Photographie/Accessoires/Déclencheurs souples, télécommandes, minuteries

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 27/06/2017, le Wikilivre de photographie comporte 6 263 articles
plan du chapitre en cours

Équipements et accessoires divers

Ne sont classées ici que les études générales,
les productions des fabricants se trouvent au ici.


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Frédéric Boissonnas (10 février)
  2. Ariel Varges (8 février)
  3. Andreas Gursky (9 janvier)
  4. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  5. Cosina CS-3 (7 janvier)
  6. Cosina CS-2 (7 janvier)
  7. Cosina CS-1 (7 janvier)
  8. Cosina CT-1 (7 janvier)
  9. Vivitar XV-3 (7 janvier)
  10. Vivitar XV-2 (7 janvier)
navigation rapide


FabricantsPersonnalitésThèmes

Éditeurs de cartes postalesFormulaires

BibliographieGlossaireModèles pour le livre




Il est souvent utile, pour éviter le flou de bougé, pour réaliser des autoportraits, pour la chasse photographique, de pouvoir commander une prise de vue en se tenant à une certaine distance de l'appareil. Diverses solutions existent, chacune adaptée à une gamme de besoins particuliers.

Déclencheurs souples[modifier | modifier le wikicode]

Ces accessoires peu coûteux sont très utiles lorsque l'appareil est monté sur un pied de manière à réaliser sans risque de bougé une pose relativement longue, plus de 1/60 ou 1/30 s pour fixer les idées. En actionnant directement le déclencheur de l'appareil, vous risquez en effet de communiquer à ce dernier des mouvements indésirables.

Les déclencheurs souples sont constitués d'une gaine dans laquelle se déplace un câble terminé par une tige métallique dont le rôle est d'appuyer sur le déclencheur. Contrairement aux gaines des freins de bicyclette, le câble central est comprimé tandis que la gaine est tendue. Ce dispositif se visse dans une prise standard ou dans une prise spéciale, selon les appareils qui permettent ce type de déclenchement.

La longueur des déclencheurs souples varie d'environ 15 cm à 1 m. Les modèles les plus longs posent parfois des problèmes de frottement, le câble glisse alors difficilement dans la gaine et le fonctionnement devient plus ou moins aléatoire.


Les déclencheurs souples comportent à leur extrémité un bouton avec lequel on pousse le câble ; c'est le pouce qui agit sur ce bouton pour déclencher, tandis que la gaine est retenue entre par un disque bloqué entre l'index et le majeur. Pour les appareils disposant d'une pose B, l'ouverture de l'obturateur subsiste tant que l'on maintient la pression, ce qui peut devenir très fastidieux pour les poses longues. Certains modèles de déclencheurs comportent également un système de blocage du bouton qui simule la pose T et devient fort utile lors des poses très longues qui autrement deviennent vite fastidieuses pour l'opérateur. Parfois, cependant, ces systèmes de blocage sont trop durs et peuvent provoquer des vibrations importantes lorsqu'ils sont relâchés.

Pour éviter ce problème, certain déclencheurs souples ont une petite vis moletée qu'il suffit de serrer pour maintenir le câble bloqué (pose T) ; au moment de le débloquer, on positionne les doigts d'une main comme au moment du déclenchement et avec l'autre main on dévisse la molette, après quoi on revient délicatement à la position de repos du déclencheur.

Veiller toujours à ce que votre déclencheur souple soit aussi « mou » que possible au moment de l'utilisation : s'il est plus ou moins « tendu », il transmettra des vibrations à l'appareil. La bonne longueur d'un déclencheur se situe aux environs de 40 à 50 cm : trop court, ils est toujours plus ou moins raide, trop long, ils devient inutilement encombrant.

Pour la photographie rapprochée, il existe des déclencheurs doubles qui permettent de fermer le diaphragme de l'objectif juste avant la prise de vue, en particulier lorsque l'objectif est monté sur un soufflet qui ne transmet pas les informations de présélection.

Commandes pneumatiques[modifier | modifier le wikicode]

Elles se fixent à la place du déclencheur souple et comportent une poire sur laquelle on presse, reliée à un piston par un mince tube souple. L'ai comprimé par la poire est chassé côté piston et provoque la sortie de la tige assurant le déclenchement, comme dans le cas précédent. Ce système fonctionne bien jusqu'à une distance de quelques mètres ; au-delà, la compressibilité de l'air risque de rendre le dispositif inopérant.

Commandes par câble électrique[modifier | modifier le wikicode]

Il s'agit cette fois tout simplement de fermer un circuit électrique, ces câbles comportent donc à leur extrémité un interrupteur pouvant être maintenu fermé pendant un certain temps ou au contraire s'ouvrant dès que l'on relâche la pression. L'appareil peut cette fois être situé à plusieurs centaines de mètres du photographe, il suffit pour cela de disposer d'un câble suffisamment long. D'une manière générale, les déclencheurs électriques sont vendus à des prix très excessifs, comme du reste beaucoup d'autres accessoires.

Commandes par faisceau infrarouge[modifier | modifier le wikicode]

Elles nécessitent bien entendu un émetteur et un récepteur qui doivent être situés en vue l'un de l'autre, faute de quoi l'ordre envoyé par le photographe n'arrive jamais à l'appareil.

Commandes par radio[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont les plus perfectionnées, les plus chères aussi, elles peuvent agir à des distances très importantes pour certains modèles, plusieurs centaines de mètres par exemple. Lors d'une prise de vues animalière, le photographe qui a placé son appareil dans une cache discrète peut se déplacer et surveiller le lieu de prise de vue avec des jumelles, pour déclencher au moment opportun.

Les limites des commandes à distance[modifier | modifier le wikicode]

Il est généralement impossible, avec une commande à distance, de commander autre chose que le déclencheur. Le cadrage et la focale, en particulier, ne peuvent pas changer et il faut donc les régler avec soin lorsque l'on réalise l'installation de l'appareil. L'autofocus risquant de n'en faire qu'à sa tête en fonction du sujet qui se présente devant l'appareil, il vaut mieux faire manuellement la mise au point, elle ne pourra pas non plus varier par la suite. Il faudra alors surveiller le sujet avec des jumelles ou une lunette pour arriver à déclencher au bon moment.

Avec un appareil argentique non motorisé, on ne peut faire qu'une unique photo, après quoi il faut avancer le film et réarmer l'obturateur. Cette situation n'est généralement pas acceptable lorsque les affûts sont trop longs, car il faut alors revenir vers l'appareil pour effectuer la manœuvre, au risque évidemment de faire fuir le sujet potentiel. Les appareils argentiques motorisés étant souvent assez bruyants, le problème n'est pas résolu pour autant. Avec les appareils numériques la question n'est pas simple non plus, l'appareil devant rester actif pendant parfois une longue période, sans se mettre en veille ou s'éteindre tout seul, ce qui interdit évidemment la prise de vues.

Attention également à ne pas perdre l'appareil de vue ; indépendamment des problèmes de vols ou d'intempéries, on connait des cas de photographes incapables de retrouver leur matériel et qui ont donc laissé sur le terrain des équipements coûtant une petite fortune.

Retardateurs, minuteries et intervallomètres[modifier | modifier le wikicode]

Les appareils photographiques argentiques anciens étaient, au mieux, pourvus d'un dispositif de retardement permettant de différer de quelques secondes l'instant du déclenchement. Ces systèmes n'étaient pas tous débrayables, c'est-à-dire qu'une fois le processus enclenché, il était impossible de revenir en arrière et la photographie devait obligatoirement être prise pour que l'appareil retrouve son fonctionnement ordinaire.

Pour étendre les possibilités de prises de vues différées, on trouvait des minuteries mécaniques qui venaient se visser dans la prise du déclencheur souple.

Sur les appareils argentiques à commande électronique, le petit bruit du système d'horlogerie a laissé la place à une diode clignotante signalant que l'appareil était en fonctionnement.

Les dernières générations d'appareils argentiques pouvaient recevoir des dos offrant de nombreuses fonctions telles que l'inscription de la date sur le film ou le déclenchement différé selon des séquences programmées à l'avance. S'ils ne possédaient pas de moteur intégré, il fallait alors leur ajouter également cet accessoire sous forme de moteurs proprement dits pour les prises de vues en rafales ou de « réarmeurs » (winder) pour les cadences moins rapides.

Les intervallomètres permettent de prendre des photographies à des intervalles de temps définis t/ou selon des séquences définies à l'avance. Ils permettent, entre autres, d'enregistrer des phénomènes lents comme la croissance de plantes, le mouvement de nuages, la montée de la marée, le coucher du soleil...

Il est très facile d'intégrer un intervallomètre dans un appareil numérique mais seuls quelques modèles offrent cette possibilité, ce qui permet aux constructeurs de les vendre sous forme d'accessoires.

Le projet Canon Hack Development Kit (CDHK) permet d'introduire dans de nombreux appareils des séries « PowerShot » et « Digital Ixus » des scripts qui s'ajoutent aux logiciels embarqués et en élargissent les possibilités : enregistrement RAW par exemple, ou introduction d'un intervallomètre.

Les séries de photos obtenues en utilisant un intervallomètre peuvent être intégrées dans des fichiers vidéo ou des animations (.gif) à l'aide de logiciels tels que Virtualdub, Avidemux ou encore Gimp.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Commande à distance. In : Chasseur d'Images, n° 1, juin-août 1976, p. 48.


Équipements et accessoires divers

Ne sont classées ici que les études générales,
les productions des fabricants se trouvent au ici.