Photographie/Personnalités/R/Claude Raimond-Dityvon

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 20/07/2018, le Wikilivre de photographie comporte 6 568 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Oliver Wendell Holmes Sr. (6 juin)
  2. Paul Rudolph (26 mai)

  1. Giorgio Sommer (27 juillet)
  2. Sabine Weiss (1er juillet)
  3. Frédéric Boissonnas (10 février)
  4. Ariel Varges (8 février)
  5. Andreas Gursky (9 janvier)
  6. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  7. Cosina CS-3 (7 janvier)
  8. Cosina CS-2 (7 janvier)




Claude Raimond-Dityvon ou Claude Dityvon était un photogrpahe français né à La Rochelle le 12 mars 1937 et décédé à Paris le 3| juin 2008. Ses photographies en noir et blanc subtilement composées ont apporté un regard neuf dans la photographie de reportage au cours des années 1970.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Les premières photographies de Claude Raimond-Dityvon sur les bidonvilles de La Courneuve datent de 1967. En 1968, il a photographié les manifestations de mai. Son travail a été récompensé par l'attribution, en 1970, du Prix Niépce.

Il est cofondateur, en 1972, avec sept autres photographes (Alain Dagbert, Martine Franck, Hervé Gloaguen, François Hers, Richard Kalvar, Jean Lattès, Guy Le Querrec) de l’éphémère et remuante Agence Viva. Ils réalisèrent des reportages en profondeur sur la vie quotidienne. Leur curiosité envers la société des années troublées de l'après-Mai 1968 et une vision différente des autres agences (Agence Gamma, Magnum, Rapho, Sygma et Sipa) ont contribué au renouvellement de l'art photographique dans le reportage. Victime de sa différence et de divergences internes, l’agence cessa son activité en 1982.

Reporter, Claude Raimond-Dityvon était avant tout un photographe voulant laisser un témoignage social sur la société dans laquelle il vivait.

Ses sources d’inspiration étaient, entre autres, le cinéma (le muet et le noir et blanc des années 1950), la poésie, le jazz et la littérature.

Il a participé en tant que photographe de plateau au film Les Roseaux sauvages d'André Téchiné en 1994.

Depuis octobre 2010}}, la Bibliothèque universitaire du Campus Saint-Serge à Angers accueille la photothèque de Claude Dityvon. Une partie du fonds a été numérisée et mise en ligne. Elle accueille aussi depuis le 19 janvier 2012 la Galerie Dityvon, parrainée par Marin Karmitz : chaque année, une des 3 expositions programmées permet de découvrir une facette nouvelle de l'œuvre de l'artiste.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]


Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer