Photographie/Personnalités/A/Frederick Scott Archer

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 22/09/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Frederick Scott Archer

Frederick Scott Archer était un sculpteur et photographe anglais (1813 - 1857). Il inventa en 1851 le procédé dit au collodion humide qui fut l'une des plus importantes contributions au progrès de la photographie au milieu du XIXe siècle. Malgré cela, il mourut dans la misère en 1857.

Frederick Scott Archer (1813 - 1857) invented the wet collodion process for producing glass negatives in 1851 - undoubtedly one of the most important contributions to the progress of photography during the 19th century. He published his process freely and derived no personal benefit from it. He died penniless in 1857. Archer sits in a studio pose common at the time, pausing as if reading from a book, with heavily patterned drapes hanging at his left shoulder. The collodion positive process (also commonly known as ambrotype) was popular during the 1850s and 1860s. An underexposed collodion negative on glass was backed with a black opaque coating to create a unique positive image.