Climat et écocitoyens/Concours de familles à énergie positive

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Climat et écocitoyens
Plan
  1. Les circuits courts alimentaires
  2. Concours de familles à énergie positive
  3. La FEVE et l'objectif zéro-déchet
  4. La ressourcerie, tremplin vers une seconde vie pour nos déchets
  1. L’association Empreinte
  2. Eco quartier de Strasbourg
  3. Le développement de l'habitat participatif
  4. Villes en transition, villes lentes
  1. Le covoiturage
  2. L’autostop participatif
  3. Le pédibus
  4. Le vélobus
  5. La Cyclofficine de Paris
  1. Énergie Partagée : implication citoyenne pour la transition énergétique
  2. Les éoliennes citoyennes en vue de la maîtrise locale et citoyenne de l'énergie
  3. Solar Generation : mobilisation estudiantine contre les changements climatiques
  1. Pocheco Canopée Reforestation
  2. Forest&Life
  3. Plantons le décor
  4. Association pour la forêt en Flandre
Modifier ce modèle


  Présentation du concours familles à énergie positive : un concours d’économies d’énergie, pour agir ensemble contre le réchauffement climatique

Emergence du concours[modifier | modifier le wikicode]

Il consiste à appliquer le protocole de Kyoto à l'échelle du grand public. Pour plus de détails sur ce protocole, consulter le site: http://unfccc.int/portal_francophone/essential_background/feeling_the_heat/items/3294.php [archive] [archive]).

La principale caractéristique de ce protocole est qu’il dispose d’objectifs obligatoires sur les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre des pays développés. Ces objectifs vont de -8% à +10% par rapport aux émissions individuelles des pays en 1990 en vue de réduire leurs émissions globales d’au moins 5% par rapport aux niveaux de 1990 dans la période d’engagement 2008-2012. Cependant, l’inertie des États a été à l’origine des initiatives visant à montrer que si chacun s’y met, on peut atteindre des objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Autrement dit, le fait de lutter contre le changement climatique peut commencer, à la maison, au travail,…etc.

Objectif[modifier | modifier le wikicode]

L’objectif du concours d’économies d’énergies "Familles à Énergie Positive" est de démontrer qu’il est possible, collectivement, de lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre en participant à une action concrète, mesurable, et conviviale.

Principe, modalités et calendrier de mise en application du concours[modifier | modifier le wikicode]

En suivant le principe "penser global, agir local" le but consiste à réaliser des économies d'énergie chez des particuliers et de réduire les émissions de CO2. Pour réaliser ce défi, les familles regroupées par équipes peuvent avoir une période donnée pour réduire 8% de leur consommation d’énergies (chauffage, eau chaude, équipement domestique) par rapport à l’hiver dernier, uniquement par des gestes du quotidien. Elles sont accompagnées par des capitaines d’équipe et par des professionnels. Les résultats s’accompagnent généralement d’une économie financière conséquente de leur facture énergétique annuelle.

Dans chaque équipe, une personne particulièrement motivée joue le rôle de capitaine. Les membres de l’équipe doivent mettre en application plusieurs éco-gestes et noter régulièrement leurs consommations à partir des relevés de leurs compteurs. Ils doivent enregistrer les données sur le site (www.famille-a-energie-positive.fr). Les équipes se retrouvent plusieurs fois pour effectuer des échanges d’idées. Le concours se base sur le progrès global des comportements des concurrents. La progression collective est primordiale.

La mise en application du concours familles à énergie positive s’étale sur une période qui se compose de plusieurs mois. Elle se fait par plusieurs étapes. Nous pouvons l’envisager comme un processus qui se compose de plusieurs étapes : (1) la constitution des équipes et formation des capitaines d’équipe ; (2) l’évènement de lancement ; (3) le démarrage du concours et le premier relevé de consommation ; (4) l’évènement intermédiaire ; (5) le dernier relevé de consommation ; (6) l’évènement de clôture, remise de prix

Quelques idées pour réduire de 8% les consommations d’énergie[modifier | modifier le wikicode]

Les idées qui favorisent la réduction de la consommation d’énergie sont nombreuses et s’appliquent sans difficultés particulières. Cependant, leur application au niveau du quotidien exige la sensibilisation de la population. Parmi ces idées, nous pouvons citer quelques unes : faire cuire avec le couvercle, éteindre les appareils en veille (ces lumière rouges sur vos appareils), remplir la machine à laver ou le lave-vaisselle avant de le lancer…etc. Nous pouvons également utiliser un compteur d'énergie qui permet de sélectionner les appareils qui économisent l’énergie.

Parties prenantes et institutions impliquées[modifier | modifier le wikicode]

Les parties prenantes et les institutions qui peuvent être impliquées dans la conception et la mise en place du projet sont : (1) l’association Prioriterre : porteuse du projet, fournit et gère les outils et les supports nécessaires au déroulement du programme (kit communication, page internet pour rentrer ses consommations d’énergie…) ; (2) l’agence de l’énergie qui s’occupe de la coordination technique auprès des familles (conseil aux équipes, réponse aux questions, formation des capitaines d’équipes) ; (3) la commune qui s’occupe du recrutement des familles, de la logistique (impression de documents) et de l’organisation des évènementiels.

Rôle des parties prenantes[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs partenaires sont mobilisés pour réaliser le concours familles à énergie positive. Nous pouvons citer les familles, le chef d’équipe ou capitaine, les conseillers et animateurs, et un organisme public (communes, communautés urbaines, …etc.). Chaque partenaire possède un rôle différent par rapport à l’autre. Cependant, ces rôles concourent à la réalisation de l’objectif du concours dans son ensemble.

Le rôle des familles[modifier | modifier le wikicode]

- Mettre en application des éco-gestes chez soi ; - Participer aux réunions thématiques sur l’énergie organisées dans son équipe ; - Relever ses consommations ; - Accepter de voir sa facture énergétique diminuer au risque d’être traité de « décroissant ». - Choisir des gestes d’économie d’énergie et travailler à changer ses habitudes ; - Échanger avec le capitaine et les autres familles de son équipe sur les astuces d’économie d’énergie et sur les difficultés rencontrées ; - Avec l’aide du capitaine, réaliser le quizz 100 éco-gestes et effectuer régulièrement des relevés de consommation pour les transmettre via le site Internet ;

Le rôle des capitaines d’équipes[modifier | modifier le wikicode]

- Transmettre ses nouvelles compétences aux familles de son équipe, - Organiser des ateliers et des réunions sur l’énergie dans son équipe, - Recueillir et rentrer les consommations de l’équipe. - Former les membres de son équipe aux économies d’énergie et au site internet - Motiver son équipe durant les différentes étapes du projet ; - Aide logistique aux membres de son équipe ; - Être un relai entre les conseillers et les participants

Le rôle des conseillers et des animateurs[modifier | modifier le wikicode]

- Coordination et animation du Défi énergie sur son territoire - Communication sur l’événement - Formation aux économies d’énergie et à l’utilisation du site internet - Conseiller les chefs d'équipes - Répondre aux besoins et questions des familles via le capitaine - Inviter les participants des évènements via les capitaines - Aide à la mise en place du Défi dans chaque commune (Fourniture de documents de communication, aide à la mise en place d’animation)

Conséquences du concours familles à énergie positive[modifier | modifier le wikicode]

Les émissions excessives de gaz à effet de serre conduisent au dérèglement climatique planétaire. Elles provoquent des problèmes qui se répercutent sur la vie quotidienne de la population dans le monde. La réalisation des économies au niveau de la consommation de l’énergie permet de réduire les émissions et de lutter contre le changement climatique. Les concours familles à énergie positive contribuent à : (1) sensibiliser la population à l’utilité d’agir collectivement pour faire face aux problèmes de société qui se posent, (2) réduire la consommation de l’énergie ; (3) développer des nouvelles connaissances en matière de lutte contre les problèmes de l’environnement et de maitrise de l’énergie; (4) renforcer les liens sociaux sur un territoire.

Présentation et analyse de certains cas[modifier | modifier le wikicode]

Le cas de DIJON[modifier | modifier le wikicode]

Période du concours, organisation et objectif[modifier | modifier le wikicode]

Le concours familles à énergie positive au sein de DIJON s'est tenu du 25 novembre 2011 au 12 mai 2012. Il a été organisé par la ville de Dijon, l'association Prioritaire et Bourgognes Energie Renouvelables. Son objectif consiste, selon le dossier publié online (http://dijon-ecolo.blogspot.fr/2012/06/concours-famille-energie-positive-ber.html [archive] [archive]) à économiser le plus possible d'énergie. Cette dernière concerne le chauffage, l'eau chaude et l'électricité.

Composition des équipes[modifier | modifier le wikicode]

Il est composé de familles dijonnaises regroupées en 7 équipes. Les résultats obtenus ne concernent que 42 familles car certaines n'ont pu être prises en compte pour diverses raisons : (1) déménagement durant la période du concours ; (2) absence de factures sur l'année précédente permettant d'avoir un historique de consommations ; (3) arrêt d'une famille pour cause de déplacements trop répétés à l'étranger ne permettant pas d'obtenir des relevés réels ; (4) absence totale de relevés durant la période pour d'autres familles. Notons que ces familles ont tout de même participé à titre informatif. Nous pouvons conclure que cent douze personnes ont donc concouru, soit une moyenne de 2,7 personnes par foyer avec une surface d'habitation moyenne de 90 m².

Les résultats réalisés[modifier | modifier le wikicode]

La moyenne des économies d’énergies par famille a été de - 17,3 % soit environ 2 016 kwH par famille, soit 120 euros en moyenne par foyer (le prix d’un kwH est égale à 6 cts). Ce résultat comprend à la fois électricité et gaz. La moyenne de CO2 évité a été de - 17,3 % également par famille.

Au total, pour l’ensemble des familles dijonnaises participantes, pendant la durée du concours, entre 133 060 KwH et 134 711 kwH ont été économisés (et entre 22 668 et 23 183 kilos d’émissions de CO2 évités).

Signification et importance des résultats réalisés[modifier | modifier le wikicode]

Le résultat obtenu par le concours Familles à énergie positive au sein de DIJON représente : - la consommation annuelle, chauffage + électricité de 7 familles avec 2 enfants - ou 15 années d’aspirateur passé en continu (un aspirateur de 1 000 watts) ou un micro ondes de 1 000 watts qui chauffe sans s’arrêter pendant 15 ans - ou une ampoule incandescente de 100 watts qui reste allumée pendant 150 ans - ou une ampoule à basse consommation d’énergie de 10 watts qui reste allumée pendant 1 500 ans - ou la consommation de 13 000 litres de fuel - ou l’équivalent en kms pour une automobile à 112 219 kms soit 2,5 fois le tour de la terre

Résultats réalisés : le pari en termes de réduction de consommation d’énergie est atteint[modifier | modifier le wikicode]

Le tableau ci-dessous montre la répartition des taux d’économies réalisées par équipe et selon leur niveau. D’une manière générale, toutes les équipes formées ont atteint les 8 % d’économies d’énergie.

Noms des équipes Taux d’économies réalisées Niveau ÉCO-GRZ 38% 1ère ÉLEKTRON CONNEXION 20% 2ème ARRÊTONS LE GASPILLAGE 19% 3ème MÉDIATERRE 17% 4ème LES ÉCOLOGIENS 16% 5ème LES ÉCONOMISEURS 10% 6ème LA SOURCE 8% 7ème

Analyse comparative des résultats réalisés au niveau national : Dijon réalise une performance remarquable par rapport aux autres villes[modifier | modifier le wikicode]

Au niveau national, sur l’ensemble du territoire français, 2 614 foyers se sont inscrits aux concours organisés. Cependant, 2 065 foyers ont participé activement, soit 5 549 personnes. Le résultat national en termes d’économies d’énergie représente au total 5 835 677 kwH, soit 618 720 kilos de CO2. Notons que la moyenne des économies d’énergies a été de - 16,1 % et pour les émissions de CO2 de - 17,2 %. L’analyse comparative de ces résultats nationaux avec ceux de DIJON montre clairement la belle performance de la ville de Dijon. En effet, parmi les dix meilleurs résultats réalisés au niveau national en pourcentage d’économies d’énergies, la capitale bourguignonne arrive en tête, avec l’équipe ÉCO-GRZ et son - 38%. De plus, elle se classe à la quatrième place, avec la même équipe, si nous prenons en considération les dix meilleurs résultats réalisés en pourcentage de CO2 Force est de conclure que Dijon respecte son engagement sur les enjeux énergie-climat et réalise de très bons résultats par rapport aux autres villes en France. Il s’avère que bon nombre des familles étaient sensibilisées aux économies d’énergies avant le concours.


Le cas de la Loire : Objectif dépassé en 2011-2012[modifier | modifier le wikicode]

Période du concours, organisation et objectif[modifier | modifier le wikicode]

Ce concours a été réalisé pendant cinq mois durant la période 2011-2012. Le défi, piloté par l’association HELIOSE dans la Loire, avait pour objectif d’amener les foyers inscrits à réaliser au moins 8% d’économies d’énergie par rapport à l’hiver précédant.

Composition des équipes[modifier | modifier le wikicode]

Selon le dossier de presse publié online (http://www.heliose42.org/IMG/pdf/1-2_Dossier_Presse_FAEP_2.pdf [archive] [archive]), trois cent familles sont inscrites dans la Loire. Nous notons que 1 341 familles sont inscrites en Rhône-Alpes, et parmi elles, 300 familles sont ligériennes.

Les résultats réalisés[modifier | modifier le wikicode]

D’après le dossier en question, il s’avère que les résultats réalisés dans la Loire son plus que satisfaisants. En effet, ils se situent à l’ordre de 12 % d’économies en moyenne et représentent 434 000 kWh économisés dans la Loire. Ils représentent 200 euros économisés en moyenne par foyer.

Signification et importance des résultats réalisés[modifier | modifier le wikicode]

Les 434 000 kWh économisés dans la Loire représentent 50 ans d’aspirateurs. Les 95 000 kg de CO2 évités représentent : (1) environ 470 000 km parcourus avec une petite voiture ; (2) 427 aller-retours St Etienne/Paris ; (3) ou encore 11 fois le tour de la terre. Il convient de noter que les 12 % d’économies réalisées en moyenne dans la Loire montrent tout l’intérêt de travailler sur la sobriété (gestes simples) pour atteindre les objectifs fixés en matière d’environnement.

Résultats réalisés : le pari en termes de réduction de consommation d’énergie est plus que satisfaisant[modifier | modifier le wikicode]

Noms des équipes Taux d’économies réalisées Niveau Equipe du Parc -26,67% 1ère Unieux - Quartier Raboin - 23,90 % 2ème Roanne - La Feuillade - 20 % 3ème Equipe Côte Roannaise - 19,81 % 4ème Quartier Saint Just - 19,61 % 5ème La Talaudière - Equipe 2 - 18,86 % 6ème St Etienne - Equipe ACARS - 18,86 % 7ème St Chamond - Equipe - 17,78 % 8ème La Talaudière - La Buiss - 17,67 % 9ème Centre Social du Coteau - 17,62 % 10ème La Talaudière - Equipe 1 - 15,29 % 11ème St Etienne - Equipe 1 - 14,75 % 12 ème Les EssenSIEL - 13,38 % 13 ème Mably - Les Parents du Mardi - 12,25 % 14 ème Quartier Saint Rambert - 12,25 % 15 ème Equipe LATERE - 11,76 % 16 ème Equipe HELIOSE - 11,45 % 17 ème Firminy - Centres sociaux - 8,19 % 18 ème Riorges - Atlantica - 6,79 % 19 ème

Analyse des résultats[modifier | modifier le wikicode]

La Loire réalise un des résultats plu que satisfaisants. Mais, comme nous pouvons remarquer ils se diffèrent d’une équipe à une autre.