Photographie/Personnalités/C/Henri Cartier-Bresson

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 20/11/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Henri Cartier-Bresson, « HCB », né le 22 août 1908 à Chanteloup-en-Brie (Seine et Marne) et décédé le 3 août 2004 à Montjustin (Alpes-de-Haute-Provence) était un photographe français. Il fut, avec Walker Evans, Brassaï, André Kertész et quelques autres, un pionnier du photojournalisme.

le premier Leica d'Henri Cartier-Bresson

Issu d'une famille aisée, Henri Cartier-Bresson suivit des études secondaires au lycée Condorcet à Paris. Il s'adonna aussi au dessin, à la peinture et il participa au tournage de divers films documentaires avec Jean Renoir. Passionné d'art, il étudia la peinture en 1927-1928 à Montparnasse avecAndré Lhote, un des premiers cubistes, et fréquenta les cercles surréalistes parisiens.

Lors d'un voyage de deux ans en Côte d'Ivoire, il prit ses premiers clichés avec un Krauss acheté d'occasion et publia son premier reportage en 1931. Rentré en France, il décida de s'adonner à la photographie et acheta son premier Leica à Marseille en 1932 ; un appareil petit et léger, dont il dira plus tard : « Il est le prolongement de mon œil ». Les commandes de revues telles que Vu et Harper's Bazaar ont fait de lui un des premiers photojournalistes.

En 1934, il parcourut le Mexique, avant de séjourner en 1935 aux États-Unis, ce qui lui permit de rencontrer Walker Evans et de s'initier au cinéma avec Paul Strand. En 1936, il réalisa un film documentaire sur les hôpitaux de l'Espagne républicaine et devint l'assistant du cinéaste Jean Renoir.

En 1939, il filma la lutte des Républicains espagnols avant de rejoindre l'armée française. En 1940, il fut fait prisonnier par les Allemands. Après trois ans de captivité et trois tentatives d'évasion infructueuses, il réussit à s'évader. Il participa au Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés (MNPGD), un mouvement clandestin d'aide aux prisonniers évadés et aux populations déportées. Il fut en 1944 l'un des photographes de la Libération.

En 1947, il s'est associé avec Robert Capa, David Seymour, William Vandivert et George Rodger pour fonder la célèbre agence coopérative Magnum. Ses reportages le conduisirent dans de nombreux pays (États-Unis, Inde, Chine, Indonésie, etc.). En 1954, il fut le premier photographe occidental admis en URSS. De 1960 à 1965, il réalisa de nombreux reportages au Mexique, à Cuba, au Canada, en Inde ou au Japon.

En travaux
link={{{link}}}

Cette page est en travaux. Tant que cet avis n'aura pas disparu, veuillez en considérer le plan et le contenu encore incomplets, temporaires et sujets à caution. Si vous souhaitez participer, il vous est recommandé de consulter sa page de discussion au préalable, où des informations peuvent être données sur l'avancement des travaux.

Expositions[modifier | modifier le wikicode]

(liste très incomplète !)

  • 1967 : rétrospective, Louvre, Paris
  • 1968 : rétrospective, Kunstverein, Darmstadt, Allemagne.



al/2004-08-06/2004-08-06-398438 Le mythe Henri Cartier-Bresson] - L'Humanité, 6 août 2004