Photographie/Personnalités/S/Homer Sykes

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 20/08/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 875 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Cette page est dérivée de son homologue dans la Wikipédia en langue anglaise.

Homer Sykes est un photographe britannique né en 1949 au Canada. Sa carrière comporte beaucoup de projets personnels et de photographies de paysages.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Le père de Sykes, Homer Warwick Sykes, né au Canada, était d'origine anglaise, il travaillait pour la China National Aviation Corporation à Shanghai ; sa mère, Helen Grimmitt, née Canadiennea été élevée à Hong Kong. Le couple se maria en août 1947 mais en juin 1948, au début de grossesse de sa femme, Homer fut tué dans un accident sur l'aérodrome de Lunghua. Helen retourna vivre avec sa famille à Vancouver et son fils naquit trois semaines plus tard.

Lorsque sa mère se remaria en 1954, la famille déménagea en Angleterre. Sykes était un photographe adolescent enthousiaste, avec une chambre noire à la maison et une autre à l'école. En 1968 il entama un enseignement de trois ans au London College of Printing (LCP). La première année, pendant les vacances d'été, il vint à New York et fut impressionné par le travail de divers photographes célèbres, Henri Cartier-Bresson, Bruce Davidson, Lee Friedlander, Robert Frank, Burk Uzzle et Garry Winogrand exposés au Museum of Modern Art.

En cherchant un nouveau projet photographique, Sykes tomba par hasard sur l'histoire de Britannia Coconut Dancers dans un numéro du magazine In Britain. Cela l'incita à rechercher d'autres festivités locales en Grande-Bretagne dans les archives de la Cecil Sharp House. Sa façon de photographier les festivals était inspirée par celle de Benjamin Stone mais avec une sensibilité plus moderne et un appareil de petit format. Les résultats fut montrés dans plusieurs expositions, avec les louanges du romancier Colin MacInnes. Dans le livre Once a Year: Some Traditional British Customs, publié par Gordon Fraser et dans Wish You Were Here de Patrick Ward, Sykes précente une ou plusieurs photographies accompagnées de textes explicatifs sur chacune des coutumes évoquées. Once a Year a été décrit comme « un document très bien photographié, tendre et humoristique ». Annie-Laure Wanaverbecq de la Maison de la photographie Robert Doisneau écrit que « en observant les paysans avec humour et curiosité, pendant plusieurs années, Sykes a produit une archive fabuleuse d'une nation en crise et assaillie de doutes ».

Sykes en arriva à photographier les courants glam rock, punk, new wave et autres tendances à la mode de la musique anglaise.

Michaël Houlette, de la Maison de la photographie Robert Doisneau, écrit : « La réunion de plusieurs personnages dans un même cadre caractérise la plupart des photographies d’Homer Sykes sélectionnées pour ce projet [une exposition de son travail des années 1970]. Bien souvent la structure de ses images repose sur deux ou trois figures principales qui se distinguent et se dévoilent par une expression ou une attitude. Il n’y a pas de mise ou scène ni de composition trop évidente, juste une observation fine et une méthode systématique de prise de vue : une focale courte, quelques repérages préalables et une certaine manière anglaise, franche et courtoise, d’entrer en contact avec les personnes qu’il photographie parfois à très faible distance (étonnamment, celles-ci semblent d’ailleurs ignorer le photographe qui est à l’œuvre). Présent à l’évènement, invisible dans l’image, Homer Sykes fait de la discrétion une véritable marque de fabrique. Et s’il fait preuve d’un savoir voir, c’est pour laisser le champ libre à ces sujets : « My images are about people, what they wear, how they look, and how they interact with each other, against a background that sets the scene. They are not about me (Mes images parlent des gens, des vêtements qu’ils portent, de leur allure, de la manière dont ils interagissent les uns avec les autres dans un contexte donné qui définit la scène. Elles ne parlent pas de moi) ».

Sykes a aussi photographié les paysages anglais pour plusieurs livres publiés par Weidenfeld & Nicolson, tout en trouvant du temps pour ses propres projets : Hunting with Hounds, une documentation finement observée d'une autre série de rituels qui donne sa dimension à une façon de vivre typiquement anglaise et On the Road Again, photographies de quatre parcours routiers nord-américains effectués au cours de trois décennies.

Lorsque la Grimstone Foundation invita Sykes à photographier Shanghai, la ville où il fut conçu, il sauta sur l'occasion. Il vécut un moment intense en découvrant que l'immeuble de Jiang Xi Lu où ses parents avaient vécu existait encore et s'appelait Fu Zhou building. La série de photos correspondante fut exposée et publiée sous le titre de Shanghai Odyssey.

Sykes a donné un cours magistral de photojournalisme et de photographie documentaire au London College of Communication.

Expositions[modifier | modifier le wikicode]

Expositions personnelles[modifier | modifier le wikicode]

  • "Traditional British Calendar Customs", Arnolfini Gallery, (Bristol), 1977;
  • "Shanghai Odyssey", Open Eye Gallery (Liverpool), 24 mai – 20 juin 2003.
  • "On the Road Again", Hereford town hall (Hereford Photography Festival), 2002.
  • "Green Man and Friends, photographs from the 1970s", WPS (Hastings), 2009.
  • "My Britain 1970–1980", Les Douches la Galerie, Paris. 5 septembre – 31 octobre 2015.

Autres expositions[modifier | modifier le wikicode]

  • "Personal Views 1850–1970", British Council touring exhibition, 1970.
  • "How We Are: Photographing Britain." Tate Britain (London), 2007.
  • "Mass Photography: Blackpool through the Camera", Grundy Art Gallery (Blackpool), 6 août – 5 novembre 2011.

Collections permanentes[modifier | modifier le wikicode]

Livres[modifier | modifier le wikicode]

  • British Image 1: Photographs by Homer Sykes, Claire Schwob, John Myers, Daniel Meadows, Bryn Campbell, Roslyn Banish, Ian Dobbie, and Paul Carter. London: Arts Council of Great Britain, 1975. </ref>
  • Toff's Hat Flat Cap. Southport: Café Royal, 2013.[6]
  • Brick Lane and Co: Whitechapel in the 1970s. Southport: Café Royal, 2013.[7]
  • A Tinker's Tale. Southport: Café Royal, 2013.[8]
  • Once a Year: Folklore in Britain Now. Southport: Café Royal, 2013.[9]
  • Saltaire 1981: Still a Model Mill Village. Southport: Café Royal, 2014. On Saltaire, a model village in Bradford.[10]
  • Mexico 1973: Mazatlan and Heading South. Southport: Café Royal, 2014.[11]
  • Biddy Boys Ireland 1972. Southport: Café Royal, 2015.[12]
  • Made in Roath. Southport: Café Royal, 2015. Photographs of Made in Roath.[13]
  • Running Riots and the Days After. Southport: Café Royal, 2015.[14]
  • My Britain 1970–1980s. Southport: Café Royal, 2015. To accompany the exhibition "My Britain 1970–1980" at Les Douches la Galerie, Paris.[15]
  • Sloanes & Rahs. Southport: Café Royal, 2015. Edition of 150 copies.[16]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]


Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


  1. Pete James, "Art Fund Award for Birmingham Library", British Photo History. Accessed 10 September 2015.
  2. Homer Sykes in the British Council collection. Archived by the Wayback Machine on 7 August 2011.
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées hwabio
  4. As was found on 10 September 2015 by entering the photographer's name in the Collections search page.
  5. List of photographers collected, Museum Folkwang. Accessed 10 September 2015.
  6. "Toff's Hat Flat Cap", Café Royal Books. Archived by the Wayback Machine on 26 October 2013.
  7. "Brick Lane and Co: Whitechapel in the 1970s", Café Royal Books. Archived by the Wayback Machine on 26 October 2013.
  8. "A Tinker's Tale", Café Royal Books. Archived by the Wayback Machine on 22 September 2013.
  9. "Once a Year: Folklore in Britain Now", Café Royal Books. Accessed 10 September 2015.
  10. "Saltaire 1981: Still a Model Mill Village", Café Royal Books. Accessed 10 September 2015.
  11. "Mexico 1973: Mazatlan and Heading South", Café Royal Books. Accessed 10 September 2015.
  12. "Biddy Boys Ireland 1972", Café Royal Books. Accessed 10 September 2015.
  13. "Made in Roath", Café Royal Books. Accessed 10 September 2015.
  14. "Running Riots and the Days After", Café Royal Books. Accessed 10 September 2015.
  15. "My Britain 1970–1980s", Café Royal Books. Accessed 10 September 2015.
  16. "Sloanes & Rahs", Café Royal Books. Accessed 15 October 2015.