Préparation au certificat d'opérateur du service amateur/Procédures radio

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


La radio hérite de son passé militaire de nombreuses codifications. Loin d'en compliquer l'emploi, elles permettent au contraire d'assurer une parfaite compréhension entre radioamateurs. Nous allons présenter ici le code Q — un autre code, le code Morse, n'est pas à connaître pour l'examen —, les indicatifs et leur signification, ainsi que les conditions dans lesquelles un radioamateur doit émettre.

Indicatif d'appel[modifier | modifier le wikicode]

Document officiel délivrant un indicatif.

Chaque radioamateur est doté d'un indicatif d'appel unique, fourni par l'autorité compétente (en France, l'Agence Nationale des Fréquences) sur requête, justification du certificat d'opérateur et payement d'une taxe annuelle (46 €). Les indicatifs permettent d'identifier précisément un radioamateur. Lors d'un contact, il faut utiliser son indicatif le plus fréquemment possible ; utilisez toujours votre indicatif complet : il est illégal de s'identifier avec des extraits d'indicatif (par exemple, F4WUP doit impérativement utiliser son indicatif complet F4WUP et non 4WUP ou WUP). N'utilisez jamais l'indicatif d'un autre radioamateur.

Cinq familles d'indicatifs existent : les indicatifs personnels, les indicatifs de radioamateur français à l'étranger/d'étrangers en France, les indicatifs spéciaux (temporaires pour des événements particuliers), les indicatifs de radio-clubs et les indicatifs de stations répétitrices ; les formulaires de demande se trouvent sur le site de l'ANFR[1].

Cet indicatif obéit rigoureusement à un format standard de la forme PPXSSSS défini par le RR :

  • PP, préfixe identifiant le pays du radioamateur, pour la France il s'agit de la lettre F ;
  • X, chiffre donnant la classe de la licence du radioamateur, depuis la suppression des classes en France, seul le chiffre 4 est utilisé pour les nouveaux indicatifs ;
  • SSSS, suffixe attribué à la station de deux à quatre lettres : AAA à UZZZ et AA à ZZ désignent des indicatifs personnels, KAA à KZZ pour les radio-clubs (KA à KZ pour les radio-clubs des DROM-COM et de Corse), VAA à VZZ pour les radioamateurs de l'UE pour plus de 3 mois en France, WAA à WZZ pour les radioamateurs étrangers à l'UE pour plus de 3 mois en France, XAA à XZZ et YAA à YZZ sont en réserve, enfin, ZAA à ZZZ sont réservés aux stations répétitrices et aux balises.
  • ce groupe de caractères peut est complété par :
    • /P pour les activités portables,
    • /M pour les activités mobiles,
    • /MM pour les activités maritimes mobiles

Exemple : quelques indicatifs

  • F5ABC est une station radioamateur française fixe disposant de tous les privilèges ;
  • ON3ABC est une station radioamateur belge utilisée par un amateur disposant d'une licence de base (novice) ;
  • VE2AAA est une station radioamateur canadienne située au Québec.

Les indicatifs sont la propriété de l'État et ne sont pas transmissibles ; ils sont reconduits tacitement annuellement sous réserve du payement d'une taxe de 46 €[2]. Il est possible de demander la suspension de 10 ans de son indicatif si l'on ne souhaite plus s'en servir ; la demande se fait à l'ANFR. Passé 10 ans, l'indicatif pourra être réattribué à un autre radioamateur.

L'ANFR gère un annuaire des radioamateurs en ligne, sur le site http://amatpres.anfr.fr/. Il permet, à partir d'un indicatif, d'obtenir le nom, l'adresse d'un radioamateur[3].

Tableau des préfixes français[modifier | modifier le wikicode]

Préfixe Territoire
 F France
FH Mayotte
FS Saint-Martin
FM Martinique
 FG Guadeloupe
FJ Saint-Barthélémy
FK Nouvelle-Calédonie
FO Polynésie
FR Réunion
 FP Saint-Pierre-et-Miquelon
FT TAAF[4]
 FX Satellites français du service amateur
FY Guyane
FW Wallis et Futuna
TK Corse
TO
TM
TX
Préfixe Territoire
F5V Radioamateur étranger d'un pays de la CEPT résidant en France pour au moins 3 mois
F4W Radioamateur français résidant dans un pays de la CEPT pour au moins 3 mois
F5X Balise
F5Y Relais numérique
F5Z Relais analogique

Tableau des préfixes internationaux[modifier | modifier le wikicode]

Alphabet international[modifier | modifier le wikicode]

Lettre Code Prononciation
A alpha alfâ
B bravo brâvô
C charlie châli
D delta dèltâ
E echo èkô
F foxtrot foxtrot
G golf golf
H hotel hôtèl
I india inndïâ
J juliet djulïèt
K kilo kilô
L lima limâ
M mike maïk
N november nôvemmbe
O oscar oscâ
P papa pepâ
Q quebec kèbèk
R romeo rômïô
S sierra sïèrâ
T tango tanngô
U uniform younifomm
V victor viktâ
W whiskey ouiski
X x-ray èksré
Y yankee yannki
Z zoulou/zulu zoulou

L'alphabet international a été généralisé par l'OTAN puis internationalisé par l'UIT en 1956. À chaque lettre correspond un mot, prononcé selon l'accent anglais. Ce code permet d'épeler sans erreur un mot, en particulier un indicatif d'appel ou tout autre donnée nécessitant une telle attention. Ce code est à connaître par cœur : il faut savoir, sans aucune hésitation, transcrire un mot en alphabet international ou vice-versa. Entraînez-vous !

Exemple : transcription

  1. Transcrivez en alphabet international « F9GWC ».
    La transcription est Foxtrot Nine Golf Whiskey Charlie.
  2. Quel est l'indicatif Foxtrot Two Papa Uniform Yankee ?
    L'indicatif est F2PUY.

Code Q[modifier | modifier le wikicode]

Le code Q est un ensemble de codes de trois lettres, au sens bien précis, développé en 1912 afin de faciliter les communications, à cette époque essentiellement en Morse, entre les opérateurs en mer de différentes nationalités. Une vingtaine de formulations sont à connaître par cœur pour l'examen, cependant il en existe bien plus[5]. Les abréviations du code Q sont affirmatives ou interrogatives selon la formulation et commencent toutes par Q. Pour éviter toute confusion, la lettre Q a été omise des indicatifs attribués aux stations d'émission.

Le code Morse, le fameux « ti-ti, ta-ta », n'est plus au programme de l'examen depuis avril 2012.

Abréviation Question posée Réponse
QRA Quel est le nom de votre station ? Le nom de ma station est...
QRG Voulez-vous m'indiquer ma fréquence exacte ou la fréquence exacte de... ? Votre fréquence exacte est de...
QRH Ma fréquence varie-t-elle ? Votre fréquence varie.
QRK Quelle est l'intelligibilité de mes signaux ? L'intelligibilité de vos signaux est...
QRL Êtes-vous occupé ? Je suis...
QRM Êtes-vous brouillé ? Je suis brouillé...
QRN Êtes-vous troublé par des parasites ? Je suis...
QRO Dois-je augmenter la puissance d'émission ? ...
QRP Dois-je diminuer la puissance d'émission ? ...
QRT Dois-je cesser la transmission ? ...
QRU Avez-vous quelque chose pour moi ? ...
QRV Êtes-vous prêt ? ...
QRX À quel moment me rappellerez-vous ? Je vous rappellerai à ... heures.
QRZ Par qui suis-je appelé ? Vous êtes appelé par...
QSA Quelle est la force de mes signaux (ou des signaux de ...) ? La force de vos signaux est...
QSB La force de mes signaux varie-t-elle ? ...
QSL Pouvez-vous me donner accusé de réception ? ...
QSO Pouvez-vous communiquer avec... ? ...
QSP Voulez-vous retransmettre à... gratuitement ? ...
QSY Dois-je passer à la transmission sur une autre fréquence ? ...
QTH Quelle est votre position en latitude et en longitude (ou d'après tout autre indication) ? Ma position est...
QTR Quelle est l'heure exacte ? L'heure exacte est...

Contenu des messages[modifier | modifier le wikicode]

Le secret des correspondances, tel que prévu par l'article L226 du Code Pénal, doit être systématiquement respecté. « Est puni d'un an d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende le fait [...] de porter atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui en captant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de leur auteur, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel ».

Sur le contenu des messages, il est prévu :

  • par le RR que les communications doivent être « en rapport avec l'objet du service d'amateur [...] et à des remarques d'un caractère purement personnel ». Vous pouvez discuter d'électronique, d'astronomie[6], de tout thème scientifique en général ; vous pouvez également donner vos propres coordonnées mais pas celles d'un autre radioamateur ou de toute autre personne ;
  • par l'ARCEP que « sauf en cas de catastrophe, les installations de radioamateurs ne peuvent être utilisées pour établir des radiocommunications de secours. Les radioamateurs bénévoles participant ne reçoivent aucun dédommagement sous quelque forme que ce soit ».

Cahier de trafic (logs)[modifier | modifier le wikicode]

Chaque radioamateur est tenu de tenir un carnet de trafic, ou logs. Les pages du carnet doivent être numérotées et non détachables. Il est possible d'utiliser en complément un support numérique (de nombreux logiciels existent pour cela), mais il est obligatoire d'avoir en plus une version papier qui concorde parfaitement avec la version numérique ; le carnet numérique doit être enregistré sur une ou plusieurs mémoires de masse (clé USB, CD, DVD) portant les dates de début et de fin de périodes.

Date Heure de début Heure de fin Indicatif appelé Fréquence utilisée Classe d'émission Lieu d'émission Notes
10/12/2012 10 h 32 10 h 40 FY4XPZ

Précisez au début de votre carnet le format horaire employé (UTC ou heure légale française) ainsi que le lieu habituel d'émission, spécifié sur votre licence. Précisez le lieu dans le carnet si vous émettez depuis un autre endroit.

Conditions d'émission[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible d'utiliser une station en un endroit différent que celui habituel. On distingue dans ce cas :

  • les stations transportables : elles peuvent être déplacées mais ne peuvent pas être utilisées pendant le déplacement. Le suffixe de l'indicatif est « /P » (par exemple F4WPX/P) ;
  • les stations mobiles : conçues elles aussi pour être déplacées, elles peuvent être utilisées pendant le déplacement[7]. Le suffixe de l'indicatif est « /M » (par exemple F4WPX/M) ;
  • les stations mobiles maritimes : comme les stations mobiles, mais à bord d'un bateau. Elles nécessitent un accord de l'administration et du commandant de bord. Le suffixe de l'indicatif est « /MM ».

Dans le cas où un changement définitif du lieu d'émission se produit, ou dans le cas où le matériel utilisé change, une déclaration à l'ANFR doit être effectuée dans les deux mois. Cette déclaration peut s'effectuer en ligne.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Les indicatifs. Consulté le 12/12/2012
  2. En 2012.
  3. Si vous souhaitez ne pas apparaître dans cet annuaire, il suffit de l'indiquer lors de la demande d'indicatif.
  4. Terres australes et antarctiques Françaises : îles Kerguelen, Crozet, etc.
  5. [pdf] Communications instructions, 1997. Consulté le 12/12/2012
  6. Et non d'astrologie !
  7. Uniquement dans un véhicule dont la carte grise est au nom du titulaire de la licence. L'utilisation à bord d'aéronefs des stations est proscrite. Les stations à bord de bateaux fluviaux sont assimilées à des stations mobiles.