Photographie/Mathématiques/Puissances et racines des nombres

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 23/08/2017, le Wikilivre de photographie comporte 6 359 articles
plan du chapitre en cours

Mathématiques


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Giorgio Sommer (27 juillet)
  2. Sabine Weiss (1er juillet)
  3. Frédéric Boissonnas (10 février)
  4. Ariel Varges (8 février)
  5. Andreas Gursky (9 janvier)
  6. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  7. Cosina CS-3 (7 janvier)
  8. Cosina CS-2 (7 janvier)
  9. Cosina CS-1 (7 janvier)
  10. Cosina CT-1 (7 janvier)




Puissances à exposant entier positif[modifier | modifier le wikicode]

La notion de puissance provient d'un cas particulier de produit : par exemple le produit a × b × c est obtenu en multipliant les nombres a, b et c. Si ces trois nombres sont égaux, ce produit devient alors a × a × a, la puissance cubique, ou cube, du nombre a, notée a3, qui se lit « a puissance 3 » ou encore « a au cube ».

Considérons un nombre quelconque a et multiplions n copies de lui-même :

Nous dirons que ce nombre a est élevé à la puissance n et nous écrirons :

Dans cette écriture le nombre n est appelé exposant.


Quand a est égal à 10, nous aurons des valeurs telles que :

101 = 10

102 = 10 × 10 = 100

103 = 10 × 10 × 10 = 1 000

etc.


L'intérêt de cette écriture est évident pour les grands nombres que l'on peut toujours écrire sous la forme d'un facteur allant de 1 à 9, 9999… multiplié par une puissance de 10, par exemple :

1 000 000 000 000 = 1 × 1012= 1012

61 327 000 000 000 000 = 6, 132 7 × 1016

Dans la plupart des cas, il est toutefois préférable d'utiliser des exposants multiples de 3 qui correspondent mieux aux habitudes de la numération : mille, un million, un milliard, etc.

61 327 000 000 000 000 = 61, 327 × 1015

Racines n-ièmes[modifier | modifier le wikicode]

Prenons maintenant le problème à l'envers. Au lieu de chercher ce qui se passe lorsque nous élevons un nombre à la puissance n, essayons de trouver quel est le nombre inconnu x qui, élevé à la puissance n, donnera un autre nombre N fixé à l'avance :

Par définition, x sera appelé racine n-ième de N. Si n = 2, nous aurons affaire à une racine carrée, si n = 3, à une racine cubique, si n = 4, à une racine quatrième, etc.

La notation habituelle d'une racine est la suivante :

si alors

Bien entendu, la définition que nous venons de donner nous permet d'écrire :

Pour les racines carrées, il est d'usage de ne pas préciser la valeur de n.

Voici quelques exemples numériques :

racines carrées :

(c'est une valeur usuelle !)

(celle-là aussi !)

racines cubiques :

racine sixième :

etc.

Remarques importantes :
  • sauf en faisant appel aux nombres complexes, qui sortent largement du cadre de cet exposé, on ne peut pas calculer la racine carrée d'un nombre négatif.
  • la racine carrée d'un nombre est PAR DÉFINITION un nombre positif.

Ainsi, et non pas

Produits de puissances[modifier | modifier le wikicode]

Cherchons à calculer le produit de puissances différentes d'un même nombre :


Retenons que


Par exemple : 102 × 103 = 100 × 1 000 = 100 000 = 105 = 102+3

Quotient de puissances[modifier | modifier le wikicode]

Calculons maintenant le quotient de puissances différentes d'un même nombre:


Si m > n, l'exposant est positif,

si m = n, l'exposant est nul et le rapport vaut 1

si m < n, l'exposant est négatif.


Par exemple :



Notons au passage que

et retenons que


Nous pouvons désormais écrire toutes les puissances d'un nombre, par exemple 10, sous une forme unique :

...

103 = 1 000

102 = 100

101 = 10

100 = 1

10-1 = 1 / 10 = 0,1

10-2 = 1 / 100 = 0,01

10-3 = 1 / 1 000 = 0,001

...


Remarques :

  • puissances à exposant nul : pour tout nombre a non nul, on pose par convention que a0 = 1. Dans la plupart des cas on admet que c'est vrai également pour a = 0, et donc que 00 = 1 mais dans certaines circonstances on doit considérer que 00 est un nombre indéfini.
  • puissances à exposant négatif : on considère maintenant un nombre a non nul et un entier naturel n. Le nombre a-n, lu « a puissance moins n », est l'inverse de la puissance n-ième de a, c'est-à-dire :
On comprend qu'il faut exclure 0 de cette définition car l'inclure reviendrait à diviser par 0, ce qui est impossible
Attention, une puissance de a à exposant négatif n'est pas forcément négative ; par exemple 3-4, l'inverse de la puissance quatrième de 3, est bien une puissance à exposant négatif, car -4 est un entier négatif, mais :

Puissances d'une puissance[modifier | modifier le wikicode]

Cherchons enfin à calculer la puissance d'une puissance :


Il en résulte que


Par exemple :


Cette dernière formule nous permet de noter autrement les racines d'un nombre, car si les exposants sont tels que m = 1/n, il en résulte que mn = 1 et l'on peut alors écrire :


n'est autre que la racine n-ième de a.


D'où


Par exemple :

Formulaire[modifier | modifier le wikicode]

  • produit de puissances :
  • quotient de puissances : pour tout non nul
  • puissance d'une puissance :
  • puissance d'une produit :
  • puissance d'un quotient : pour tout non nul
  • produit d'une puissance par son inverse :


Mathématiques