Différences entre versions de « Photographie/Techniques particulières/Prises de vues multiples (bracketing) »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le terme '''bracketing''' vient du mot anglais ''bracket'' dont nous retiendrons ici, parmi ses multiples sens, ceux de « fourchette » ou de « parenthèse ».
 
Il s'agit ici, par incertitude sur la conduite à tenir ou dans le but de réaliser un traitement ultérieur, de réaliser plusieurs prises de vues en décalant un des paramètres. Initialement, il s'agissait de faire varier l'exposition, particulièrement avec les diapositives qui demandaient à être exposées de façon très précise. On réalisait donc plusieurs prises de vues pour essayer de prendre en fourchette, d'encadrer, la bonne valeur, de l'encadrer, en espérant pouvoir ensuite choisir le meilleur cliché, ou le moins mauvais, parmi la série obtenue.
 
Les choses ont évolué avec l'apparition et le développement des techniques numériques. La possibilité de combiner des images, de les fusionner, est désormais largement employée dans tous les cas où il est impossible d'enregistrer toute l'information pertinente sur une seule vue.
Par la suite, les choses ont évolué, en particulier à la suite de l'apparition des techniques numériques.
 
== Décalage de l'exposition ==
 
Lorsque le contraste d'un sujet est supérieur au contraste utile (la « dynamique ») d'une surface sensible, film ou capteur, il est impossible d'enregistrer correctement à la fois les hautes lumières et les ombres les plus denses. Une prise de vue « moyenne » aboutit donc à un cliché comportant à la fois des zones sur-exposées et des zones sous-exposées. En posant moins on peut éviter la sur-exposition des hautes lumières mais on fait disparaître en même temps des détails dans les parties sombres. En posant plus, ces détails figureront sur le cliché mais de nouvelles zones de hautes lumières paraîtront vides, « percées », comme disent souvent les photographes.
 
Lorsqu'au contraire le contraste du sujet est plus faible que le contraste utile de la surface sensible, on peut exposer plus ou moins le cliché, ce qui donne des images plus ou moins claires ou plus ou moins sombres, mais exemptes de zones sur-exposées ou sous-exposées. On peut donc profiter d'une certaine [[latitude de pose]].
 
(à suivre)

Menu de navigation