Photographie/Thèmes/Le mariage

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 18/12/2017, le Wikilivre de photographie comporte 6 361 articles
plan du chapitre en cours

Thèmes photographiques


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Giorgio Sommer (27 juillet)
  2. Sabine Weiss (1er juillet)
  3. Frédéric Boissonnas (10 février)
  4. Ariel Varges (8 février)
  5. Andreas Gursky (9 janvier)
  6. Antonio Esplugas Puig (8 janvier)
  7. Cosina CS-3 (7 janvier)
  8. Cosina CS-2 (7 janvier)
  9. Cosina CS-1 (7 janvier)
  10. Cosina CT-1 (7 janvier)




Il arrive souvent à un photographe amateur qu'on lui demande d'assurer le reportage d'un mariage. Lourde responsabilité, que certains d'ailleurs refusent, surtout lorsqu'une première expérience s'est mal passée. La photo de mariage se prépare !

Préparation des prises de vues avant la cérémonie[modifier | modifier le wikicode]

  • Établir une liste des personnes à photographier
Il faut toujours demander aux familles la liste des participants pour être sûr que tous figurent dans le reportage. En s'efforçant de pointer au fur et à mesure les personnes photographiées, on est à peu près sûr de n'en oublier aucune et d'éviter des vexations inutiles.
  • Désigner un coordonnateur dans chaque famille
Le jour du mariage règnent à la fois le stress et une certaine gaieté souvent aidée par l'alcool. Le photographe peut avoir beaucoup de mal à connaître tout le monde lorsque les invités sont nombreux. Le jeune couple peut proposer un coordonnateur dans chaque famille pour aider le photographe, réunir les invités en fonction de leurs affinités ou de tout autre critère, etc.
  • Visiter les lieux avant le jour J
Ce n'est bien sûr pas toujours possible mais une petite visite permet de repérer les meilleurs emplacements pour opérer, de déceler de futures difficultés pour l'éclairage, etc. L'idéal serait de faire cette visite en compagnie des futurs époux et d'en profiter pour faire quelques prises de vues pouvant servir de tests. Le cas échéant, repérez les possibilités de stationnement, sinon vous risquez de tourner pendant de longues minutes alors que la cérémonie se déroulera sans vous !
  • Planifier et préparer sa prise de vues
Les petits problèmes surgissent toujours au plus mauvais moment, il faut donc se rendre capable de faire face à toute éventualité. Où peut-on se replier pour opérer dans de bonnes conditions en cas de mauvais temps ? Les piles de rechange et les cartes mémoires ou les films sont-ils dans le fourre-tout ? Que faire si l'appareil tombe en panne ? Combien de temps faut-il pour se rendre sur les lieux, y compris en cas d'embouteillage ou de crevaison ? S'il y a une répétition avant la cérémonie, c'est l'occasion d'en découvrir le déroulement, de tester les meilleurs emplacements, de vérifier les éclairages, etc.
  • Être attentif aux souhaits du couple
Il est toujours intéressant de montrer son propre travail au couple, s'il ne le connaît pas, et d'établir un accord sur le programme à accomplir. Discuter des choses essentielles qui doivent impérativement être enregistrées, du nombre de photos souhaité, de la forme finale du travail (tirages papier, cédérom, etc.), et naturellement du coût probable pour qu'il n'y ait de mauvaise surprise pour personne.

Opérer pendant la cérémonie[modifier | modifier le wikicode]

  • Évitez les bruits intempestifs
En particulier, pensez à désactiver tous les effets sonores qui peuvent accompagner le fonctionnement « normal » de l'appareil.
  • Pensez aux détails
Les photographies de mariage ne doivent pas représenter uniquement les personnes, mais aussi tout un ensemble de détails caractéristiques de la cérémonie : les alliances, les fleurs, la table, le détail des robes et des chaussures, les cadeaux, etc. En feuilletant les revues spécialisées, on peut trouver beaucoup d'idées intéressantes mais sur place, c'est l'imagination et le sens de l'observation du photographe qui doivent faire la différence.
  • Utilisez deux appareils
Il s'agit d'abord d'une sécurité en pas de panne, et aussi parce que l'un d'entre eux peut être équipé d'une courte focale qui permettra de prendre les invités sur le vif ou d'opérer dans les lieux exigus, l'autre étant muni d'une focale plus longue ou d'un télé zoom permettant d'isoler facilement des visages, des détails, etc. Si possible, ces appareils utiliseront la même monture d'objectifs.
  • Pensez à faire équipe avec un second photographe
Une seule personne ne peut pas être partout à la fois et les déplacements intempestifs d'un photographe au cours de la cérémonie ou des discours sont toujours mal venus. Naturellement il faut que les tâches soient réparties et il n'est pas absurde que l'un s'occupe des photos officielles tandis que l'autre se comporte plus en chasseur d'images prises sur le vif.
  • Affirmez vous sans être importun
Parfois il faut faire preuve d'un peu d'autorité pour arriver à enregistrer un moment important et aussi être capable d'anticiper les événements pour occuper à chaque instant la meilleure place possible. Pour les photographies officielles c'est le photographe qui dirige les opérations, il doit donc savoir ce qu'il veut et aussi savoir le demander au couple et aux autres invités.
  • Prenez un maximum de photos
Après le mariage il sera trop tard ! À l'ère de la photo numérique il est possible de multiplier les prises de vues sans trop alléger le porte-monnaie, dont profitez-en à fond. Attention cependant, soignez chacune de vos photos comme si elle devait être LA photo du siècle, sinon vous aurez au bout du compte une masse de clichés dans laquelle il sera bien difficile de distinguer le médiocre du mauvais.

Aspects techniques[modifier | modifier le wikicode]

  • Apprendre à utiliser la lumière diffuse
Dans beaucoup d'endroits, comme les églises, la lumière ambiante est très faible et l'habileté manifestée par le photographe pour faire « rebondir » ou diffuser la lumière du flash est essentielle. Si le flash n'est pas autorisé, il faut utiliser des objectifs très lumineux, choisir un film très sensible ou faire grimper la sensibilité apparente du capteur ; la stabilisation des images est évidemment un élément favorable. S'il est autorisé, toutes les surfaces réfléchissantes sont les bienvenues. On peut déployer des réflecteurs pliants ou utiliser un mur clair, un plafond, etc. N'oubliez pas que si la surface qui renvoie la lumière est teintée, elle fournira un éclairage diffus, éventuellement de très bonne qualité, mais teinté lui aussi.
  • Apprendre à utiliser le flash

Il est rare que l'on puisse utiliser une installation d'éclairage complexe. Dans les lieux très sombres, ce qui est souvent le cas pour les petites églises, l'utilisation d'un flash de type « cobra » peut se révéler indispensable. Il faut alors veiller à se placer du bon côté par rapport au couple. En effet, le marié est généralement vêtu d'un costume sombre, en opposition à la robe blanche de la mariée. Si l'on se place du côté de cette dernière, c'est elle qui recevra le plus de lumière, tandis que le marié en recevra beaucoup moins. La robe blanche risque d'être sur-exposée, façon fromage blanc, et le costume sombre sous-exposé, façon trou noir. En se plaçant du côté du marié, on éclaire davantage le costume sombre que la robe blanche, ce qui rétablit un certain équilibre et permet d'obtenir des détails et du modelé dans l'un comme dans l'autre.

  • Photographier en mode RAW
Dans la mesure où la prise de vue sera généralement suivie d'un traitement informatique, il est bon de mettre a priori tous les atouts de son côté. Lorsque le mode RAW est disponible, il faut l'utiliser pour bénéficier par la suite d'un maximum de souplesse dans l'équilibrage des lumières, les réglages de température de couleur, etc. Dans le cas de la photographie de mariage, il est en effet très facile de se faire piéger par le fort contraste qui existe entre la robe blanche de la mariée et le costume sombre du marié ; la compression des images enregistrées au format JPEG lors de la prise de vues détruit des détails dans les valeurs claires et dans les valeurs sombres, détails dont une partie au moins est récupérable dans les fichiers RAW.
  • Choisir le meilleur mode possible
Si vous ne pouvez pas ou ne savez pas bien maîtriser la lumière, opérez en mode « priorité ouverture » de façon à imposer autant que possible la profondeur de champ. Si vous n'êtes pas à l'aise avec ce mode, alors passez en tout automatique.

Autres suggestions[modifier | modifier le wikicode]

  • Promettez en-deçà, offrez au-delà
SI vous vous engagez à donner des photos, et tout spécialement si c'est la première fois que vous « couvrez » un mariage, préparez-vous à faire face à des attentes très fortes, car les mariés et la famille vont vivre LE jour de leur vie dont ils ne veulent pas perdre le moindre souvenir. Ils attendent beaucoup de vous ! Vous espérerez peut-être réaliser une centaine de très bonnes photos, n'en promettez que la moitié, tout le reste sera du bonus, même si vous êtes un peu déçu par votre travail.
  • Affichez immédiatement les résultats
A l'ère de l'informatique il est intéressant de charger les photos de la journée sur un microordinateur qui les affichera pendant toute la soirée sous forme de diaporama.
  • Faites attention aux arrière-plans
Un vieux proverbe en usage chez les portraitistes dit que c'est seulement lorsque le fond est bien que l'on peut commencer à s'intéresser au modèle. Pour les photos de mariage on n'est pas toujours maître du décor mais en revanche on peut choisir les endroits où celui-ci n'est pas trop encombré d'éléments indésirables, en particulier pour les clichés officiels.
  • N'effacez aucune image dans le feu de l'action
La « corbeille » est certes l'une des plus importantes commandes que l'on puisse trouver sur les appareils numériques mais ce n'est pas une raison pour effacer trop vite les photographies jugées mauvaises dans l'instant. Souvent, en supprimant les parties indésirables ce ces photos, on peut en récupérer des éléments parfaitement aptes à une intégration dans l'album de famille.
  • Osez les perspectives non conventionnelles
Les photos officielles ne peuvent guère être composées autrement que de manière classique mais rien n'empêche de les mélanger à d'autres plus osées, en jouant sur les plongées, les contre-plongées, les diagonales, en utilisant souvent les objectifs grand-angulaires, etc.
  • Prenez des photos de groupe
Pour photographier beaucoup de personnes à la fois il faut rechercher des emplacements surélevés, des balcons, des mezzanines, et ne pas hésiter à apporter un escabeau ou une échelle double. L'intérêt de telles prises de vues est que l'on peut voir beaucoup de visages en même temps, ce qui est impossible si l'on photographie à hauteur d'homme. La présence des mariés et de quelques assistants aide beaucoup à rassembler les participants. Voyez aussi l'article consacré à la photographie de groupes.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


  • LOAËC, Ronan .- Élégance et spontanéité [photos de Marie Jaurand-Landreau]. In : Photofan, n° 12, octobre-novembre 2006, pp. 74-81.

Images en attente[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Photographes spécialisés[modifier | modifier le wikicode]


Thèmes photographiques