Climat et écocitoyens/Le vélobus

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Climat et écocitoyens
Plan
  1. Les circuits courts alimentaires
  2. Concours de familles à énergie positive
  3. La FEVE et l'objectif zéro-déchet
  4. La ressourcerie, tremplin vers une seconde vie pour nos déchets
  1. L’association Empreinte
  2. Eco quartier de Strasbourg
  3. Le développement de l'habitat participatif
  4. Villes en transition, villes lentes
  1. Le covoiturage
  2. L’autostop participatif
  3. Le pédibus
  4. Le vélobus
  5. La Cyclofficine de Paris
  1. Énergie Partagée : implication citoyenne pour la transition énergétique
  2. Les éoliennes citoyennes en vue de la maîtrise locale et citoyenne de l'énergie
  3. Solar Generation : mobilisation estudiantine contre les changements climatiques
  1. Pocheco Canopée Reforestation
  2. Forest&Life
  3. Plantons le décor
  4. Association pour la forêt en Flandre
Modifier ce modèle


Le vélobus[modifier | modifier le wikicode]

Illustration du concept "vélobus"
Ébauche

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : transport

Le vélobus possède des caractéristiques en commun avec le pédibus. Dans le cas du vélobus, il s'agit d'accompagner les enfants à l'école et à vélo par des adultes. Toutefois, ce mode de transport peut s'étendre à d'autres domaines comme aller au travail ou aller au cinéma, ... Le vélobus c'est le pédibus à vélo en simple. Bien entendu le fait d'être à vélo permet d'allonger les distances de ce mode de transport ainsi que la vitesse de déplacement. Par contre, l'accompagnement des écoliers ou le transport vers son lieu de travail se fait donc sur la chaussée et cela augment les risques d'accident. Une vigilance accrue par les accompagnateurs est donc indispensable. Le vélobus est un moyen de transport doux et son utilisation permet de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Tout comme le pédibus l'idée est de développer d'autres moyens d'amener ses enfants à l'école ou de se rendre sur son lieu de travail. Il y a pas mal d'avantages à pratiquer le vélobus, en voici quelques uns :

  • le trajet est plus rapide qu'à pied
  • on évite les bouchons
  • les enfants adorent se rendre à l'école à vélo
  • on fait connaissance de son quartier et de ses voisins (aspect social intéressant)
  • on a un périmètre d'action plus important que le pédibus
  • on apprend le code de la route
  • on passe un moment amusant avec ses parents

Bien entendu il faut également respecter certaines règles de bonne conduite, voici plusieurs directives à intégrer lors d'un transport de type vélobus :

  • en roulant en file indienne
  • en gardant une distance entre les vélos
  • en utilisant un itinéraire sûr
  • en expliquant l'itinéraire aux enfants au préalable
  • en respectant le code de la route
  • en plaçant un adulte devant et/ou derrière la file
  • en nous rendant bien visibles (chasubles fluorescents, lumière, ...)
  • en attachant bien les cartables

Voici un exemple local de développement du vélobus. Le vélobus à Lille a été dynamisé à l'initiative de plusieurs parents. Le problème venait du fait qu'il n'y avait pas de cartes scolaires à Lille et par conséquent certains écoliers devaient parcourir plusieurs kilomètres pour pouvoir se rendre à l'école. Dans le cadre d'éco-école les parents d'élèves ont découvert ce moyen de transport écologique et participatif qui recoupe plusieurs aspects (environnemental, social économique et physique). Séduits, la pratique s'est mise en place et maintenant bien implantés, cette file de vélobus ne se font plus klaxonner mais les gens sourient après leur passage. L'école avait distribué un questionnaire aux parents afin de connaître leurs habitudes de transport. Puis les résultats étaient affichés à l'école. Ensuite, un itinéraire s'est dessiné naturellement afin de pouvoir incorporer tous les écoliers au vélobus. Au départ, 3 familles ont inauguré la première ligne. Aujourd'hui, 15 enfants de 5 à 11 ans l'utilisent tous les jours et deux autres parcours sont en cours de préparation. On peut également signaler un coup de pouce de la part de la Mairie de Lille qui leur a offert des gilets fluorescents et l'Association Droit au vélo les a aidés à mettre en place des ateliers pour apprendre aux écoliers à conduire en fil indienne.