Préparation au certificat d'opérateur du service amateur/Choisir une calculatrice... et s'en servir !

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher


Après avoir fait tous les rappels de mathématiques nécessaires, apprenons maintenant à les réaliser autrement que de tête[1] grâce à une calculatrice ! Vous en aurez besoin tout au long de votre préparation (et bien entendu le jour J).

Choisir une calculatrice[modifier | modifier le wikicode]

Nul besoin d'une calculatrice particulièrement complexe. Celles-ci sont généralement à bannir : leur maniement demande un temps d'apprentissage long ; de plus, si elles possèdent des espaces mémoires permettant de stocker des informations, son utilisation vous sera interdite lors de l'examen. Fuyez les modèles dits « programmables » ou « graphiques » pour les raisons susmentionnées. Choisissez plutôt une calculatrice « collège » scientifique, à des prix entre 10 et 20 euros dans toutes les grandes surfaces ou papeteries. Il est inutile d'investir davantage ! Quelques modèles se retrouvent fréquemment, nous les donnons ici à titre purement informel : HP 10s (Hewlett-Packard), TI Collège plus ou TI-30XB MultiView (Texas Instruments), Casio FX 92 Collège 2D (Casio).

Apprivoiser sa calculatrice[modifier | modifier le wikicode]

Une rapide lecture du mode d'emploi fourni s'avérera très utile : ne le jetez pas ! Vous serez sans doute amenés à vous y référer plus tard. Une aide précieuse peut être obtenue auprès de collégiens ou lycéens de votre entourage qui maîtrisent fort bien l'usage des calculatrices. Nous ne pouvons pas présenter ici toutes les méthodes pour tous les modèles, cependant, nous présentons les techniques à connaître pour sa calculatrice (effectuer une opération élémentaire, etc) et une suggestion de procédure généralement commune à tous les exemplaires. Il vous faudra parfois chercher un peu !

Schéma d'une calculatrice scientifique. Pour Wikibooks.

Le schéma ci-dessus présente l'organisation générale des calculatrices conseillées pour le certificat. Cherchez les différentes touches proposées et essayez de faire quelques opérations de base : , ... Nous nous entraînerons après à effectuer tous les calculs qui peuvent vous être demandés.

Détail de la touche AC.

Vous pouvez remarquer qu'à chaque touche il peut correspondre plusieurs opérations, notées sur la touche au au-dessus/en-dessous. En effet, face au grand nombre d'opérations à faire tenir sur une petite surface il était nécessaire de les condenser ! D'où l'utilité de la touche shift[2]. Cette touche permet d'activer toutes les fonctions inscrites dans la même couleur. Dans le cas de la calculatrice que nous avons présenté, l'appui sur la touche shift, en orange clair, (en haut à gauche) permettra, lors de l'appui sur la touche AC reproduite ci-contre, d'éteindre la calculatrice (OFF[3]). La touche alpha, à côté de la touche shift, fonctionne de la même façon. Notez qu'un appui sur la touche shift ne permet d'activer qu'une seule fois les touches correspondantes.

Méthode : Utiliser les touches spéciales
  1. Identifiez la couleur de l'opération à utiliser.
  2. Appuyez sur la touche shift ou alpha en fonction de la couleur identifiée.
  3. Appuyez sur la touche correspondant à l'opération spéciale à effectuer.

Exemple : utiliser . On voit que la touche est indiquée sur la touche en orange. Pour l'activer, on va donc appuyer sur shift puis sur cos. On a ainsi la séquence : shift → cos.

Exemple 2 : arrêter la calculatrice. shiftAC.


À propos des parenthèses et des priorités de calcul[modifier | modifier le wikicode]

La calculatrice respecte les priorités de calcul.

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Calculs élémentaires[modifier | modifier le wikicode]

Donnez le résultat des opérations suivantes en utilisant votre calculatrice.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. L'examen se déroulant en temps limité, nous vous déconseillons fortement (vous interdisons carrément) pour la bonne réussite de l'épreuve d'essayer de calculer de tête des énormités mathématiques comme . Cela pourrait, outre un échec certain, occasionner des maux de tête particulièrement insoutenables.
  2. En Anglais, décalage.
  3. En Anglais, arrêt.