Photographie/Personnalités/A/Pierre Angénieux

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 23/08/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Pierre Angénieux (1907 - 1998]) était un ingénieur-opticien et industriel français.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Angénieux est né le 14 juillet 1907 à Saint-Héand, près de Saint-Étienne, en France. Il a obtenu le diplôme d'ingénieur de l'École nationale supérieure des Arts et métiers à Cluny (Saône-et-Loire) en 1928 puis, en 1929, celui d'ingénieur-opticien de Sup'Optique, où il suivit notamment le cours de conception optique d'Henri Chrétien.

Après un passage chez Pathé, il fonda, d'abord à Paris en 1935, puis dans une vieille école désaffectée à Saint-Héand, une entreprise d'optique spécialisée dans le domaine cinématographique, les Établissements Pierre Angénieux. C'est au sein de celle-ci qu'il fera le choix de l'optique géométrique au détriment de l'optique physique pour le calcul des objectifs, rejoignant en cela l'« école allemande » (Carl Zeiss et Ernst Abbe). Il développa alors des méthodes de calcul qui permettent de réduire d'un facteur 10 le temps nécessaire à la conception d'un objectif.

Pierre Angénieux a pris sa retraite en 1975. Il est décédé le 26 juin 1998, à l'âge de 90 ans.

Principales contributions[modifier | modifier le wikicode]

Le Rétrofocus[modifier | modifier le wikicode]

En 1950, il inventa le révolutionnaire Rétrofocus, nom de marque devenu d'usage courant. En rejetant le plan principal image, et donc le foyer correspondant, loin derrière la dernière lentille, cette invention a rendu possible le montage des objectifs grand angulaires sur les appareils reflex mono-objectif, en libérant l'espace nécessaire aux mouvements du miroir. Auparavant, il fallait relever le miroir avant le montage des objectifs, ce qui supprimait toute possibilité de visée précise.

Les objectifs à très grande ouverture[modifier | modifier le wikicode]

En 1953, Pierre Angénieux parvint à repousser les limites de luminosité en mettant au point un objectif de 25 mm de focale atteignant une ouverture de f/0,95, contre f/1,4 auparavant, facilitant la prise de vues dans de très faibles conditions d'éclairage. Cet exploit lui valut d'être choisi en 1954 par le constructeur états-unien Bell & Howell pour équiper ses caméras 16 mm BH 70 et ce, pendant 35 ans.

Le zoom à compensation mécanique[modifier | modifier le wikicode]

En 1956, s'appuyant sur ses méthodes de calcul des combinaisons optiques, il releva le défi de créer un objectif à focale variable — un zoom — à mise au point constante. Ce résultat a été obtenu grâce à un ou plusieurs groupes de lentilles compensatrices qui se déplacent de façon non linéaire et très précisément coordonnée aux déplacements du ou des groupes « variateurs » qui servent à modifier la distance focale. Cette compensation dite « mécanique », effectuée grâce à des cames très précises, a rendu possible la construction de zooms de haute définition et grande amplitude de variation. Le rapport de variation qui ne dépassait pas 4 en 1956, a pu atteindre 10 ou plus dès 1958 pour les caméras et vers 1962 pour les objectifs photo. Le rapport 20 a été atteint en 1964. Il perfectionna encore ses inventions avec un zoom à diaphragme automatique commercialisé en 1968.

L'optique spatiale[modifier | modifier le wikicode]

Le 31 juillet 1964, la Lune fut photographiée pour la première fois par la sonde spatiale Ranger 7. Cette sonde était équipée d'une caméra RCA et d'un objectif Angénieux de 25 mm f/0,95. Cette coopération de la société Angénieux avec la NASA passera par les missions Ranger, Gemini et finalement Apollo pour arriver le 21 juillet 1969 aux premiers pas de l'Homme sur la Lune avec la mission Apollo 11. Cette coopération ne s'arrêta pas là : les missions Apollo, Apollo-Soyouz et celles de la navette spatiale ont embarqué à chaque fois des objectifs Angénieux.

Distinctions[modifier | modifier le wikicode]

En 1964, Pierre Angénieux reçut à Hollywood un Oscar du cinéma pour récompenser « la découverte et la commercialisation d'un objectif zoom de rapport 10 ».

En France, il reçut le Grand Prix des Ingénieurs Civils en 1973.

Un second Oscar, pour l'ensemble de ses travaux, lui fut remis en 1990 par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]


Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :