Photographie/Photométrie/Calculs photométriques usuels

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 27/06/2017, le Wikilivre de photographie comporte 6 263 articles
plan du chapitre en cours

Photométrie


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Frédéric Boissonnas (10 février)
  2. Ariel Varges (8 février)
  3. Andreas Gursky (9 janvier)
  4. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  5. Cosina CS-3 (7 janvier)
  6. Cosina CS-2 (7 janvier)
  7. Cosina CS-1 (7 janvier)
  8. Cosina CT-1 (7 janvier)
  9. Vivitar XV-3 (7 janvier)
  10. Vivitar XV-2 (7 janvier)
navigation rapide


FabricantsPersonnalitésThèmes

Éditeurs de cartes postalesFormulaires

BibliographieGlossaireModèles pour le livre




REMARQUE IMPORTANTE :

dans tous les calculs de photométrie
il faut exprimer les distances en mètres !!


Consulter d'abord, si nécessaire, le chapitre consacré à la notion d'angle solide.


Loi de l'inverse du carré de la distance, relation de Bouguer[modifier | modifier le wikicode]

Un simple constat pour commencer : la surface bleu clair et la surface bleu foncé interceptent le même flux provenant de la source lumineuse. La seconde surface ayant une aire quatre fois plus grande que la première, son éclairement est quatre fois plus faible.

Inverse du carré.png


Si elle était 3 fois plus loin, elle aurait une aire neuf fois plus grande et son éclairement serait neuf fois plus faible, etc.

Inverse square law.svg


Edgar Allan Poe a même inclus ce diagramme dans une de ses œuvres, en 1846 :

Eureka, a prose poem - page 50 diagram.png


Et maintenant, en avant pour le calcul dans le cas le plus général !

Il faut montrer que l'éclairement d'une surface dS, placée à une distance r d'une source lumi­neuse ponctuelle P d'intensité uniforme I, varie en raison inverse du carré de la distance.

Loi de Bouguer.png

On appellera α l'angle, supposé constant, des rayons lumineux avec la normale à dS. La surface élémentaire dS étant vue obliquement depuis P, il faut calculer l'angle solide à partir de sa surface apparente  :


Le flux reçu par la surface dS est et l'éclairement correspondant s'écrit :

La relation de Bouguer s'exprime par la formule suivante :



Si les rayons tombent perpendiculaire­ment sur la surface dS la formule se simplifie en :

Dans les mêmes conditions d'inclinaison, l'éclairement fourni par une source lumineuse est inversement proportionnel au carré de la distance séparant cette source de la surface récep­trice ou, d'une manière plus générale, du point où l'on veut évaluer l'éclairement : on peut en effet calculer l'éclairement en un point de l'espace, même s'il n'y existe aucun récepteur, à condition de préciser la direction dans laquelle on se place.

Calcul d'une puissance lumineuse[modifier | modifier le wikicode]

Une source lumineuse est placée à 4 m sur la normale à un écran carré de 100 mm de côté. Cette source, pratiquement ponctuelle, est une lampe survoltée à réflec­teur hémisphé­rique capable de rayonner de manière quasi uni­forme dans un angle solide de 2π sr (1/2 espace). Quelle doit être sa puis­sance lumineuse (en lumens) pour que l'éclairement reçu par l'écran soit de 100 lux ?


L'écran étant petit par rapport à sa dis­tance à la source, on peut supposer que tous les rayons arrivent perpendiculairement à sa surface et chercher l'intensité lumineuse :

Cette intensité étant supposée uniforme, le flux total émis sera :


Calcul d'un flux lumineux[modifier | modifier le wikicode]

L'écran du problème précédent est maintenant situé à 20 m de la source, toujours de telle manière que les rayons lui arrivent normalement. Calculer par trois méthodes différentes le flux qu'il reçoit.


  • Première méthode : on utilise le fait que l'éclairement varie en raison inverse du carré de sa distance à la source, qui passe de 4 m à 20 m :

En multipliant la distance par 5, l'éclaire­ment est en effet divisé par 25, rien d'étonnant.


Le flux cherché est le produit de l'éclai­rement par la surface :


  • Seconde méthode : on cherche d'abord l'angle solide sous lequel l'écran est vu depuis la source. Le flux sera facile à calculer puisque l'intensité de cette dernière est connue :

On obtient :

On remarquera que cette méthode n'est pas plus compliquée que la précédente, si ce n'est que dans notre cas particulier, elle oblige à manipuler des nombres peu commodes.


  • Troisième méthode : on peut encore partir du flux total émis dans le demi-espace et le multiplier par le rap­port des angles solides :


Naturellement le choix de la meilleure méthode à utiliser dépendra du travail à effectuer et des données disponibles.


Photométrie