Photographie/Personnalités/H/Emil Otto Hoppé

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 24/08/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Emil Otto Hoppé était un photographe britannique d'origine allemande, né à Munich le 14 avril 1878 et décédé le 9 décembre 1972. Il travailla de 1907 à 1945, on lui doit des portraits, des photographies de voyage, etc.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Hoppé était le fils unique d'un banquier munichois renommé et il fut éduqué dans les meilleures écoles de Munich, Paris et Vienne. Après sa scolarité, il fit son apprentissage dans les banques allemandes pendant 10 ans, avant d'accepter un poste dans la Banking Corporation de Shanghai. Cependant, il n'arriva jamais en Chine. La première étape de son voyage le conduisit en Angleterre, où il rencontra un ancien camarade d'école, dont il épousa la soeur, Marion Bliersbach : de ce fait il resta à Londres. Tout en travaillant pour la Deutsche Bank, il tomba littéralement amoureux de la photographie et, en 1907, il mit fin à sa carrière commerciale pour ouvrir un studio de portraitiste. En peu de temps, il devint incontestablement le chef de file des portraitistes européens.

Rarement dans l'histoire de la photographie, un photographe a connu une telle popularité de son vivant ; il était aussi célèbre que ses modèles. Il était difficile de trouver une personnalité du monde de la politique, de l'art, de la littérature et du théâtre qui n'ait pas posé devant son objectif. Hoppé fut un des plus importants artistes photographes de son époque et l'un des plus honorés. En 1954, à l'âge de 76 ans, il vendit son fonds photographique à une entreprise commerciale, la Collection Mansell. Dans celle-ci, les travaux étaient classés par sujets parmi des millions d'images en stock et devenaient inaccessibles pour leurs auteurs. Presque toute l’œuvre qui valut à Hoppé sa réputation de photographe influent au niveau international entre 1907 et 1939 fut ainsi occultée et échappa ainsi aux historiens de la photographie. Cette œuvre resta inaccessible pendant plus de trente ans après la mort de Hoppé, jusqu'à ce que la société qui la détenait ferme ses portes et que l'ensemble soit acheté par de nouveaux propriétaires états-uniens.

En 1994 le Conservateur Graham Howe retrouva le travail de Hoppé dans la photothèque et le rassembla avec les archives de sa famille. C'était la première fois depuis 1954 que la collection complète de ses œuvres a pu être reconstituée. Après de longues années de catalogage et de recherches, cet ensemble extraordinaire peut désormais être exposé.

Travaux[modifier | modifier le wikicode]

Portraits et typologies[modifier | modifier le wikicode]

Plaque commémorative bleue à l'extérieur de la maison située au 7 Cromwell Place, Kensington, Londres où Hoppé vécut à partir de 1913

Au cours de sa vie, la réputation de Hoppé attira beaucoup de personnalités importantes britanniques ou nord-américaines de la politique, de la littérature et des arts. Dans la période qui a précédé la première guerre mondiale, Hoppé a réalisé des portraits d'Henry James, Rudyard Kipling, John Masefield, Léon Bakst, Anna Pavlova, Tamara Karsavina et d'autres danseurs des Ballets Russes, Violet Hunt, Richard Strauss, Jacob Epstein and William Nicholson, dont certains furent présentés lors de son exposition de 1913. Au début des années 1920 il fut invité à photographier la reine Mary, le roi George V et d'autres membres de la famille royale anglaise. D'autres photographies des années 1920 représentent Albert Einstein, Benito Mussolini, Robert Frost, Aldous Huxley, George Bernard Shaw et A.A. Milne. Pendant les années 1930 il a photographié de nombreuses danseuses comme Margot Fonteyn, Ninette de Valois, Hermione Darnborough ou Beatrice Appleyard.

Hoppé a d'abord travaillé de 1907 à 1910 au 10 Margravine Gardens à Londres, puis déménagé en 1911 dans un studio installé Baker Street ; en 1913 il loua un local au 7 Cromwell Place, occupant les 33 pièces de la précédente maison de Sir John Everett Millais qui seront plus tard, en 1937, utilisées par le photographe de danse Gordon Anthony puis par le peintre Francis Bacon. Hoppé fit aussi des portraits de personnages typiques des rues de Londres, balayeurs, servantes, vendeurs ambulants, etc. Il continua à représenter les hommes et les femmes du peuple au travail lorsqu'il voyagea à travers le monde.

Voyages et paysages[modifier | modifier le wikicode]

En 1919, Hoppé commença de voyager à travers le monde à la recherche de nouveaux sujets et paysages. Ses voyages le conduisirent en Afrique, en Allemagne, en Pologne, en Roumanie, en Tchécoslovaquie, aux États-Unis, à Cuba, à la Jamaïque, dans les Caraïbes, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon, en Indonésie, à Singapour, en Malaisie, en Inde ou encore à Ceylan, l'actuel Sri Lanka. Les photographies qui en résultèrent furent publiées dans de nombreux ouvrages.

Publications[modifier | modifier le wikicode]

  • Studies from the Russian Ballet par E.O. Hoppé et Auguste Bert, (Londres, Fine Art Society, 1913)
  • Tableaux of Angels: after the Great Masters, British Women's Hospital Appeal in Aid of the Nation's Fund for Nurses. annotations sur les images originales de Sir Claude Phillips, avec 15 études de E.O. Hoppé (Londres, 1917)
  • New Camera Work by E.O. Hoppé. introduction par John Galsworthy, (Londres, Goupil Gallery, 1922)
  • The Book of Fair Women. (New York, Knopf, 1922 et Londres, Jonathan Cape, 1922)
  • Taken From Life. par John Davys Beresford avec 7 planches de photogravure par E.O. Hoppé, (Londres, W. Collins Sons & Co., Ltd., 1922)
  • Behind the Machine: An Impression by Joseph Thorp, with Ten Studies by E.O. Hoppé. (Londres, Oriel Press, 1922) Produit pour le St. James's Advertising Service.
  • Gods of Modern Grub Street: Impressions of Contemporary Authors. par Arthur St. John Adcock, avec 32 portraits de E.O. Hoppé (Londres, Sampson Low, Marston and Co., 1923)
  • In Gipsy Camp and Royal Palace. Wanderings in Rumania. écrit et illustré par E.O. Hoppé, preface de la Reine de Roumanie (Londres, Methuen and Co., Ltd., 1924)
  • To Rome on a Sunbeam: With Camera Studies by E.O. Hoppé. (Wolverhampton, Sunbeam Motor Car Company Ltd., 1924)
  • A Collection of Photographic Masterpieces by E.O. Hoppé. (Tokyo, Ausstellungskatalog, 1925)
  • London Types: Taken from Life. par W. Pett Ridge, (Londres, Methuen and Co., Ltd., 1926)
  • Forty London Statues and Public Monuments. par Tancred Borenius avec des photographies spéciales de E.O. Hoppé, (Londres, Methuen & Co., Ltd., 1926)
  • Picturesque Great Britain: The Architecture and the Landscape. introduction de Charles F.G. Masterman, (New-York, Brentano's Publishers, 1926 et Londres, Benn, 1927) et England (Berlin, Verlag Ernst Wasmuth (Orbis Terrarum Series), 1926)
  • Fire Under the Andes. A Group of North American Portraits. par Elizabeth Shepley Sergeant, photographies de E.O. Hoppé, (New York, Knopf, 1927)
  • Romantic America: Picturesque United States. (New-York, B. Westermann Co., Inc., 1927) et Das Romantische Amerika. (Berlin, Ernst Wasmuth AG., 1927)
  • The Glory that was Grub Street: Impressions of Contemporary Authors. par Arthur St. John Adcock, avec 32 portraits par E.O. Hoppé, (Londres, Sampson, Low, Marston & Co, 1928)
  • The Story of the Gipsies. par Konrad Bercovici, avec 8 planches de E.O. Hoppé, (Londres, Cape, 1929)
  • Deutsche Arbeit. ("travail allemand") introduction par Bruno H. Burgel, (Berlin, Ullstein, 1930)
  • The Fifth Continent. (Londres, Simpkin Marshall Ltd., 1931)
  • Romantik der Kleinstadt. ("Villes romantiques"), (Munich, Verlag F. Bruckmann, 1932)
  • Unterwegs. ("En passant"), (Berlin, Ernst Pollak Verlag, 1932)
  • London. par E.O. Hoppé, (Londres, Medici Society (Picture Guide Series), 1932)
  • The Face of Mother India. par Katherine Mayo, (Londres, Hamish Hamilton, 1935)
  • The Image of London. (Londres, Chatto & Windus, 1935)
  • A Camera on Unknown London: Sixty Photographs and Descriptive Notes of Curiosities of London to be Seen Today. par E.O. Hoppé, (Londres, J. M. Dent and Sons Ltd., 1936)
  • To Ceylon by Orient Line. (Londres, Orient Line, 1937)
  • The London of George VI. par E.O. Hoppé, (Londres, J. M. Dent and Sons Ltd., 1937)
  • Country Days. texte récupéré de A.G. Street's BBC Broadcasts, avec 8 photographies de E.O. Hoppé, (Londres, Faber, 1940)
  • One Hundred Thousand Exposures: The Success of a Photographer. introduction par Cecil Beaton, (Londres et New York, Focal Press, 1945)
  • Rural London in Pictures. (Londres, Odhams Press Ltd., 1951)
  • Blaue Berge von Jamaica. ("Montagnes bleues de Jamaïque") par Karl-Heinz Jaeckel, (Berlin, Safari Verlag, 1956)
  • Pirates, Buccaneers and Gentlemen Adventurers. par E.O. Hoppé, (New Jersey, Barnes, 1972 et Londres Yoseloff, 1972)
  • Camera Portraits by E.O. Hoppe. par Terence Pepper, (Londres, National Portrait Gallery, 1978)
  • Cities and Industry : Camera Pictures by E.O. Hoppé. édité par Val Williams and Terence Pepper, avec un essai de Ian Jeffrey, (York, Impressions Gallery, 1978)
  • Hoppé's London. par Mark Haworth-Booth, (Londres, Guiding Light, 2006)
  • E.O. Hoppé's Amerika: Modernist Photographs from the 1920s. par Phillip Prodger, (New York, W.W. Norton, 2007)
  • E.O. Hoppé's Australia. par Graham Howe et Erika Esau, (New York, W.W. Norton, 2007)
  • Hoppé Portraits: Society, Studio and Street. by Phillip Prodger and Terence Pepper, (Londres National Portrait Gallery, 2011)
  • One Hundred Photographs: E.O. Hoppé and the Ballets Russes. essais de John Bowlt et Oleg Minin, (2012)
  • E.O. Hoppé: The German Photographs, 1925-1938. (Göttingen, Steidl, 2013)
  • E.O. Hoppé's Indian Subcontinent of the Cusp of Change. (Mumbai, Marg Publishing, 2013)


Exhibitions[modifier | modifier le wikicode]

  • International Exhibition of Photography, Dresde, 1909
  • Royal Photographic Society, Londres, 1910
  • Modern Camera Portraits by E.O. Hoppé, Goupil Gallery, Londres, 1913
  • Studies from the Russian Ballet, Ryder Gallery, Conduit Street, Londres, 1914
  • Wanamaker's Gallery, New-York, 1921
  • New Camera Work by E.O. Hoppé, Goupil Gallery, Londres, 1922
  • Victoria and Albert Museum, Theatre Exhibition, 1922
  • Photographic Masterpieces by E.O. Hoppé, mis en scène par Asahi Shimbun, Tokyo et Osaka, 1925
  • Dover Gallery, Londres, 1927
  • 79 Camera Pictures, David Jones Limited, Sydney, 1930
  • A Half Century of Photography, Foyles Art Gallery, Londres, 1954
  • A Half Century of Photography, Lenbachhaus, Munich, 1954
  • A Half Century of Photography, exposition itinérante du British Council en Inde, 1954–56
  • Retrospective, Kodak Gallery, Londres, 1968
  • Camera Portraits by E.O.Hoppe, National Portrait Gallery, Londres, 1978
  • Cities and Industry : Camera Pictures by E.O. Hoppé, Impressions Gallery, York, 1978
  • London, Michael Hoppen Gallery, Londres, 2006
  • Amerika, Bruce Silverstein Gallery, New-York, 2007
  • Australia, Customs House, Sydney, 2007
  • Discoveries, Bruce Silverstein Gallery, New-York, 2010
  • Hoppé Portraits: Society, Studio & Street, National Portrait Gallery, Londres, 2011

Collections[modifier | modifier le wikicode]

Galleries[modifier | modifier le wikicode]

  • Michael Hoppen Gallery, Londres
  • Craig Krull Gallery, Los Angeles
  • Bruce Silverstein Gallery, New-York
  • Josef Lebovic Gallery, Sydney

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Galerie de photographies[modifier | modifier le wikicode]



Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer