Photographie/Personnalités/D/Frantisek Drtikol

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 19/08/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 874 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



František Drtikol était un photographe tchèque né à Pribram le 3 mars 1883 et mort à Prague le 13 janvier 1961.

De renommée internationale, il est surtout connu pour ses photographies de nus et ses portraits influencés par le futurisme et le cubisme tchécoslovaque.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Né troisième et dernier enfant de František Drtikol, épicier, et de son épouse Marie, il a passé son enfance dans sa ville natale et montré très tôt une attirance croissante pour le dessin et la peinture. Il passait plus de temps à dessiner et à lire des romans qu'à travailler pour l'école.

En 1898 le jeune Drtikol, élève médiocre, quitta le lycée de Pribram. Il voulait se destiner à la peinture mais son père l'a fait entrer en apprentissage chez Antonin Mattas, le photographe local, estimant que la peinture n'offrait pas suffisamment de sécurité. Pendant ses trois années comme apprenti, Drtikol acquit une solide base pratique du métier comme assistant de son maître, mais n'eut guère la possibilité de s'exprimer. Il restait surtout cantonné dans les travaux pratiques, développement, retouche, impression des tirages pour les clients.

En 1901, il partit pour Munich où il s'inscrivit à la Lehr-und Versuchanstalt für Photographie ouverte un an plus tôt. Il s'y distingua rapidement et fut considéré comme le meilleur élève de sa promotion. Ce fut l'occasion pour lui de découvrir les grands maîtres de la peinture, Léonard de Vinci, Albrecht Dürer et surtout Rembrandt, et de poursuivre sa formation technique et artistique. Il y suivit des cours de physique, chimie, optique et dessin.

En 1903-1904, ses études terminées, il travailla comme assistant dans divers studios photographiques : Schumann à Karlsruhe, Albert Böse à Chur, V.E. Gran à Turnov et Josef Faix à Prague.

De 1904 à 1907, il effectua son service militaire dans l'armée austro-hongroise.

En 1907, avec le soutien financier de ses parents, il ouvrit son studio photographique à Pribram. Il réalisa des portraits, des paysages, des nus, et effectua un reportage sur le travail de la mine en utilisant un flash au magnésium.

En 1910-1911, Drtikol quitta Pribram pour Prague où il ouvrit un studio avec un associé, Augustin Skarda, principalement chargé des questions financières. Il devint le portraitiste le plus en vue de la ville et vit défiler dans son studio toutes les personnalités de la capitale ainsi que d'illustres visiteurs étrangers. Il fit ainsi le portrait de l'écrivain français[Paul Valéry et du poète et philosophe indien Rabindranath Tagore.

En 1914-1918, il échappa au grand massacre de la Première Guerre mondiale car il fut affecté à des régiments arrières, d'abord dans les environs de Prague, ensuite à Hartberg, près de Graz en Autriche.

Après la guerre, il reprit son activité dans son atelier de Prague.

En 1920, il épousa la danseuse Ervina Kupferova. Le 12 juin 1921 naquit leur fille Ervina.

En 1924, Drtikol commença à s'intéresser aux philosophies orientales et plus spécialement au bouddhisme.

En 1935, il arrêta la photographie, cèda son studio et se consacra essentiellement à la peinture, à la méditation, à l'enseignement du bouddhisme et à la traduction de textes religieux indiens et tibétains.

En 1945, il enseigna la photographie à L’École d’État des Arts graphiques de Prague. Son œuvre et son enseignements furent toutefois peu appréciés et considérés comme « dépassé » par ses étudiants. Il démissionna après un an.

En 1961, il mourut à Prague le 13 janvier. Il est enterré au cimetière de Pribram, sa ville natale.

Son œuvre[modifier | modifier le wikicode]

Le musée Drtikol à Pribram.

À ses débuts, Drtikol a réalisé une œuvre tout à fait pictorialiste avec des paysages proches de ceux de Léonard Misonne ou de Robert Demachy et des nus, avec ou sans décor peints, le plus souvent par lui-même, très nettement symbolistes. Il fut le premier photographe tchèque à produire des nus, dès les années 1907-1910. Rapidement son œuvre évolua et au début des années 1920, il abandonna les décors peints au profit de décors en bois constitués de motifs géométriques simples, cubes, cylindres, panneaux rectangulaires, ou de formes plus douces, arrondies, comme dans La Vague, une de ses photos les plus connues. L'influence du cubisme et du constructivisme est évidente dans cette partie de son œuvre. Il continua néanmoins à produire des images symbolistes, notamment de nombreuses variations sur le thème de Salomé. Sa rencontre, puis son mariage, avec la danseuse Ervina Kupferova renforça son intérêt pour la danse et l'expression du mouvement dans sa photographie. Il plaçait souvent ses modèles dans des décors soulignant la tension des corps arrêtés entre deux phases de mouvement.

Il poursuivit par ailleurs sa carrière de portraitiste avec un succès croissant.

À partir de 1930, il cessa de photographier des modèles vivants pour se consacrer à la photo de compositions à base d'éléments de décor et de figurines aux formes étirées, parfois purement abstraites et, en 1935, il liquida son studio et abandonna la photo pour la peinture. Son expression fut alors essentiellement symboliste, influencée par le bouddhisme.

Expositions personnelles[modifier | modifier le wikicode]

  • 1927 Camera Club of Suracuse, New York; The Lansing Camera Club, Lansing (Michigan), Milwaukee Camera Club, Milwaukee (Wisconsin); The Photo Club of Baltimore City, Baltimore ; The Photographic Society of Philadelphia, Philadelphie
  • 1928 Chicago Camera Club, Chicago ; The Cleveland Photographic Society, Cleveland
  • 1929 The Museum of Fine Arts, Houston ; Salon Polskiego Towarzysztwa Milosnikow Fotografii, Varsovie
  • 1930 Kodak Camera Club, Rochester (New York)
  • 1931 Brooklyn Institute of Arts and Sciences, New York (exposition qui fut présentée dans d'autres villes des USA)
  • 1933 The Royal Photographic Society, Londres ; Cambridge University Camera Club, Cambridge ; Club des Amis des arts, Olomouc
  • 1967 Maison d'exposition U hybernu, Interkamera, Prague
  • 1972 Musée des Arts décoratifs, Prague
  • 1973 Maison des Arts de la ville de Brno ; Sicof 73, Milan
  • 1974 The Photographer's Gallery, Londres
  • 1976 Bibliothèque Royale, Bruxelles
  • 1977 Secession gallery, Victoria, Canada
  • 1983 Galerie Kicken, Cologne
  • 1984 Amsterdam Foto 84, Amsterdam
  • 1988 Robert Koch Gallery, San Francisco
  • 1990 Société française de photographie, Paris ; Rencontres internationales de la photographie, Arles ; Galerie du Château d'eau, Toulouse ; Palais Rohan, Strasbourg
  • 1991 Musée de l'art photographique, Odense, Danemark ; Det kongelige Bibliotek, Copenhague ; Fotoforum Brême ; Fotografie Forum Frankfurt, Francfort-sur-le-Main ; Baruch Gallery, Chicago ; Greenberg Gallery, New York
  • 1992 Musée de la photographie, Charleroi, Belgique

Expositions collectives[modifier | modifier le wikicode]

  • 1903 The International Exhibition of Photography and Applied Arts, Mayence
  • 1913 The London Salon of Photography, Londres
  • 1914 75 Years of Photography, Rudolfinum, Prague
  • 1924 Exposition de la Société française de photographie, Paris
  • 1925 Exposition des Arts décoratifs et industriels modernes, Paris
  • 1932 Premier Salon international de Photographies de Nus, Paris
  • 1933 The Modern spirit in Photography, Royal Photographic Society, Londres
  • 1935 Exposition internationale de Photographie contemporaine, Paris
  • 1939 Cent ans de Photographie, Musée des Arts décoratifs, Prague
  • 1974 Personnalités de la Photographie tchèque, Musée des Arts décoratifs, Prague
  • 1979 Photographie als Kunst, Innsbruck, Autriche
  • 1980 The Imaginary Photo-Museum, photokina, Cologne
  • 1982 Photographie 1922-1982, photokina, Cologne
  • 1983 Photographes tchèques 1920-1950, Centre Georges-Pompidou, Paris
  • 1984 Tseschische Fotographie 1918-1938, Essen, Allemagne
  • 1989 Czech Modernism 1900-1945, Museum of Fine Arts, Houston
  • 1990 Femme fatale, femme séductrice, Drtikol et Jan Saudek, Rencontres internationales de la photographie, Arles

Publications[modifier | modifier le wikicode]

  • Cours et courettes du vieux Prague, Prague 1911.
  • Les nus de Drikol, texte de Claude Santeul, Librairie des Arts décoratifs, Paris, 1929.
  • Zena ve Svetle (La Femme mise en lumière), Prague 1938.
  • Frantisek Drtikol, Paris, Actes Sud, coll. « Photo Poche » (no 92), , 144 p. (ISBN 978-2-7427-4856-3, présentation en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Frantisek Drtikol, dans la collection Photo Poche, édition Actes Sud, 2007, avec une introduction de Vladimir Birgus.
  • Photographer Frantisek Drtikol, DVD de Jiri Holna, 4 Film, 2002.
  • Anna Farova, Frantisek Drtikol, Photographe de l'Art Deco, 1986.
  • Vladimir Birgus, Drtikol. Modernist Nudes, 1997.
  • Vladimir Birgus et Jan Mlcoch, Photographie tchèque, 2001.
  • Alessandro Bertolotti, Books of nudes, 2007.

Galerie de photographies[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Voir des photos de Drtikol sur le site de la Réunion des Musées nationaux (France), surtout de ses débuts [1], ou ici, [2]

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer