Photographie/Personnalités/S/August Sander

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 19/09/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



August Sander (17 novembre 1876 - 20 avril 1964) était un photographe allemand connu pour ses portraits et ses photographies documentaires. Son premier livre, Antlitz der Zeit (Le visage de ce temps) fut publié en 1929. Sander a été décrit comme le plus important portraitiste allemand du début du XXe siècle.

Sander est né à Herdorf, il était le fils d'un ouvrier charpentier travaillant dans l'industrie minière. Tout en travaillant lui-même à la mine, il étudia la photographie en devenant assistant d'un photographe opérant pour la compagnie. Avec le soutien financier de son oncle, il put acheter un équipement photographique et monter son propre laboratoire. Il passa son service militaire (1897 - 1899) comme assistant photographe et passa les années suivantes en déplacement à travers l'Allemagne. En 1901, il commença à travailler pour un studio photographique installé à Linz, en Autriche, studio dont il devint associé en 1902 et seul propriétaire en 1904. Il quitta Linz en 1909 pour installer un nouveau studio à Cologne.

Au début des années 1920, Sander rejoignit le « Groupe des Artistes Progressistes » à Cologne et entreprit de réaliser une série de portraits sur la société de son époque. En 1927, avec l'écrivain fr:Ludwig Mathar, il fit un voyage de trois mois en Sicile, où il prit environ 500 clichés en vue de réaiser un livre qui ne fut jamais terminé.

Le livre Antlitz der Zeit publié en 1929 contenait une sélection de 60 portraits tirés d'une série intitulée « Gens du XXe siècle ». Sous le régime nazi, sa vie et son travail furent grandement restreints. Son fils Erich, membre de l'aile gauche du parti des travailleurs socialistes, fut arrêté en 1934 et condamné à 10 ans de prison, il mourut en 1944 peu de temps avant la fin de son incarcération. Le livre de Sander fut saisi en 1936 et les plaques originales furent détruites. En 1942, pendant la seconde guerre mondiale, il put quitter Cologne pour trouver refuge à la campagne, ce qui lui permit de sauver la plupart de ses négatifs. Son studio fut détruit en 1944 lors d'un bombardement.

Sander est mort à Cologne. Son œuvre comporte des paysages, des photographies de nature, d'architecture, de rue, mais il est plus connu pour ses portraits, comme par sa série « Gens du XXe siècle », où il s'était donné pour but de dépeindre l'état de la société allemande pendant la république de Weimar. Cette série est divisée en plusieurs sections, les paysans, les commerçants, les femmes, les artistes, la ville, etc. En 1945, les archives de Sander comptaient pas moins de 40 000 tirages.

Publications[modifier | modifier le wikicode]

Expositions[modifier | modifier le wikicode]

  • 2009 : Voir, observer et penser (portraits, paysages et études botaniques), du 9 septembre au 20 décembre, à La Fondation Henri Cartier-Bresson, en collaboration avec Die Photographische Sammlung / Stiftung Kultur de Cologne.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]