Photographie/Personnalités/R/Arthur Rothstein

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 18/11/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Arthur Rothstein.

Arthur Rothstein (New York, 1915 – New Rochelle, banlieue de New-York, 1985) était un photographe états-unien d'origine juive.

Arthur Rothstein était diplômé de la Columbia University. Pendant la Grande Dépression des années 1930, Arthur Rothstein fut invité en 1935 par Roy Stryker à rejoindre l'agence fédérale de la Farm Security Administration (FSA). Stryker fut le professeur de Rothstein à l'Université. Le milieu rural était à cette époque en pleine crise et Rothstein organisa l'infrastructure technique d'un petit groupe de photographes chargé de faire connaître les conditions de vie des paysans pauvres des États-Unis et de montrer au public les efforts faits par le gouvernement pour améliorer leur condition. Ce groupe, qui comprenait entre autres Esther Bubley, Marjory Collins, Marion Post Wolcott, Walker Evans, Russell Lee, Gordon Parks, Jack Delano, Charlotte Brooks, John Vachon, Carl Mydans, Dorothea Lange et Ben Shahn, travailla pendant 5 ans sur ce thème.

Le 18 février 1937, Stryker écrivit à Rothstein que la journaliste Beverly Smith lui avait parlé d'une certaine communauté à Gee's Bend (Alabama) et qui était « dans l'état le plus primitif dont elle eut jamais entendu parler. Leurs maisons étaient faites de terre et de pieux qu'ils taillaient eux-mêmes ».

Les habitants de Gee's Bend symbolisaient deux choses différentes aux yeux de l'administration. D'un côté, les rapports sur cette communauté montraient des primitifs et isolés, dont le parler, les habitudes et la culture reflétaient l'origine africaine et les modes de vie anciens. De l'autre côté, les plans de réhabilitation montraient les habitants comme des victimes de l'esclavage et des systèmes de fermage. Si ces paysans, malgré leur caractère primitif, arrivaient à bénéficier de l'instruction et de l'assistance financière qui leur étaient proposées, cela montrerait l'efficacité des programmes de développement.

Contrairement à ce qui s'était passé auparavant avec d'autres photographes mandatés par l'administration, les habitants de Gee's Bend ne sont pas dépeints ici comme des victimes. On ne s'apesantit pas sur le travail harassant de l'agriculture et des moissons, mais on donne juste un aperçu des labours de printemps. Chez eux, les habitants ne sont pas seulement montrés dans leurs taudis mais alors qu'ils vaquent à diverses tâches domestiques. Les habitations de Gee's Bend ont beau être aussi inconfortables que les huttes en bois abandonnées partout par les travailleurs agricoles, Rothstein met en valeur leur caractère pittoresque. Cette affirmation de la vie est délibérément renforcée par Rothstein, dans des compositions qui rendent toute leur dignité aux personnes photographiées.

Il ne semble pas que Life Magazine ait parlé de Gee's Bend, mais un long article a paru dans le New York Times Magazine du 22 août 1937. Il est illustré par 11 photos de Rothstein, avec un texte largement inspiré d'un rapport de l'administration daté de mai 1937. L'article chante les louanges du directeur régional de l'Agence et décrit le projet de Gee's bend en des termes enthousiasmants. Le reporter John Temple Graves II a surtout perçu le projet comme préservant la mémoire de valeurs agraires - et africaines.

En 1940, Arthur Rothstein fut engagé par le magazine Look, dont il devint directeur de la photographie en 1969. Il fut membre de divers groupements (Press Photographers Association, National Press Photographers Association, Photographic Administrators). Il a fondé l'American Society of Magazines Photographers en 1941 et il devenu correspondant de la Royal Photographic Society de Londres en 1968.

Expositions[modifier | modifier le wikicode]

La liste des expositions d'Arthur Rothstein est très incomplète, il a exposé entre autres dans de très nombreux pays européens.

  • 1956 : Rochester, George Eastman House, 1ère exposition.

Collections[modifier | modifier le wikicode]

  • New-York, MOMA.
  • Washington : Library of Congress.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • CERCIELLO, Marie .- Arthur Rothstein. In : Dictionnaire mondial de la photographie. Paris, Larousse, 1994, pp. 559-560. (ISBN 2-03-511315-6)

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  • anglais Arthur Rothstein sur le site de la bibliothèque du Congrès des États-Unis.

Galerie de photographies[modifier | modifier le wikicode]