Photographie/Photométrie/Indicatrices de luminance et d'intensité lumineuse

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 21/10/2017, le Wikilivre de photographie comporte 6 360 articles
plan du chapitre en cours

Photométrie


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Giorgio Sommer (27 juillet)
  2. Sabine Weiss (1er juillet)
  3. Frédéric Boissonnas (10 février)
  4. Ariel Varges (8 février)
  5. Andreas Gursky (9 janvier)
  6. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  7. Cosina CS-3 (7 janvier)
  8. Cosina CS-2 (7 janvier)
  9. Cosina CS-1 (7 janvier)
  10. Cosina CT-1 (7 janvier)




Il est intéressant de représenter graphiquement les variations de la luminance et de l'intensité lumineuse autour d'une source lumineuse. Les deux sortes de diagrammes ont des applications différentes, selon qu'il s'agit de l'aspect de la source lumineuse vue dans une direction déterminée ou de l'intensité qu'elle émet dans cette direction, donc de sa capacité à éclairer les objets voisins.

Diagramme de luminance.png

A priori cette représentation doit se faire dans l'espace mais l'émission de la plupart des sources donne une surface de révolution que l'on coupe par un plan passant par son axe. Les courbes obtenue sont appelées indicatrices, elles sont très intéressantes pour les éclairagistes et bien sûr pour les photographes.


Si l'on reprend l'exemple du papier mat pris comme exemple de source orthotrope, alors sa luminance est indépendante de la direction d'observation et on peut la représenter par un demi-cercle.

Diagramme d'intensité.png

L'intensité émise dans la direction α par la même surface émissive Σ sera :


En posant , intensité émise dans la direction normale au plan :


Conformément à cette équation, le diagramme est donc un second cercle tangent à la surface émissive et non plus centré sur elle comme précédemment. On voit bien cette fois-ci que l'intensité diminue au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la normale pour s'annuler finalement lorsque l'on se trouve dans le plan de la feuille.

Indicatrices d'une lampe.png

Si l'on trace ces deux courbes pour une lampe ordinaire (non opalisée) à filament de tungstène, on obtient les indicatrices de luminance et d'intensité de cette lampe. La luminance du filament de tungstène est pratiquement constante, il paraît toujours aussi lumineux si l'on change la direction d'observation, car il se comporte grosso modo comme un corps noir. Par contre, l'intensité est minimale dans le plan du filament en raison de la diminution de sa surface apparente.

Les fabricants de lampes donnent généralement les diagrammes d'intensité lumineuse, de façon que les éclairagistes puissent faire leurs calculs avec toutes les données en main. En voici deux exemples, l'un pour une source orthotrope à titre de référence, l'autre pour une lampe du commerce :


Indicatrice d'intensité.png Indicatrice d'intensité 1.png


Photométrie