Photographie/Techniques particulières/Prises de vues en accéléré

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 19/07/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 871 articles
plan du chapitre en cours

Techniques particulières


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus


Timelapse de nuages

La prise de vues en accéléré permet de « raccourcir le temps ». Elle consiste à prendre des photographies d'un sujet, à intervalles réguliers, pour montrer l'évolution d'un processus trop lent pour être perceptible lors d'une observation « normale ». Elle est bien entendu tout-à-fait analogue dans son principe au cinéma « accéléré » mais beaucoup plus économe en surfaces sensibles.

À défaut d'un équipement spécial, il est possible de commander manuellement l'appareil photographique à intervalles réguliers. Cependant, effectuer par exemple une prise de vue toutes les heures, pendant une journée entière, peut être considéré comme une tâche particulièrement fastidieuse ; il est donc intéressant de l'automatiser.

Avec un appareil argentique, cette automatisation nécessite une motorisation pour effectuer l'armement de l'obturateur et l'avance de la pellicule. Il faut donc utiliser un appareil équipé d'un moteur intégré ou pouvant recevoir un moteur adaptable. Les appareils à déclencheur purement mécanique sont utilisables grâce à des accessoires qui se vissent dans la prise pour déclencheur souple mais l'idéal est d'utiliser un appareil pouvant être commandé directement par fermeture d'un contact électrique. Une complication classique tient à ce que les appareils argentiques les plus récents sont incapables de fonctionner sans alimentation électrique et qu'ils s'éteignent automatiquement au bout d'un certain laps de temps s'ils ne sont pas utilisés.

De nombreuses méthodes sont utilisables pour commander les prises de vues. On trouve dans le commerce des minuteurs ou intervallomètres réglables permettant d'envoyer les signaux adéquats à l'appareil. Beaucoup d'amateurs ou de professionnels ont pu bricoler de tels systèmes. On a parfois utilisé avec succès un magnétophone associé avec un synchroniseur pour projecteur de diapositives, les différents « tops » pouvant être espacés régulièrement ou non. Beaucoup d'appareils de grandes marques pouvaient aussi être munis d'un dos spécial permettant de programmer très facilement les prises de vues et de « réveiller » les circuits électroniques en temps utile.

Avec les appareils numériques les données ont profondément changé. Cependant, tous les modèles ne permettent pas le type de prises de vues envisagé. Le problème du moteur a disparu, de même que celui du changement éventuel de film, mais il n'est pas toujours possible de provoquer les déclenchements successifs par un dispositif automatique. Les bons vieux déclencheurs souples à câble sont devenus le plus souvent inutilisables ; les marques font désormais appel à des déclencheurs souples électriques adaptables via une prise spécifique ou à des systèmes sans fil utilisant les radiations infrarouges ou les ondes radio. Il n'existe plus guère de standardisation et de ce fait la possibilité d'adapter un système de type « intervallomètre » doit être étudiée au cas par cas.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • SCHEIBEL, Josef .- Deux utilisations inédites du magnétophone. In : Leica Fotografie, n° 3, 1969 , p. 116.