Photographie/Personnalités/D/Max Dupain

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 19/08/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 874 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Dupain en 1938.

Maxwell Spencer Dupain (4 avril 1911 – 27 juillet 1992) était un photographe australien renommé pour ses œuvres modernistes.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Max Dupain découvre la photographie à l'âge de 13 ans et gagne à 17 le Carter Memorial Prize for Productive Use of Spare Time [pour l'usage productif du temps libre]. Il rejoint en 1929 la Photographic Society of New South Wales et commence en 1930 sa carrière photographique comme apprenti dans l'atelier de Cecil Bostock à Sydney.

Sunbaker (1937)

En 1934 Max Dupain se met à son compte en ouvrant son propre studio, dans la Bond Street à Sydney. Sa manière est d'abord pictorialiste mais il s'oriente très vite vers des sujets industriels, qu'il traite dans un style radicalement différent, avec des lumières plus brutales et des formes bien découpées. Très influencé par le mouvement allemand de la « Nouvelle objectivité », il délaisse les sujets romantiques et s'oriente vers le monde contemporain, ses hommes et leurs réalisations. Il devient ainsi l'un des pionniers de la photographie moderne en Australie. Ses photographies sont publiées dans des revues telles que The home ou Art in Australia. Il est influencé par certains photographes européens comme Man Ray et par le mouvement surréaliste qui se développe à cette époque.

En 1937, alors qu'il est sur la côte des Nouvelles Galles du Sud, il prend une photo de la tête et des épaules de son ami Harold Savage allongé sur le sable de la plage de Cullburra Beach. Cette photographie intitulée Sunbaker allait devenir une de ses plus célèbres mais ce n'est qu'en 1970 qu'elle connut une véritable consécration. Achetée en 1976 par la National Gallery of Australia, de Camberra, elle devint même un véritable symbole national [1].

En 1938, Dupain participe à la création du Contemporary Camera Group, une association qui s'oppose au mouvement pictorialiste alors largement dominant en Australie. En 1939, il épouse Olive Cotton, une autre photographe, mais ils divorcent peu de temps après.

Pendant la seconde guerre mondiale Dupain est engagé dans la Royal Australian Air Force, il sert dans les Territoires du Nord ainsi qu'en Papouasie-Nouvelle-Guinée, où il participe à la réalisation de camouflages. Très affecté par la guerre, il essaie par la suite de trouver une vision de la vérité dans un travail plus documentaire. Il reprend à partir de 1947 ses activités de studio mais abandonne ce qu'il appelle cosmetic lie of fashion photography or advertising illustration, autrement dit « le mensonge cosmétique de la photographie de mode et de l'illustration publicitaire ». En 1945, il travaille pour le compte de l'État australien sur un projet de promotion de son pays.


Modern photography must do more than entertain, it must incite thought and by its clear statements of actuality, cultivate a sympathetic understanding of men and women and the life they live and create. La photographie moderne, dit-il, doit faire plus que distraire, elle doit inciter à réfléchir et, en montrant clairement les aspects de la réalité, à rechercher une meilleure compréhension des hommes et des femmes, de leurs vies et de leurs créations.

En 1947, Dupain épouse Diana Illingworth dont il a une fille, Danina, et un fils, Rex, qui devint lui aussi photographe.

Le travail documentaire de cette période est bien représenté par la photographie The meat queue [2], qui date de 1946. Le style naturaliste est bien expliqué par Dupain : capturing a moment of everyday interaction [rather than] attempting any social comment, « enregistrer un instant de la vie quotidienne vaut mieux que tenter un commentaire sociologique ».

Publicité pour Hoover

Dupain travaille ensuite pour l'Université des Nouvelles Galles du Sud et fait de nombreux voyages dans l'Australie du Nord, à l'intérieur des terres et sur la côte.

Dès 1947 et surtout dans les années 1950, l'arrivée de la société de consommation lui donne l'occasion de réaliser de nombreuses photographies publicitaires et de travailler pour des magazines, des agences de publicité et des société industrielles. Cependant, il se tourne définitivement vers l'architecture, domaine auquel il se consacre à temps plein pendant près de 30 ans, produisant à partir des années 1960 des images de plus en plus abstraites.

En 1954, il devient membre du groupe Six photographers. Il est un peu plus tard affilié au Royal Australian Institute of Architects.

Cette activité de photographe d'architecture dure jusqu'à sa mort, survenue en 1992.

Quelques œuvres[modifier | modifier le wikicode]


Publications[modifier | modifier le wikicode]

La liste complète peut être consultée ici : [3].

  • Max Dupain Photographs .- Ure Smith, Sydney, 1948.
  • ROBERT, Irving, KINSTLER, John et DUPAIN, Max .- Fine Houses of Sydney .- Methuen, Sydney, 1982.
  • Max Dupain’s Australian Landscapes .- Australie, Mead and Beckett, 1988.

Expositions[modifier | modifier le wikicode]

  • 1975 : première grande exposition individuelle à l'Australian Center for Photography.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • CERCIELLO, Marie .- DUPAIN Max. In : Dictionnaire mondial de la photographie, pp. 198-199. Paris, Larousse, 1994.

Galerie de photographies[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]


Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer