Photographie/Fabricants/Beauty

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 18/08/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 874 articles
plan du chapitre en cours

Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Taiyōdō, renommée plus tard Beauty Camera, était un fabricant japonais d'appareils photos actif depuis le milieu des années 1940 jusqu'au début des années 1960.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Taiyōdō était au début un revendeur d'appareils installé à Tokyo. À partir de 1948, sa section Taiyōdō Kōki K.K. fabriqua l'appareil miniature Meteor, qui utilisait le film de 17,5 mm; bientôt suivi par d'autres, Vestkam, Epochs et Beauty 14, puis par les Spy 16 et Beauty 16 qui utilisaient le film de 16 mm. À peu près à la même époque, Taiyōdō distribuait le Gelto de format 3 x 4 cm, le Semi Gelto et d'autres produits de cette marque, utilisant la marque Planet pour divers accessoires. Les deux entreprise de fabrication et de revente avaient une adresse à Jinbōchō (Tokyo) et apparaissaient comme séparées jusqu'en 1951.

Au milieu des années 1950, la compagnie lança le premier modèle Beauty Six. Cette appareil apparut la même année que le Frank Six de Tōsei Kōki, mais un peu plus tard. On ne sait pas si la société a transféré sa production à Tōsei ou si elle l'a fabriqué dès le début en tant que sous-traitant de Taiyōdō. L'appareil reflex Beautyflex fut lancé par Taiyōdō Kōki à la fin de 1950 ou au début de 1951.

De 1952 à 1953, les sociétés de distribution et de fabrication fusionnèrent pour former Taiyōdō Kōki K.K. et l'usine déménagea pour Shimizuchō, tandis que la partie commerciale restait à Jinbōchō. À la fin de 1953, le second Beauty Six fut commercialisé ; un appareil très semblable fut vendu par Tougodo sous le nom de Toyoca Six, cette fois encore on ne sait pas si Tougodo fut un sous-traitant depuis le début ou s'il acheta les outillages et les machines.

Fin 1954, Taiyōdō lança le Reflex Beauty, un appareil 6 x 6 quelque peu inspiré du Reflex-Korelle. L'essentiel de la production était représenté par les appareils réflex à deux objectifs, dont la production continuait parallèlement. La société fit son entrée dans le domaine des appareils pour film 35 mm avec le Beauty 35 lancé au milieu de l'année 1955 et qui ne possédait qu'un viseur. Il fut suivi par les appareils à télémètre Beauty Super 35 et Beauty Canter 35..

Taiyōdō fit banqueroute en 1957. La société se réorganisa en tant que Beauty Camera K.K. et fut active sous ce nom à partir de décembre 1957. Elle changea très souvent d'adresse après cette date, d'abord à Shimura Kiyomizuchō, puis à Kayabachō Nihonbashi en 1958–9, à Edobashi fin 1960 et Miyamotochō in 1962–3. Après cette date, on perd définitivement sa trace.


Appareils[modifier | modifier le wikicode]


Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :