Photographie/Fabricants/NEC

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 17/07/2018, le Wikilivre de photographie comporte 6 545 articles
plan du chapitre en cours

Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Oliver Wendell Holmes Sr. (6 juin)
  2. Paul Rudolph (26 mai)

  1. Giorgio Sommer (27 juillet)
  2. Sabine Weiss (1er juillet)
  3. Frédéric Boissonnas (10 février)
  4. Ariel Varges (8 février)
  5. Andreas Gursky (9 janvier)
  6. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  7. Cosina CS-3 (7 janvier)
  8. Cosina CS-2 (7 janvier)




Composant NEC

NEC Corporation, anciennement Nippon Electric Company, Limited, est un géant industriel japonais de l'informatique et des télécommunications. La société, ou ses filiales, commercialise également quelques produits à usage photographique

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Fondée en 1899 par Iwadare Kunihiko (ancien employé d'Edison à New York) et l'entreprise états-unienne Western Electric Company, NEC est la première entreprise à capital mixte japonais et étranger. Elle produit alors des téléphones et centraux téléphoniques, puis élargit son activité à l’électronique (semi-conducteurs, circuits intégrés) et aux systèmes de communication (par radio, par micro-ondes ou par câbles sous-marins).

À partir des années 1960, Nippon Electric Company se développe à l’international (Europe et Amérique du Nord, puis Asie) et sa production s’élargit de même, dans les télécommunications (satellites, équipements de réseaux informatiques, puis téléphonie mobile) et les ordinateurs (supercalculateurs et compatibles PC, microprocesseurs).

En 1983, le groupe change son nom pour NEC Corporation, les initiales devenant Nippon Electronic Corporation. En 1996, NEC rachète Packard Bell et fusionne son activité micro-ordinateurs et serveurs avec celle de ce constructeur, en conservant les marques originales, sur les marchés nord-américains et européens.

Aujourd’hui implanté sur les 5 continents, NEC est toujours dirigé depuis le siège de Tokyo et présent sur tous les marchés boursiers importants du monde. La gamme d’activités actuelles est très large et va de la recherche fondamentale à la production, dans tous les domaines de l’électronique, de l’informatique et des télécommunication.

Dans les années 1980, NEC Semiconductors était le premier fabricant mondial de semi-conducteurs, loin devant Intel.

En 2005, NEC Semiconductors se situe à la Modèle:8e place dans le classement des 20 premiers fabricants de semiconducteurs. En 2006, NEC se trouve en Modèle:11e position, en raison d'un chiffre d'affaires quasi stagnant (selon le même classement, réalisé par isuppli).

En janvier 2009, NEC annonce la suppression graduelle sur deux ans de 20 000 emplois dans le but de réduire ses pertes, lesquelles s'établissaient à 1,46 milliard de dollars états-uniens en octobre et décembre 2008.


Fin janvier 2011, NEC annonce la création d'une coentreprise avec Lenovo, appelée Lenovo NEC Holdings B.V., de fabrication d'ordinateurs pour le marché japonais. La division PC de NEC devient ainsi une filiale à 100 % de la coentreprise, détenue à 51 % par Lenovo.

En novembre 2015, NEC se propose de travailler sur une connexion entre des lunettes intelligentes et une smartwatch pour "projeter" un client sur l'avant-bras de l'utilisateur. L'application s'appellerait "ARmKeypad". La firme cherche ainsi à se positionner sur le marché de la réalité augmentée.

Supercalculateurs[modifier | modifier le wikicode]

En 2007 NEC produit l'un des supercalculateurs les plus rapides du monde, la série NEC SXSX dont le dernier modèle est le NEC SX-8SX-8. Bien que le Earth Simulator, le calculateur météo/sismo japonais construit par NEC avec des systèmes NEC SX-6SX-6 ait perdu en novembre 2004 le titre officiel de calculateur le plus puissant du monde au profit de Blue gene d'IBM, ce n’est qu’au profit de calculateurs parallèles composés d’unités processeur scalaires beaucoup plus nombreuses, et les unités processeur vectoriel de calcul SX restent les plus rapides sur le marché du pooint de vue de la vitesse par processeur, avec 16 GigaGFLOPS en calcul vectoriel pour le SX-8 (c'est-à-dire 16 milliards d’opérations arithmétiques sur des nombres à virgule par seconde).

En 2006 est sortie une version améliorée, le SX8-R (Reinforced) affichant 35 GigaGflops. C'est ce modèle qu'a choisi Météo-France pour son nouveau cluster de calcul qui réalise les prévisions météorologiques. Il est constitué de 16 nœuds de 8 processeurs, portant ainsi sa puissance théorique à 4,5 Téra-Flops.

Consoles[modifier | modifier le wikicode]

NEC fut également un des premiers acteurs sur le marché des consoles de jeu entre 1987 et 1993, avec les PC-Engine, SuperGrafx… avant d’abandonner le secteur face à Sega et Nintendo ; ces consoles avaient entre autres la particularité d'utiliser comme support de données les Hu-Cards, des cartes au format carte de crédit dotées de connecteurs.

Appareils photographiques spéciaux[modifier | modifier le wikicode]

Projecteurs vidéo[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]


Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :