Photographie/Techniques particulières/Photographie des objets brillants

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 15/09/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Techniques particulières


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Ébauche

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : Aucune (vous pouvez indiquer les ressources que vous suggérez qui pourraient aider d'autres personnes à compléter cette page dans le paramètre « ressources » du modèle? engendrant ce cadre)


Photographie des bijoux[modifier | modifier le wikicode]

Dans le domaine de la joaillerie il est essentiel de comprendre l'action de la lumière pour établir des éclairages de qualité et permettant de mettre le sujet en valeur. La principale erreur que font les débutants en la matière est d'imaginer que ce que perçoit l'oeil sera perçu dans les mêmes conditions par la pellicule photographique ou le capteur. En fait l'œil perçoit simultanément des luminances formant une gamme bien plus grande que celle que peuvent enregistrer les surfaces sensibles actuelles. Autrement dit, les contrastes acceptables pour l'œil sont beaucoup trop importants pour la photographie.

Éclairage de face[modifier | modifier le wikicode]

C'est le plus facile à réaliser : on place la ou les sources de lumière près de l'appareil et on les oriente directement vers les bijoux. La méthode la plus élémentaire consiste à utiliser le flash intégré à l'appareil mais on peut aussi faire appel à un flash annulaire ou à des boîtes à lumière. Généralement la lumière obtenue est plate, peu intéressante, et par ailleurs les reflets engendrés sont très brutaux. On obtient donc d'une part de vastes zones peu détaillées, sans relief, et d'autre part des reflets violents qui attirent désagréablement le regard.

Éclairage latéral[modifier | modifier le wikicode]

En soumettant des bijoux à un éclairage latéral, on favorise la perception du relief et l'on obtient une impression de profondeur beaucoup plus agréable que dans le cas précédent. Les textures sont bien mises en évidence mais il en va de même pour les petits défauts de surface, les rayures par exemple. Cet éclairage produit aussi très facilement des reflets violents qu'il faut chercher à éviter.

Lumière ambiante[modifier | modifier le wikicode]

Le problème est apparemment simplifié puisque l'on n'a pas besoin d'ajouter des sources lumineuses artificielles. La lumière ambiante enveloppe généralement l'ensemble du sujet et si elle est trop brutale, il suffit généralement de placer quelques surfaces réfléchissantes à proximité des bijoux pour améliorer les choses. Ces surfaces peuvent être de simples morceaux de bristol blancs ou des cartons recouverts de papier argenté. On peut obtenir de cette manière des éclairages très doux permettant de bien mettre en valeur les métaux et les pierres.

Lumière dirigée[modifier | modifier le wikicode]

Elle peut ou doit être utilisée à chaque fois que l'on désire obtenir un contraste élevé. La lumière dirigée peut provenir du soleil ou d'une lampe « spot » dont la lumière est dirigée à l'aide d'une lentille. Les ombres sont profondes, souvent trop d'ailleurs, de sorte que la lumière principale dirigée doit être modulée grâce à d'autres sources auxiliaires ou par des réflecteurs. On peut alors mettre en évidence et donner une grande netteté à des détails importants, tout on obtenant un bon modelé pour l'ensemble. La lumière dirigée peut aussi être diffusée totalement ou partiellement par un écran dépoli ou un simple tissus peu serré, voire de la gaze, ce qui adoucit en particulier les ombres.

Lumière diffuse[modifier | modifier le wikicode]

C'est la plus utilisée en matière de photographie de bijoux, car elle permet d'obtenir des éclairages particulièrement doux et peu contrastés qui adoucissent les détails. Les images obtenues peuvent présenter des aspects oniriques ou romantiques.

« Spots » lumineux[modifier | modifier le wikicode]

Utiliser de fins pinceaux lumineux permet de concentrer l'attention sur des zones précises des bijoux. Il faut procéder avec précaution car l'éclairage est brutal et les reflets indésirables sont difficiles à éviter. Cependant, en les associant à une lumière plus douce, on peut obtenir d'excellents résultats.

Élimination des reflets[modifier | modifier le wikicode]

La plupart des grandes marques de produits chimiques à usage photographiques proposent des vernis en bombe pour éliminer les reflets, par exemple l'Antireflex-Spray de Tetenal.


Techniques particulières