Photographie/Fabricants/Sony/Sony 135 mm f/2,8 (T4,5) STF SAL-135F28

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 18/06/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 867 articles
plan du chapitre en cours

Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Sony 135 mm f/2,8 (T4,5) STF SAL-135F28[modifier | modifier le wikicode]

Caractéristiques[modifier | modifier le wikicode]

Général
Type d'objectif téléobjectif spécial STF (Smooth Trans Focus) pour format 24 x 36
Pays de fabrication
Type de construction
Disponibilité 5 juin 2006 ► (date fin ?)
Prix 1 300 $
Partie optique
Formule optique 8 éléments en 6 groupes, incluant un groupe de deux éléments dit « filtre d'apodisation »
Focale (mm) 135
Angle de champ (°)
Construction du diaphragme 9 lamelles pour le diaphragme automatique et 10 pour le diaphragme manuel
Ouverture maximale f/2,8
Ouverture minimale f/31
Mise au point minimale (cm) 87
Grandissement maximal 0,25
Partie mécanique
Monture Sony/Minolta Alpha
Appareils compatibles
Autofocus non, mise au point manuelle seulement
Stabilisation non
Diamètre de filtres (mm) 72
Dimensions DxL (mm) 80 x 99
Poids (g) 730
Divers
Accessoires dédiés pare-soleil circulaire fourni
Particularités comporte des échelles de distances et de profondeur de champ, ainsi qu'une bague de diaphragme


Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Cet objectif est une reprise de la version Minolta. Il est conçu pour obtenir à la fois un piqué maximal dans le plan de mise au point et une accentuation réglable du flou, partout ailleurs, donnant ainsi un flou d'arrière-plan (le fameux bokeh) particulièrement agréable. Les ingénieurs de Minolta avaient baptisé ce concept Smooth Trans Focus (STF) ; il ne faut pas le confondre avec le Soft Focus qui qualifie un flou « hamiltonien » à l'ensemble de l'image.


Les deux chiffres f/2,8 et T4,5 sont liés à la présence de deux diaphragmes dans l'objectif. Ces deux diaphragmes ne peuvent pas être fermés tous les deux en même temps

  • L'ouverture f/2,8 s'applique au diaphragme automatique de l'objectif (circulaire à 9 lamelles), commandé par le boitier.
  • Le T4.5 correspond au diaphragme manuel (circulaire à 10 lamelles) qui joue sur l'effet Smooth Trans Focus.

L'objectif est doté de deux bagues, l'une sert pour la mise au point, l'autre est crantée sur 4 positions :

  • A : le diaphragme automatique est enclenché. L'ouverture est pilotée par le boitier
  • T4,5 : le diaphragme manuel est enclenché et ouvert à pleine ouverture
  • T5,6 : le diaphragme manuel est enclenché et fermé d'un demi diaphragme
  • T6,7 : le diaphragme manuel est enclenché et fermé d'un diaphragme

La seconde bague peut occuper toutes les positions intermédiaires entre les crans (par exemple entre T4,5 et T5,6), permettant ainsi un dosage très précis de l'effet Smooth Trans Focus. Le diaphragme manuel à 10 lamelles forme une ouverture presque parfaitement circulaire, même quand il est fermé, ce qui est favorable à l'obtention d'un flou d'arrière-plan harmonieux.

Le filtre d'apodisation disperse une partie de la lumière pour obtenir le flou recherché. Ainsi, à pleine ouverture, cela correspond à une perte de luminosité d'environ 1 IL 1/3. Ainsi, à pleine ouverture, son ouverture géométrique correspond bien à f/2,8, tandis que son ouverture photométrique devient f/4,5. Par ailleurs, la présence de ce filtre interdit la mise au point automatique. Il en résulte que cet objectif très spécial n'est guère utilisable avec des sujets en mouvement rapide.

L'effet STF est particulièrement visible lorsque le sujet présente des points lumineux isolés situés hors du plan de mise au point, voir à ce sujet l'article sur le bokeh. Avec un objectif ordinaire, l'image de ces points devient un ensemble de taches à bords nets reproduisant le contour de l'ouverture par laquelle sont passés les rayons. Avec le filtre d'apodisation, le contour de ces taches devient flou, de ce fait elles attirent beaucoup moins l'attention, en principe pour le plus grand bénéfice du sujet principal dont la netteté est ainsi mieux mise en valeur.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Liens[modifier | modifier le wikicode]