Boîte à jeux/Le macaque

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jeu
Boîte à jeux
Boîte à jeux
Jeux oraux
Jeux de plateaux
Jeux de cartes
Jeux de dés
Liens
Ressources imprimables
Modifier ce modèle

Le macaque est un jeu avec les mots qui peut en fait se jouer en n'importe quelle langue.

  • Nombre de joueurs : à partir de 2.
  • Durée : dépend du nombre de joueurs (30 minutes en moyenne).


But du jeu[modifier | modifier le wikicode]

Ne pas devenir un macaque alors que les autres joueurs en sont devenus.

Matériel[modifier | modifier le wikicode]

Éventuellement des cartes ou des pions pour marquer les quarts de macaque ainsi qu'un dictionnaire pour éviter les litiges. Mais on peut facilement jouer sans cela.

Règles[modifier | modifier le wikicode]

  • Les joueurs jouent à tour de rôle dans le sens que l'on veut. Il n'est même pas besoin de se placer en rond : il faut juste que chacun puisse entendre les autres.
  • Chaque joueur donne une lettre chacun son tour. Chaque fois qu'un joueur donne une lettre, il faut qu'elle soit audible. Il est interdit de la répéter si elle était correctement prononcée.
  • Le premier joueur donne la première lettre, le second une deuxième lettre etc. Attention : chaque joueur doit avoir en tête un mot français qui puisse être épelé de cette manière.
    • Sont autorisés :
      • les mots conjugués et accordés ;
      • les onomatopées du dictionnaire tels que pan, boum ;
    • Ne sont pas autorisés :
      • les noms propres ;
      • les mots composés ;
      • les abréviations et autres acronymes ;
      • les mots non-français.

Attention : l'usage d'un dictionnaire n'est autorisé qu'à la fin de la partie pour vérifier l'existence d'un mot.

  • le tour se termine lorsqu'un joueur ne peut plus proposer de lettre. Par exemple, il est impossible de continuer le mot « marchées ». À ce moment le joueur peut :
  • soit abandonner, ce qui lui fait perdre la manche ;
  • soit demander au joueur précédent à quel mot il pensait.
    • Si celui-ci répond correctement en disant un mot autorisé, le questionneur a perdu la manche.
    • Si par contre il ne peut pas répondre ou répond par un mauvais mot, ce dernier a perdu la manche.

Le macaque[modifier | modifier le wikicode]

Chaque fois qu'un joueur perd une manche, il gagne un quart de macaque. Le jeu reprend à partir du perdant.

  • Lorsqu'un joueur atteint 4 quarts de macaque, il devient un macaque. Ce statut lui interdit alors de jouer et aux autres joueurs de lui parler. La partie reprend au joueur suivant.
  • Cependant les macaques peuvent revenir dans la partie si un des autres joueurs lui adresse la parole. Pour cela, le macaque peut user de tous les stratagèmes — décents — pour les faire parler.
    • Lorsqu'un joueur parle à un macaque, il lui prend alors un quart de macaque.

Le jeu se termine lorsque tous les joueurs à l'exception d'un seul sont devenus des macaques. le survivant est le vainqueur.

Stratégies[modifier | modifier le wikicode]

Le but du jeu étant de ne pas tomber dans une impasse, le moyen le plus sûr de ne pas gagner de quart de macaque est de prévoir la suite du mot.


Le compte

Vous pouvez par exemple orienter le mot vers un mot dont vous connaissez le nombre de lettre et pour lequel vous serez sûr que vous ne perdrez pas.


L'initiative impossible

Il est utile de connaitre des mots qui commencent par deux ou trois lettres « gênantes ».

Exemples :

  • mn
    • mnémotechnique
  • gn
    • gnole, gnome
  • pse
    • pseudonyme
  • oes
    • œsophage
  • vl
    • vlan !
  • wh
    • whisky (attention : le pluriel « whiskys » est désormais accepté !)


Tuer le mot

Pour tuer un mot il suffit de lui mettre une lettre de pluriel, par exemple, qui le termine automatiquement.


Exemple, vous êtes le joueur 1 :

  1. P
  2. O
  3. T
  1. S !
  2. a perdu


Attention aux fausses morts qui peuvent se retourner contre vous !


Exemple, vous êtes le joueur 1 :

  1. B
  2. A
  3. L
  1. S !
  2. A !!
  3. S
  1. Vous avez perdu


« J'ai pas entendu la dernière lettre ! »

Dans ce genre de cas ne dites rien de votre sort et utilisez une des lettres les plus courantes du français : e, s, t, a, débrouillez vous avec les lettres précédemment données. Avec un peu de chance et de bluff ça peut passer : ne faites pas comme si vous aviez peur d'être découvert. Montrez vous confiant en regardant le joueur suivant et en le poussant à continuer comme si vous aviez dit une lettre en connaissance de cause...

Par contre si quelqu'un vous demande à quel mot vous pensez... c'est cuit (à moins d'avoir de la chance en tentant un mot au hasard).


Jeux Cette page fait partie du livre Boîte à jeux