Photographie/Thèmes/L'arc-en-ciel

Un livre de Wikilivres.
< Photographie‎ | Thèmes(Redirigé depuis Arc-en-ciel)
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 23/10/2017, le Wikilivre de photographie comporte 6 360 articles
plan du chapitre en cours

Thèmes photographiques


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Giorgio Sommer (27 juillet)
  2. Sabine Weiss (1er juillet)
  3. Frédéric Boissonnas (10 février)
  4. Ariel Varges (8 février)
  5. Andreas Gursky (9 janvier)
  6. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  7. Cosina CS-3 (7 janvier)
  8. Cosina CS-2 (7 janvier)
  9. Cosina CS-1 (7 janvier)
  10. Cosina CT-1 (7 janvier)




Trouver un arc-en-ciel[modifier | modifier le wikicode]

Georgia Double Rainbow.jpg

L'arc-en-ciel se forme lorsque deux conditions sont réunies : la présence d'un grand nombre de gouttelettes d'eau réparties dans l'air et d'une lumière intense qui les éclaire. Ces conditions sont réunies à l'occasion d'averses ou d'orages, lorsque le ciel est tourmenté mais pas complètement couvert, on les trouve également au voisinage des chutes d'eau importantes, des systèmes d'arrosage par aspersion, des jets d'eau des fontaines et bassins, etc.

On voit alors apparaître deux arcs concentriques vivement colorés, le plus brillant à l'intérieur, le moins brillant à l'extérieur, avec un étagement des couleurs inversé par rapport au premier. Le second arc n'est pas toujours suffisamment brillant, ou ne se détache pas toujours suffisamment du fond, pour que l'on puisse le discerner à coup sûr.

Entre le premier et le deuxième arc, une bande plus sombre apparaît le plus souvent. Elle est appelée « bande sombre d'Alexandre », en l'honneur d'Alexandre d'Aphrodise qui fut le premier à la décrire.

Si l'on veut photographier un arc-en-ciel, il faut d'abord le trouver et donc tenter sa chance en mettant le nez dehors lorsque les conditions favorables semblent réunies.

L'environnement[modifier | modifier le wikicode]

Un arc-en-ciel n'est pas un objet réel que l'on peut déplacer à volonté comme un vase ou une vieille pomme ridée que l'on dispose à l'endroit idéal lorsque l'on photographie une nature morte. Il faut donc « faire avec » les éléments du décor qui se présentent là où l'on se trouve. L'idéal est de trouver un décor simple, avec un minimum d'éléments perturbateurs, et si possible un fond sombre mettant bien en valeur la brillance des couleurs. Des éléments montrant l'origine des gouttes d'eau, les nuages noirs de l'orage, la chute d'eau dans son cadre de montagne, la fontaine, etc.

En se déplaçant un peu, il est souvent possible de masquer certains éléments éléments indésirables ou, au contraire, d'en faire apparaître d'autres dans le champ de l'appareil. La présence d'un premier plan intéressant, même s'il est réduit à l'état de silhouette par un contre jour très marqué, contribue à donner de la profondeur à la scène.

La composition d'une image contenant un arc-en-ciel[modifier | modifier le wikicode]

L'arc est évidemment le sujet principal et il faut veiller à ce que la composition de l'image le mette autant que possible en valeur. La bonne vieille règle des tiers n'est pas à négliger ; une photo montrant un arc centré et rien d'autre aura peut-être des couleurs chatoyantes, mais elle ne retiendra peut-être pas vraiment l'attention.

Les points de départ et d'arrivée de l'arc ont une importance toute particulière, car c'est finalement vers eux que le regard se trouvera guidé.

Plutôt que d'utiliser un objectif grand angulaire pour montrer l'ensemble de l'arc, il est souvent préférable d'allonger la focale pour montrer une zone particulièrement brillante ou pour simplifier l'image en évitant de cadrer trop de choses. Les points de rencontre de l'arc avec des sujets identifiables, un arbre, le clocher d'une église, le sommet d'une montagne, doivent retenir l'attention.

Utiliser éventuellement un filtre polarisant[modifier | modifier le wikicode]

Si vous avez sous la main un filtre polarisant, essayez de trouver l'angle qui améliore le plus l'impact visuel de l'arc. Si la lumière renvoyée par les gouttelettes d'eau est généralement assez peu polarisée, il n'en est pas de même pour le reste du décor qui peut s'en trouver beaucoup modifié. Seul un essai sur place permet de se rendre compte de l'effet produit, qui varie énormément selon les circonstances.

Choisir la bonne ouverture de diaphragme[modifier | modifier le wikicode]

En ouvrant plus ou moins le diaphragme, on fait varier la profondeur de champ et donc on rend plus ou moins nets les divers éléments du décor. On joue d'autant plus facilement de cet atout que l'on dispose d'un objectif plus lumineux et que le format de la surface sensible est plus important.

Temps de pose, sensibilité... et trépied[modifier | modifier le wikicode]

Le sujet se prête généralement sans problème à l'utilisation de poses relativement longues car dans la plupart des cas aucun élément mobile n'est dans le champ. Une sensibilité aussi basse que possible permettra d'avoir une image nette et bien détaillée, deux qualités généralement recherchées dans ce genre de prise de vue. Comme par ailleurs la luminosité d'ensemble n'est souvent pas très forte, une bonne stabilité se révèlera nécessaire. Mieux que tous les systèmes de stabilisation du monde, un bon vieux trépied bien rigide assurera l'immobilisation de l'appareil. Une légère sous-exposition vaut mieux qu'une sur-exposition, dans la mesure où elle renforce les couleurs au lieu de les affadir.

Mise au point[modifier | modifier le wikicode]

Il ne sert évidemment à rien de placer l'appareil sur un pied si la mise au point n'est pas faite convenablement. Des problèmes peuvent survenir lorsque les collimateurs de mise au point rencontrent seulement des sujets dont le contraste est très faible ou même pratiquement nul, comme un fond nuageux uniforme par exemple. Il faut donc obliger l'appareil à faire la mise au point convenablement, par exemple en amenant l'image d'un objet contrasté à portée d'un collimateur et en mémorisant les données, ou encore en calant la mise au point sur l'infini lorsque l'arc-en-ciel est inclus dans un paysage.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]


Images en réserve[modifier | modifier le wikicode]


Thèmes photographiques