Climat et écocitoyens/Solar Generation : mobilisation estudiantine contre les changements climatiques

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Climat et écocitoyens
Plan
  1. Les circuits courts alimentaires
  2. Concours de familles à énergie positive
  3. La FEVE et l'objectif zéro-déchet
  4. La ressourcerie, tremplin vers une seconde vie pour nos déchets
  1. L’association Empreinte
  2. Eco quartier de Strasbourg
  3. Le développement de l'habitat participatif
  4. Villes en transition, villes lentes
  1. Le covoiturage
  2. L’autostop participatif
  3. Le pédibus
  4. Le vélobus
  5. La Cyclofficine de Paris
  1. Énergie Partagée : implication citoyenne pour la transition énergétique
  2. Les éoliennes citoyennes en vue de la maîtrise locale et citoyenne de l'énergie
  3. Solar Generation : mobilisation estudiantine contre les changements climatiques
  1. Pocheco Canopée Reforestation
  2. Forest&Life
  3. Plantons le décor
  4. Association pour la forêt en Flandre
Modifier ce modèle


Un autre exemple de mobilisation citoyenne en matière d'énergie est le projet baptisé Solar Generation. Celui-ci s'inscrit comme une initiative majeure en matière de lutte contre les changements climatiques.
Par la mobilisation des étudiants, celle-ci veut montrer l'intérêt du recours aux énergies renouvelables et inciter les décideurs à faire les choix nécessaires. L'action de Solar Generation se traduit notamment par la promotion des panneaux solaires, outils permettant de se servir du rayonnement solaire afin de le convertir en énergie électrique ou en énergie thermique utilisables par l'Homme. Il est intéressant de savoir qu'en moyenne, un panneau solaire produit dans sa vie qui dure environ 25 ans : entre 2250 kWh et 3000 kWh d'électricité.

Qu'est-ce que Solar Generation ?[modifier | modifier le wikicode]

Solar Generation est un projet international lancé par Greenpeace en 2003 dans le but de mobiliser les étudiants dans la lutte contre le réchauffement climatique par la mise en oeuvre de solutions concrètes.
Ce projet existe dans 19 pays. En France, il existe depuis 2005 et réunit une vingtaine d’associations étudiantes qui travaillent en réseau à travers la France. L'objectif poursuivi est de mettre en place des mesures concrètes afin d'établir des politiques énergétiques durables.

Ne soyons pas la « génération effet de serre » soyons la « génération solaire » !

Origine du projet[modifier | modifier le wikicode]

Le projet a été lancé en Europe en 2003 par Greenpeace.
Puis, peu à peu, le projet s’est étendu à d’autres régions et est maintenant développé dans une quinzaine de pays (dont les Philippines, la Chine, l’Indonésie, la Pologne, les Etats-Unis, l’Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas, l’Espagne…), où il est décliné de différentes façons (plus ou moins politique ou pratique).
L'association Greenpeace International est le coordonnateur des projets dans les différents pays. Cela permet de maintenir un lien et une cohérence entre les projets, et d’offrir une visibilité internationale du projet, en assurant notamment la présence de jeunes Solar Generation lors des grands rendez-vous internationaux sur le climat.

Le projet en France[modifier | modifier le wikicode]

Le projet Solar Generation a débuté en France au printemps 2004. La première phase est une période de sensibilisation et d’information de la population étudiante concernant le réchauffement climatique et les alternatives énergétiques. Le but de cette phase consistait également à créer une première prise de contact avec ce public : au total, près de 200 000 étudiants ont eu un premier aperçu de ce projet dans toute la France, ce qui équivaut à près de 10% des étudiants.

Au vu de l’accueil très positif des étudiants, une nouvelle phase beaucoup plus concrète du projet a démarré en 2005 lorsque les associations étudiantes ont invités à se mobiliser directement sur leurs campus par le montage de projets concrets visant à diminuer la facture énergétique du campus et/ou y promouvoir l’installation d’énergies renouvelables.
Ce sont toujours ces axes qui guident les projets des étudiants aujourd'hui.

Raisons d'être du projet[modifier | modifier le wikicode]

Deux objectifs majeurs sont poursuivis par le projet. Le premier est d’obtenir des résultats concrets sur les campus déjà engagés dans le réseau, dans un délai défini au préalable avec eux.
Le second objectif consiste à créer un effet boule de neige et inciter d’autre campus français à rejoindre le projet Campus Vert, campus dont l’impact sur le climat est réduit au minimum, qui ne gaspille pas l’énergie et qui en rationalise la consommation. L’idée est de valoriser les résultats obtenus sur les campus impliqués dans des actions de promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables, afin d’attirer un plus grand nombre de nouvelles associations dans le mouvement.

Deux exemples concrets de projets réalisés[modifier | modifier le wikicode]

Parmi les projets réalisés par Solar Generation, deux peuvent être considérés comme des initiatives marquantes :

Cas de cellules photovoltaïques
Cellules photovoltaïques

Chambéry – Solar'ité :

  • Les étudiants portent un projet d’installation de cellules photovoltaïques et vendent des parts de panneaux à des particuliers pour financer l’installation. En janvier 2008, après seulement 3 mois de communication sur ce projet, 110 parts de panneaux solaires avaient déjà été vendues.
  • Les étudiants ont rencontré un assemblier qui va les mettre en contact avec un installateur de panneaux.
  • L'un des professeurs des étudiants travaille dans un bureau d'études et doit les aider à choisir la technologie qui sera utilisée pour les panneaux.

Grenoble :

  • Les panneaux solaires ont déjà produit 200 kWh depuis leur installation en octobre 2007.
  • Les étudiants cherchent des fournisseurs d'électricité verte pouvant racheter l'énergie que les panneaux produisent.
  • Le four solaire a été achevé. Il ne fonctionne cependant pas encore, car il a été abîmé.
  • Une réunion avec le CROUS a eu lieu afin de définir précisément leurs objectifs de réduction de la consommation énergétique dans les campus.

Résultats[modifier | modifier le wikicode]

L'objectif initial était d’obtenir 10 « campus verts » en 2007. L' objectif peut être considéré comme atteint, même si, le « campus vert » avec un impact sur le climat réduit au minimum n’a pas encore vu le jour. Les engagements signés par l’administration universitaire et des réalisations effectives ont tout de même été obtenus dans plusieurs campus (10 au total).

Le processus est enclenché sur l’ensemble des campus partenaires du projet, des réalisations d’envergure ont déjà eu lieu, et les étudiants restent, et resteront, fortement mobilisés.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Croissance verte
Animafac
Le blog bioressources