Photographie/Classement et archivage/Recherche automatisée d'images

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 24/10/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Classement et archivage des photographies


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Les photothèques personnelles des amateurs contiennent quelques milliers ou quelques dizaines de milliers d'images, celles des professionnels dépassent couramment la centaine de milliers. Dans le cas des banques d'images importantes, il s'agit de millions et la recherche d'images répondant à des critères précis, pour un besoin donné, devient vite très compliquée. Quant à l'internet, il constitue la plus grande banque d'images que l'on peut imaginer ...

Il n'est pas inutile de rappeler ici la différence qui existe entre une base de données et une banque de données. Une banque de données contient les données elles-mêmes, qui sont accessibles « en temps réel ». Une base de données contient les références des données, et permet de retrouver ces dernières « en différé » dans la banque.

En appliquant ces définitions aux collections de photographies, la banque de données contient les photographies originales elles-mêmes, la base de données peut contenir du texte (listes de descripteurs résultant de l'indexation des photographies, par exemple) ou des fichiers d'images informatiques de taille réduite obtenus à partir des originaux, qui peuvent être de diverses natures (fichiers numériques, tirages sur papier, diapositives, négatifs, etc.).

Recherche automatisée d'images informatiques[modifier | modifier le wikicode]

Le problème est double : mettre au point des méthodes efficaces pour l'analyse des images et travailler sur des bases où les images sont aussi réduites que possible, pour limiter l'encombrement informatique et accélérer les traitements. Il existe donc deux sortes de questions :

  • celles qui correspondent aux requêtes : comment faire par exemple pour extraire les paysages, les photos qui contiennent un oiseau, un personnage, un véhicule, etc. ?
  • celles qui correspondent à la compression des fichiers : quel niveau de compression, et donc de dégradation des images, peut-on atteindre sans que les images cessent d'être reconnaissables ?

Les recherches conduites par Antonio Torralba (Massachussetts Institute of Technology), Rob Fergus (Courant Institute of Mathematical Sciences, université de New York) et Yair Weiss (School of Computer Science, Hebrew University, Jérusalem, Israël) ont permis d'apporter récemment une réponse à la seconde question. Alors que les images informatiques délivrées par les appareils numériques représentent aujourd'hui plusieurs millions d'octets, il s'avère qu'avec un millier d'octets ou parfois beaucoup moins, on a assez d'informations pour effectuer une analyse et une reconnaissance du contenu des photographies.

Pour l'instant le problème de la reconnaissance des formes n'est pas entièrement résolu, les systèmes actuels sont très lents et inutilisables pour les photothèques importantes. Le regard de l'homme reste donc indispensable mais les chercheurs travaillent sur des logiciels capables d'effectuer des comparaisons : à partir d'une image test, il est d'ores et déjà possible de retrouver toutes les autres images qui présentent les mêmes caractères. Si l'une de ces images a déjà été identifiée par un être humain, alors toute la série se trouve identifiée et l'on gagne un temps considérable. Cependant, si cette méthode fonctionne bien pour des sujets courants, en revanche elle n'apporte aucune aide pour des sujets inhabituels et qui ne figurent donc que dans un tout petit nombre d'images de la collection.


Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]


Classement et archivage des photographies