Photographie/Acquisition des images/La mise en mémoire

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 28/06/2017, le Wikilivre de photographie comporte 6 272 articles
plan du chapitre en cours

Acquisition des images


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Frédéric Boissonnas (10 février)
  2. Ariel Varges (8 février)
  3. Andreas Gursky (9 janvier)
  4. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  5. Cosina CS-3 (7 janvier)
  6. Cosina CS-2 (7 janvier)
  7. Cosina CS-1 (7 janvier)
  8. Cosina CT-1 (7 janvier)
  9. Vivitar XV-3 (7 janvier)
  10. Vivitar XV-2 (7 janvier)
navigation rapide


FabricantsPersonnalitésThèmes

Éditeurs de cartes postalesFormulaires

BibliographieGlossaireModèles pour le livre




link={{{link}}}
En travaux

Cette page est en travaux. Tant que cet avis n'aura pas disparu, veuillez en considérer le plan et le contenu encore incomplets, temporaires et sujets à caution. Si vous souhaitez participer, il vous est recommandé de consulter sa page de discussion au préalable, où des informations peuvent être données sur l'avancement des travaux.


Généralités[modifier | modifier le wikicode]

Les mémoires internes[modifier | modifier le wikicode]

Les disquettes[modifier | modifier le wikicode]

Ces mémoires informatiques ont été utilisées un temps pour certains appareils Sony Mavica.

Les cartes mémoires[modifier | modifier le wikicode]

Les cartes Smartmedia[modifier | modifier le wikicode]

Les cartes CF (Compact Flash) et les Microdrive[modifier | modifier le wikicode]

Les cartes MMC[modifier | modifier le wikicode]

Les cartes Secure Digital (SD) et leurs dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Les dimensions sont les mêmes que celles des cartes MMC. C'est le format de carte le plus fréquent en 2009 (80 % de parts de marché) ; il a été défini en 2000 par l'Association SD, regroupant les sociétés Matsushita (aujourd'hui Panasonic), SanDisk et Toshiba. La capacité était limitée au départ à 2 Go mais les nouvelles versions SDHC (High Capacity) ont atteint 32 Go en 2006.

Les cartes Mini SD[modifier | modifier le wikicode]

Les cartes Micro SD[modifier | modifier le wikicode]

Les cartes SDXC (eXtended Capacity)[modifier | modifier le wikicode]

Ce nouveau format a été annoncé début 2009 à Las Vegas. Il devrait permettre de stocker jusqu'à 2 To (2.048 Go), avec un minimum actuel de 32 Go ; Panasonic annonce des cartes de 64 Go. L'utilisation de telles cartes dans un appareil numérique compact serait une aberration totale, en revanche elles seront sans doute appréciées des photographes avertis qui opèrent en format RAW et plus encore des possesseurs de caméscopes numériques.

Les adaptateurs[modifier | modifier le wikicode]

Lecteurs de cartes[modifier | modifier le wikicode]

Photos en attente[modifier | modifier le wikicode]

Bien utiliser les cartes mémoires[modifier | modifier le wikicode]

Les cartes mémoires sont des objets fragiles et dont il faut prendre soin, car de leur bonne utilisation dépend le bon enregistrement et la bonne restitution des images. Voici quelques conseils pour les utiliser au mieux :

Le formatage[modifier | modifier le wikicode]

  • Reformatez périodiquement vos cartes. Prenez quand même soin de vider les cartes avant de les reformater, car une fois que vous aurez fait le grand ménage, il sera en général absolument impossible de récupérer quoi que ce soit !
  • Formatez vos cartes dans l'appareil qui doit les recevoir. C'est la seule façon d'être sûr qu'elles seront correctement initialisées. Si vous empruntez une carte venant d'un autre appareil, surtout s'il provient d'un autre fabricant, il peut arriver que tout se bloque, la carte ne pouvant plus être lue ni par le premier appareil, ni par le second, ni par un lecteur d'ordinateur. La carte redevient en général utilisable une fois reformatée, mais évidemment il n'est pas question de parier l'ombre d'un kopek sur la survie des images qui n'auraient pas été sauvegardées avant l'échange. C'est un peu comme si vous faisiez passer un film d'un appareil dans un autre, en plein soleil, sans l'avoir auparavant rembobiné dans sa cartouche.

En cours de prise de vue[modifier | modifier le wikicode]

  • Si un problème survient en cours de prise de vue, arrêtez tout et changez de carte. Vous avez peut-être effacé accidentellement une bonne photographie, ou alors un message d'erreur vous a averti d'un problème sur la carte ; tout n'est pas forcément perdu, mais il ne faut surtout pas continuer à utiliser la carte car les nouvelles photos risqueraient d'être enregistrées sur les anciennes. Il faut comprendre que lorsque l'on efface une image, ce n'est pas l'enregistrement lui-même qui est effacé, mais seulement son adresse contenue dans la table d'allocation des fichiers. En faisant appel à une entreprise spécialisée dans la récupération des données, ou en vous adressant à un revendeur photo sérieux, ou encore en utilisant un des innombrables logiciels de restauration disponibles sur l'internet (faire une recherche en entrant par exemple « récupérer photos effacées »), il est généralement possible de s'en sortir, du moins si la carte n'a pas été endommagée physiquement. Les fichiers récupérés sont réenregistrés dans un dossier placé dans un autre support, généralement le disque dur de l'ordinateur, puisque l'on ne doit pas écrire sur la carte. Le nom sera changé, mais ce n'est là qu'un inconvénient minime.
  • Utilisez plusieurs cartes plutôt qu'une seule. Si vous partez pour un long voyage avec une seule carte de forte capacité, et si cette carte rend l'âme en cours de route, alors non seulement vous perdrez tout ce qui aura été enregistré, mais par dessus le marché vous serez lesté pendant le reste du parcours par un équipement dont vous ne pourrez plus vous servir. C'est une expérience vraiment pas drôle, de l'aveu même de ceux qui l'ont vécue. Comme dit le proverbe, il n'est jamais bon de mettre tous ses œufs dans le même panier...
  • Remplacez les batteries avant qu'elles soient trop faibles et que l'appareil se bloque. Vous éviterez ainsi des erreurs d'écriture qui peuvent non seulement vous faire perdre la dernière éimage, mais éventuellement rendre la carte illisible.
  • N'éteignez pas votre appareil trop vite après une prise de vue. Il faut toujours un certain temps pour écrire les images, surtout si vous avez photographié en rafale. Cette précaution vaut surtout pour les appareils anciens, car les plus récents ne s'éteignent effectivement que lorsque les opérations en cours sont entièrement terminées.
  • Évitez de remplir complètement vos cartes. Il semble que des problèmes puissent apparaître dans certains cas, lors de l'enregistrement de la dernière image, vraisemblablement par suite d'anomalies de communication entre certains appareils et certaines cartes. Même si les incidents sont peu probables, il suffit pour les éviter de laisser un peu d'« espace libre ». De toute façon, il vaut mieux mettre les photos à l'abri dans un bon système de stockage dès la fin d'une période de prise de vues, plutôt que de les stocker jusqu'à ce que la carte « déborde ».

Le transfert des photographies[modifier | modifier le wikicode]

  • Plutôt que de connecter l'appareil à l'ordinateur, utilisez plutôt un lecteur de cartes. En règle générale, le transfert des images sera beaucoup plus rapide et vous ne risquerez pas d'accidents comme ceux qui peuvent survenir, avec certains appareils, lorsque l'alimentation se coupe par suite d'une charge insuffisante des batteries.
  • Éteignez toujours votre appareil avant de retirer la carte. Avec les appareils récents, les risques de détruire la carte et d'endommager les circuits de l'appareil sont sans doute moins importants qu'autrefois, mais mieux vaut ne pas tenter le diable...
  • Effacez les images dans votre ordinateur, pas dans votre appareil. D'après les professionnels, la durée de vie d'une carte dépend beaucoup du nombre d'opérations d'effacement et d'écriture qu'elle a subies. Après que vous aurez copié les photos de votre carte dans votre ordinateur, et seulement lorsque celles-ci auront été dûment sauvegardées, effacez en une seule fois l'ensemble de la carte, cela vaudra mieux que de faire la même chose par petits morceaux. Vous aurez tout le temps, par la suite, de faire le ménage dans vos collections en effaçant les photos inutiles ou ratées.
  • N'effectuez aucune opération sur les images pendant qu'elles sont encore sur la carte. Retourner une image ou a fortiori la retoucher provoque d'innombrables cycles de lecture-écriture et un endommagement certain.
  • Ne laissez pas traîner les cartes dans le lecteur. Même s'il ne fait apparemment rien, l'ordinateur accède des milliers de fois à la carte pour la lire et vérifier qu'il n'y a pas eu de changement depuis la dernière opération. Chacun de ces accès provoque un peu de vieillissement et la durée de vie de la carte peut être sensiblement diminuée à cause de cette négligence. D'après Samsung, le nombre de cycles de lecture-écriture possibles pour une mémoire flash ordinaire se situe entre 10.000 et 100.000.
  • « Éjectez » toujours votre carte dans les règles (informatiquement parlant) lorsque vous la retirez du lecteur. Sous Windows un message vous indiquera qu'elle peut être retirée en toute sécurité.

Autres conseils en vrac[modifier | modifier le wikicode]

  • Maintenez votre appareil à jour. Les fabricants publient de temps à autres de nouvelles versions des logiciels internes, ou firmwares de leurs appareils. Il ne faut pas hésiter à les télécharger et à les installer car ils renferment des améliorations et surtout les erreurs constatées sont corrigées. Certaines de ces erreurs peuvent concerner des interactions avec les cartes mémoires.
  • Remplacez périodiquement les cartes. Les cartes récentes sont généralement plus performantes, plus fiables et surtout beaucoup moins chères que les anciennes. Il est toutefois inutile d'acheter des cartes très rapides pour en équiper des appareils anciens qui sont généralement incapables de fournir les débits suffisants. Sachant que les vitesses d'écriture et de lecture des cartes et des appareils peuvent varier dans des rapports de 20 ou plus, il est conseillé de faire des essais « avant gaspillage ».
  • Faites preuve de bon sens. Conservez vos cartes dans leurs boîtes et jamais en vrac au fond de vos poches, surtout celles qui, comme les CompactFlash, comportent de nombreux trous dans lesquels peuvent se loger toutes sortes d'impuretés. Protégez vos cartes de l'humidité, des fortes températures, des chocs et des efforts mécaniques violents, ne les exposez pas à des champs magnétiques importants tels que ceux que l'on peut rencontrer au voisinage d'un grand nombre d'appareils électriques.
  • Photographiez votre carte de visite ou tout autre document permettant de vous identifier. En cas de perte de l'appareil chargé ou de la carte, son inventeur (celui qui trouve) cherchera, s'il est honnête, à vous retrouver. Un truc qui peut être utile est de photographier vos coordonnées en première position sur chacune de vos cartes et, quand c'est possible, de protéger cette image afin qu'elle ne soit pas effacée à chaque transfert.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • GOUDET, Jean-Luc .- CES : les nouvelles cartes SDXC atteindront 2 To [en ligne]. Futura Sciences [consulté le 9 janvier 2009]. Disponible sur l'internet :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/technologie-1/d/ces-les-nouvelles-cartes-sdxc-atteindront-2-to_17877/


Acquisition des images