Photographie/Fabricants/Soligor/Soligor Spot Sensor

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 7/12/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 892 articles
plan du chapitre en cours

Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Description[modifier | modifier le wikicode]

Soligor Spot Sensor

La cellule Soligor Spot Sensor, mise sur le marché en 1968, permet une analyse très poussée des luminances des sujets, en raison de sa caractéristique essentielle : un angle de champ très étroit, de 1° seulement.

Bien que son aspect rappelle celui des anciennes caméras Super-8, elle est en réalité constituée d'un viseur à prisme en toit analogue à celui des appareils reflex et d'un objectif donnant à peu près le champ d'un 100 mm monté sur un appareil 24 x 36.

Dans le viseur apparaissent l'aiguille d'un galvanomètre et deux échelles correspondant à deux niveaux de sensibilité ; la première est graduée de 3 à 10 (haute sensibilité, faibles luminances) et la seconde de 10 à 18 (sensibilité plus faible, hautes luminances. L'échelle des sensibilités va de 6 à 12.800 ISO, celle des diaphragmes de f/1 à f/128, celle des temps de pose de 30 minutes à 1/4.000 s.

L'alimentation électrique nécessite deux piles de type Mallory RM 625 ou équivalentes.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

PRISSETTE, Jean .- La cellule photoélectrique Soligor .- In : Photo-Ciné-Revue, avril 1968, pp. 166-167