Climat et écocitoyens/Le covoiturage

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Climat et écocitoyens
Plan
  1. Les circuits courts alimentaires
  2. Concours de familles à énergie positive
  3. La FEVE et l'objectif zéro-déchet
  4. La ressourcerie, tremplin vers une seconde vie pour nos déchets
  1. L’association Empreinte
  2. Eco quartier de Strasbourg
  3. Le développement de l'habitat participatif
  4. Villes en transition, villes lentes
  1. Le covoiturage
  2. L’autostop participatif
  3. Le pédibus
  4. Le vélobus
  5. La Cyclofficine de Paris
  1. Énergie Partagée : implication citoyenne pour la transition énergétique
  2. Les éoliennes citoyennes en vue de la maîtrise locale et citoyenne de l'énergie
  3. Solar Generation : mobilisation estudiantine contre les changements climatiques
  1. Pocheco Canopée Reforestation
  2. Forest&Life
  3. Plantons le décor
  4. Association pour la forêt en Flandre
Modifier ce modèle


Exemple de matérialisation de places de stationnement réservées aux « covoitureurs ».

Les transports sont une des principales sources d'émissions de gaz à effet de serre

Face au constat de la multitude de trajets en solo et à la remise en cause de nos modes de déplacement dans une démarche éco-responsable, une initiative née dans les années 1950 a pris de plus en plus d’ampleur depuis quelques années dans de nombreux endroits du monde : le covoiturage.

Ce système permet d’organiser le partage d’un trajet (en voiture) à plusieurs avec un préalable : se mettre d’accord sur les horaires et lieux de départ et d’arrivée. Ce trajet peut concerner des déplacements très variés : entre le domicile et le travail, entre le domicile et le lieu d’étude ou des déplacements liés aux loisirs, à la santé, à la vie quotidienne de manière générale.

Le système du covoiturage combine des avantages écologiques (moins de pollution), sociaux (rencontres, convivialité, biais d’intégration pour les personnes isolées…), économiques (frais divisés entre plusieurs personnes) et sécuritaires (réduction des risques d’accident par la baisse du nombre de déplacements, de la fatigue et du stress).

La mise en place du covoiturage en Lozère par l’association Voisine[modifier | modifier le wikicode]

Dans ce département français vallonné de moins de 80 000 habitants, la mobilité représente un enjeu de taille. En 2008, Evelyne Boukera a décidé de créer l’association « Voisine », acronyme d’association de coVOIturage Solidaire INtégré à l’Environnement, basée à Mende ( le chef-lieu de la Lozère). L’association a comme activité principale la promotion et l’organisation du covoiturage sur le département de la Lozère par l’intermédiaire d’un site internet qui met en relation les personnes intéressées. Le covoiturage peut prendre deux formes : soit il s’agit d’un échange de services où les personnes décident de prendre leur voiture à tour de rôle, soit un conducteur transporte une ou plusieurs personnes qui lui versent une participation financière en retour. La mise en place de ce mode de transport partagé concerne notamment deux types de publics : les personnes sensibilisées aux intérêts écologiques, économiques et sociaux du covoiturage ou les personnes limitées dans leur mobilité, comme les personnes âgées. Fort de cette initiative, le covoiturage s’est fortement développé en Lozère. Sur le premier semestre de l’année 2012, on recense 4000 visiteurs sur le site, 500 inscriptions et près de 150 trajets proposés. La plupart de ces déplacements sont réguliers, ils concernent surtout des trajets professionnels, en Lozère ou vers les grandes villes des départements limitrophes. L’association poursuit ses efforts en termes de communication car elle vise l’objectif d’une couverture intégrale du département, objectif qui n’est pas encore atteint. L’association est très active : elle participe à de nombreux évènements (la semaine de la sécurité intérieure, la journée de l’environnement à Chirac, le festival de Chanac, la journée des associations, les journées sociales et solidaires…) et a récemment organisé la semaine de la mobilité (en septembre 2012). Au-delà de ces évènements ponctuels, l’association propose un soutien aux entreprises ou administrations qui veulent mettre en place un plan de déplacements, c'est-à-dire un ensemble de mesures visant à optimiser les déplacements en favorisant l’usage des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle tels que la marche à pied, le vélo, les transports en commun, le covoiturage, l’auto-partage, l’utilisation de véhicule propre… Ainsi, l’association Voisine, si elle constitue un acteur majeur dans l’organisation du covoiturage en Lozère, ne se cantonne pas à ce mode de déplacement dans le sens où elle promeut l’ensemble des modes de déplacements alternatifs. Par exemple, elle sensibilise par parents et enseignants à la mise en place des carapattes.