Photographie/Personnalités/C/Lucien Clergue

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 24/08/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Lucien Clergue est un photographe français, né le 14 août 1934 à Arles. Il est membre de l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Dès l'âge de 7 ans, Lucien Clergue apprend à jouer du violon. Quelques années plus tard son professeur lui révèle qu'elle ne peut plus rien lui apprendre. Issu d'une famille de commerçants modestes, il ne pourra pas poursuivre ses gammes au conservatoire. En 1949, il apprend les rudiments de la photographie. Quatre ans plus tard, lors d'une corrida à Arles, il force le destin en mettant ses photos sous le nez de Pablo Picasso. Celui-ci est subjugué et demande à en voir d'autres. Pendant un an et demi, le jeune Clergue travaille dans le but d'envoyer des photos à Picasso. C'est durant cette période que parallèlement aux « charognes », il crée la série des « Saltimbanques » ou « La grande récréation ».

Le 4 novembre 1955, Lucien Clergue se rend à Cannes, chez Picasso qui le reçoit à bras ouverts... Leur amitié durera près de trente ans, jusqu'à la mort du peintre en 1973.

Le livre Picasso mon ami (Editions Plume) retrace les moments importants de leur relation.

En 1968, il fonde avec son ami l'écrivain Michel Tournier les Rencontres d'Arles, un festival de photographie qui se tient chaque année à Arles au mois de juillet. Il invite à Arles les photographes les plus célèbres des États-Unis (Ansel Adams, André Kertész, Robert Mapplethorpe...) ou du Japon (Eikoh Hosoe). Ils donneront les premiers « ateliers de photo » à Arles. Lucien Clergue a œuvré sans cesse pour la reconnaissance de la photographie comme un art à part entière au même titre que la peinture, la gravure ou la sculpture. Il y parviendra en l'inscrivant en tant que telle au Ministère de la Culture, puis en contribuant à la création de l'École nationale supérieure de la photographie à Arles en 1982.

Lucien Clergue est certainement le seul autodidacte en France qui ait été reçu Docteur en Photographie à l’Université de Provence Aix-Marseille I, en 1979. Sa thèse publiée sous le titre Langage des sables ne comporte aucun mot mais des images, c'est l'écriture avec la lumière, elle sera préfacée par Roland Barthes.

Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur en 2003 et il est membre élu de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France depuis le 31 mai 2006, à l'occasion de la création d'une nouvelle section consacrée à la photographie. Sa réception sous la coupole a eu lieu le 10 octobre 2007. Titulaire du premier fauteuil dédié à la photographie, Lucien Clergue a retracé dans son discours l'histoire de la photographie.

Lucien Clergue est régulièrement invité dans les plus grandes universités étrangères telles que Harvard et donne de nombreuses conférences à l’étranger.

Expositions[modifier | modifier le wikicode]

  • 1978 : Le langage des sables, Dax, du 1er au 20 décembre.
  • 2006 : Nîmes, exposition à la médiathèque Carré d'Art pour célébrer les 50 ans de l'ouvrage Corps mémorables.
  • 2007 : Arles, très importante rétrospective à travers 360 photographies datées de 1953 à 2007.

Collections[modifier | modifier le wikicode]

Les œuvres de Lucien Clergue figurent dans les collections de nombreux musées français et étrangers et chez des collectionneurs privés.

Quelques œuvres connues[modifier | modifier le wikicode]

  • Picador, 1963, 40 x 30,4 cm, Musée d'art de Toulon.

Prix[modifier | modifier le wikicode]

Publications[modifier | modifier le wikicode]

  • La nuit de la terre. Les tombes de Montmajour, Arles 1955‎ .- Paris, Éditions du Patrimoine, 2001, 71 p.
  • Corps mémorable .- Paris, Éditions Pierre Seghers, 1957 [Poèmes de Paul Éluard, couverture de Pablo Picasso, poème liminaire de Jean Cocteau. Réédité en 1960 sans le poème de Cocteau, puis en 1962, en 1963 une version allemande dans laquelle la censure impose de changer une des douze photos, puis en 1965 mais tout le texte est en noir. En 1969 paraît une édition remaniée avec d'autres photos et une nouvelle maquette. En 1996, à l'occasion du centenaire du poète, une ultime édition est publiée agrémentée de nouvelles photographies et d'une maquette réalisée par Massin (ISBN 9782221084236). En 2003 cette dernière version est rééditée.]
  • Naissances d'Aphrodite .- ‎Paris, Editec, 1963, collection "Panoramas Forces Vives", 27 x 27,5 cm, [27 photographies en noir et blanc (à pleine ou double page) de Lucien Clergue accompagnées d'extraits de poèmes de Federico Garcia Lorca].‎
  • ‎Née de la vague‎ .- ‎Paris, Belfond, 1968, 24 x30 cm, 106 p. [une centaine de photographies grand format NB imprimées en héliographie, en pleines et doubles pages].
  • TRÉMOLET DE VILLERS, Laetitia .- Provence du Delta [20 photos hors texte de Lucien Clergue et 55 illustrations] .- Marseille, La Savoisienne, 1968, 285 x 225 mm, 280 p. [édition originale tirée à 3 000 exemplaires numérotés]. ‎
  • Genèse sur des thèmes d'Amer choisis par Saint-John Perse‎‎ .- Paris, Belfond, 1973, 96 p., illustré de photos en NB.
  • Mers - Plages - Sources et torrents - Arbres .- Paris, Éditions Perceval, 1974 [photographies en noir et blanc de Lucien Clergue, texte de Michel Tournier ( version écrite du discours de réception à l'Académie d'Arles)].‎
  • Camargue secrète .- Paris, Belfont, 1976.
  • La Camargue est au bout des chemins .- Marseille, Agep, 1978.
  • ‎L'écorce indéchiffrable [poèmes de Christiane Baroche] .- Marseille, Collection Sud, 1978, 48 p., 19 x 14 cm. édition originale tirée à 500 exemplaires numérotés.‎
  • ‎Les Saltimbanques .-‎ ‎Marseille, Agep, 1980, 292 x 401 mm [feuilles sous chemise grise imprimée et étui formant boîte].‎
  • Vivre La Provence et La Camargue .- Paris, Mengès, 1983. [20 pages de texte sur deux colonnes de J. Boissieu plus 200 photos].
  • Hommage à Jean Cocteau .- Garches, Domaine des 4 Vents, 1983, 21 x 21 cm, 28 p.
  • Empreintes des Dieux - La saga de Point Lobos [préface d'Étiemble] .-‎ ‎Paris, Jean Picollec/Télédition, 1989, 96 p, 55 photos en couleurs hors texte et sur double pages.
  • COCTEAU, Jean et CLERGUE, Lucien‎ .- ‎Correspondance Jean Cocteau / Lucien Clergue‎ .- Arles, Actes Sud, 1989, 95 p. (ISBN 2868693822)

‎L ' Auteur Plume IN 4 Jaquette en état satisfaisant Cartonnage Éditeur Paris 1993 Bon exemplaire de 207 pages illustrées sur papier couché ; ‎

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Galerie de photographies[modifier | modifier le wikicode]