Photographie/Sociétés et Organisations/Éditeurs de livres photographiques/Éditions Larousse

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 21/10/2018, le Wikilivre de photographie comporte 6 791 articles
plan du chapitre en cours

Sociétés et Organisations


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. ADOX (24 août)
  2. Hippolyte Bayard (22 août)
  3. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  4. Ronald Kroon (8 août)
  5. Frank Jay Haynes (22 juillet)
  6. Oliver Wendell Holmes Sr. (6 juin)
  7. Paul Rudolph (26 mai)

  1. Giorgio Sommer (27 juillet)
  2. Sabine Weiss (1er juillet)
  3. Frédéric Boissonnas (10 février)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Les Éditions Larousse sont une maison d'édition française traditionnellement spécialisée dans les ouvrages de référence, notamment les dictionnaires. Elle a été fondée par Pierre Larousse. Elle s'est diversifiée dans les domaines du pratique, des essais et documents et de la jeunesse.

Larousse est une filiale de Hachette Livre depuis 20]]. Les marques Dessain & Tolra et Harrap's lui appartiennent..

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Larousse[modifier | modifier le wikicode]

Edition de 1897-1904.

La maison d'édition Larousse fondée en 1852 a pris son essor au milieu du 19e siècle. Son histoire est liée à celle de son fondateur, l'instituteur Pierre Larousse (1817-1875), qui ouvrit en 1852 avec son collègue et associé Pierre-Augustin Boyer (1821-1896), une librairie à leurs noms dans le quartier latin de Paris : la Maison Larousse & Boyer. Le but de ces deux républicains anticléricaux était d'écrire des manuels scolaires rénovés destinés au primaire et au secondaire, à l'instar de ceux proposés par Louis Hachette depuis 1833. Les deux instituteurs bourguignons (Pierre Larousse ayant plus un rôle de créateur et Augustin Boyer celui de commercial) louèrent un petit local au 2, rue Pierre-Sarrazin puis s'installèrent en 1856 au 49, rue Saint-André-des-Arts.


En 1856, il publia avec l’aide de François Pillon le Nouveau Dictionnaire de la langue française, ancêtre du Petit Larousse, un ouvrage qui fut condamné par l’Église. Par la suite, pendant près de vingt-cinq ans, il élabora le Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, paru de 1866 à 1877 en 17 volumes et 20 500 pages. Entre temps, en 1869, Pierre se sépara de Boyer (les deux familles se sont réunies à nouveau en 1889), reprit le capital qu'il a accumulé grâce aux bénéfices de la maison, s'installa en 1878 comme auteur-éditeur au 19, rue du Montparnasse et comme imprimeur grâce à une imprimerie qu'il loua rue Notre-Dame-des-Champs. Il mourut à 57 ans, épuisé par son labeur. Son épouse Suzanne créa la société « Vve P. Larousse et Cie » avec son neveu, Jules Hollier-Larousse (1842-1909). La Revue encyclopédique fut produite par Hollier-Larousse et Cie, imprimeurs-éditeurs, 17, rue du Montparnasse à Paris entre 1891 et 1899.

Pierre Larousse n'ayant pas eu d'enfants, les continuateurs de la Librairie Larousse furent Émile et Georges Moreau, Paul Gillon et Claude Augé ; ce dernier était entré comme aide-comptable dans la maison. C'est à cette époque qu'Émile-Auguste Reiber inventa « la fleur de pissenlit » associée à la devise Je sème à tout vent.

Le travail de Claude Augé[modifier | modifier le wikicode]

Édition de 1905.

La « génération de la Semeuse » (1895-1920) poursuit l’œuvre de l'encyclopédiste. Claude Augé créa des ouvrages devenus des références. Le Nouveau Larousse illustré (1897-1904), véritable chef-d'œuvre de l'édition française en 7 grands volumes d'environ 7 cm d'épaisseur, avec une reliure de cuir vert et 1 supplément en 1907, a mobilisé plus de 150 collaborateurs et compte 237 000 articles répartis sur 7 600 pages. Cellesci sont illustrées de 49 000 gravures, 504 cartes et 89 planches en couleur. Cet ouvrage fut un succès commercial, avec des ventes de plus de 250 000 exemplaires en trente ans.

Cette encyclopédie a servi de base à la conception du Petit Larousse dont la première édition de 1905 est recherchée aujourd'hui par les bibliophiles, entre autres pour sa couverture signée Eugène Grasset. La Maison inventa à propos du Petit Larousse le slogan : « Souvent imité mais jamais égalé ».

En 1906 paraît la première édition du Petit Larousse|Petit Larousse illustré, où fut inaugurée la division tripartite qui a fait la marque de cet ouvrage : dictionnaire des noms communs, pages roses de locutions latines et étrangères, dictionnaire des noms propres. Descendant direct du Dictionnaire (1856) de Pierre Larousse, il devint en 1924 le Nouveau petit Larousse qui connut de multiples éditions.

En 1907 commença la publication du Larousse mensuel illustré, sous-titré Revue mensuelle encyclopédique, copieusement illustré et dont la publication dura jusqu'en 1957.

En 1912 parut le premier Larousse médical. La même année, le Petit Larousse fut adapté en espagnol par Miguel de Toro y Gisbert sous le titre Pequeño Larousse ilustrado. D'autres éditions suivirent sous le titre Nuevo Pequeño Larousse ilustrado. Cela fit de la maison Larousse l'un des rares éditeurs de dictionnaires qui ont réussi à publier dans une autre langue que celle d'origine.

En 1922 parut le Larousse universel : dictionnaire encyclopédique en deux volumes.

La consolidation[modifier | modifier le wikicode]

Organisation des articles du Nouveau Larousse Illustré (1897-1904)
Planche du Nouveau Larousse Illustré sur l'Ambulance militaire.

De 1927 à 1933, Paul Augé, fils de Claude, coordonna le Larousse du XXe siècle, dictionnaire encyclopédique universel en 6 volumes et imprimé en héliogravure. Il a progressivement succédé au Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, en étant toutefois plus concis, abondamment illustré, scientifiquement plus fondé, et en se fixant pour objectif de renouveler les connaissances de son temps.

En 1936 sortit le Grand Mémento, en deux volumes, qui se voulait un exposé systématique et méthodique du savoir encyclopédique, complémentaire au procédé d'exposition alphabétique des autres dictionnaires encyclopédiques Larousse. Les différents chapitres sont signés par plus de 100 collaborateurs, généralement universitaires. En 1955 sortit une édition remaniée de ce Grand Mémento, en deux volumes de 1 180 pages chacun, sous le titre Encyclopédie Larousse Méthodique.

En 1938, le Larousse gastronomique connut un important succès de librairie : il fut traduit dans le monde entier et il continue d'être réédité à ce jour. C'est aussi à cette époque que naquirent les « Classiques Larousse » (1933), série de monographies synthétiques sur les grands auteurs devenue plus tard la collection « Nouveaux Classiques Larousse » (années 1950-1970).

Le Nouveau petit Larousse illustré : dictionnaire encyclopédique fut republié en 1948, 1952 et 1959. Cette dernière édition, afin de marquer le centième anniversaire de la fondation de la Librairie Larousse, contenait une « brochure contenant la liste des mots supprimés depuis l'édition de 1948 [mise] à la disposition des amateurs de mots croisés. ». De 1960 à 1975, le Grand Larousse encyclopédique en 10 volumes et 2 suppléments fut publié, avec un logo dessiné par Jean Picart Le Doux.

Turbulences[modifier | modifier le wikicode]

Depuis la création de la maison, les dictionnaires encyclopédiques Larousse dominaient très largement le marché français. Toutefois, vers la fin des années 1960, la concurrence frappa sur deux fronts. D'une part, la suprématie en matière de dictionnaire se termina avec la parution en 1967 du Petit Robert. D'autre part, sur le front des encyclopédies, la menace vint de la parution à partir de 1968 de l’Encyclopædia Universalis. La réponse de la maison Larousse prit la forme d'une Grande Encyclopédie Larousse en 21 volumes (vingt tomes encyclopédiques, un atlas, un index), publiée de 1971 à 1978. Mais celle-ci fut un échec commercial, alors que l'Encyclopédie Générale en trois volumes parue en 1968 fut un support de grande qualité, ouvert et accessible au plus grand nombre. En même temps, l'éditeur lança une série de fascicules encyclopédiques et pédagogiques qui se vendirent en kiosque.

Dans les années 2000, tout en rajeunissant le logo de la Semeuse d'Eugène Grasset, Larousse fait appel à Christian Lacroix puis Karl Lagerfeld pour améliorer la présentation du Petit Larousse.

En 1983, la société Larousse, qui était restée une entreprise familiale depuis plus de 125 ans, intégra CEP Communication (Groupe de la Cité) qui fut absorbé par Havas en 1997 puis par Vivendi. Depuis 2004, Larousse fait partie du Groupe Hachette et partage ses locaux historiques, situés 15-17-19-21 de la rue du Montparnasse, avec Armand Colin.

Linguistique[modifier | modifier le wikicode]

Larousse publie aussi des revues et des essais portant sur le langage et la langue française, dont le périodique grand-public Vie et langage ainsi que des revues spécialisées comme Langue française ou Langages. On peut citer aussi des ouvrages de linguistique comme ceux parus dans la collection Langue et langage.

Édition électronique[modifier | modifier le wikicode]

Dictionnaires sur CD-ROM :
  • Bibliorom Larousse (1996, épuisé), qui comporte :
    • Le Petit Larousse Illustré 1997 ;
    • Dictionnaire compact français-anglais, anglais-français (1996) ;
    • Dictionnaire compact français-allemand, allemand-français (1996) ;
    • Dictionnaire compact français-espagnol, espagnol-français (1996) ;
    • Thésaurus Larousse 1996 ;
    • Dictionnaire des citations françaises et étrangères (1996) ;
  • Grand Dictionnaire Larousse français-anglais, anglais-français (1996) ;
  • Dictionnaire des prénoms (2001) ;
  • Le Petit Larousse 2004 ;
  • Grand Larousse encyclopédique|Grand Larousse encyclopédique en dix volumes ;
  • Le Petit Larousse 2006 ; Le Petit Larousse 2007, etc.
Encyclopédies Multimédias :

Depuis 1997, avec le logiciel Larousse Multimédia Encyclopédie (LME), Larousse offre également des encyclopédies multimédias sur CD ou téléchargeables.

Contenus en ligne :

Depuis le 13 mai 2008, Larousse propose en ligne sur l'internet de nombreux contenus encyclopédiques comme le Grand Larousse encyclopédique.

Applications mobiles :

Larousse propose également une série d'applications pour téléphones mobiles permettant de consulter les ouvrages hors ligne.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • MOLLIER, Jean-Yves et ORY, Pascal (Directeur) .- Pierre Larousse et son temps .- Paris, Larousse, 1995.
  • MOLLIER, Jean-Yves et DUBOT, Bruno .- Histoire de la librairie Larousse (1852-2010) .- Paris, Éditions Fayard, 2012. (ISBN 978-2-213-64407-3)
  • PRUVOST, Jean et GUILPAIN-GIRAUD, Micheline (directrice) .- Pierre Larousse. Du Grand Dictionnaire au Petit Larousse .- Paris, Honoré Champion, 2002.
  • PRUVOST, Jean .- Les Dictionnaires de langue française .- Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 2002.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Consultez également ces pages dans d’autres projets Wikimedia :

Ressources multimédia sur Commons.


Sociétés et Organisations