très faible, voire inaudible, entre des voyelles ou les consonnes ㅁ, ㄴ, ㅇ et ㄹ.

Mot Prononciation équivalent en hangeul Observations
여행 [여앵]
전화 [저놔] Dans cet exemple, la liaison repousse la consonne ㄴ au début de la deuxième syllabe.

ㅎ précède ou suit une consonne fondée sur ㄱ, ㄷ, ㅂ ou ㅈ[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque ㅎ précède ou suit une consonne fondée sur ㄱ, ㄷ, ㅂ et ㅈ (ce qui inclut ㅋ, ㄲ, ㅌ, ㄸ, etc.), il est aspiré. Ceci est vrai également lorsque ㅎ suit ㅅ ou ㅆ.

Combinaison Prononciation en « fermant » la consonne Prononciation résultante (équivalent en hangeul)
ㅂ+ㅎ

ㅍ+ㅎ


[p]
ㄷ+ㅎ
ㅌ+ㅎ
ㅈ+ㅎ
ㅊ+ㅎ
ㅅ+ㅎ
ㅆ+ㅎ

[t]
ㄱ+ㅎ
ㅋ+ㅎ
ㄲ+ㅎ

[k]

La prononciation en « fermant » la consonne s'obtient, comme indiqué précédemment, en pressant la langue ou la lèvre inférieure contre le palais ou la lèvre supérieure, de manière à empêcher brièvement le passage de l'air.

Exemple :

Mot Prononciation équivalent en hangeul
밥 하다 [바파다]
좋다 [조타]

Autres consonnes[modifier | modifier le wikicode]

Les syllabes[modifier | modifier le wikicode]

Liaison entre syllabes[modifier | modifier le wikicode]

La liaison est couramment pratiquée : lorsqu'une syllabe se terminant par une consonne précède une syllabe débutant par une voyelle, la consonne est repoussée au début de la deuxième syllabe :

Cas d'utilisation Équivalent en hangeul
밥이 바비

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Miho Choo et William O'Grady, anglais The sounds of Korean: A Pronunciation Guide