Climat et écocitoyens/Les éoliennes citoyennes en vue de la maîtrise locale et citoyenne de l'énergie

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Climat et écocitoyens
Plan
  1. Les circuits courts alimentaires
  2. Concours de familles à énergie positive
  3. La FEVE et l'objectif zéro-déchet
  4. La ressourcerie, tremplin vers une seconde vie pour nos déchets
  1. L’association Empreinte
  2. Eco quartier de Strasbourg
  3. Le développement de l'habitat participatif
  4. Villes en transition, villes lentes
  1. Le covoiturage
  2. L’autostop participatif
  3. Le pédibus
  4. Le vélobus
  5. La Cyclofficine de Paris
  1. Énergie Partagée : implication citoyenne pour la transition énergétique
  2. Les éoliennes citoyennes en vue de la maîtrise locale et citoyenne de l'énergie
  3. Solar Generation : mobilisation estudiantine contre les changements climatiques
  1. Pocheco Canopée Reforestation
  2. Forest&Life
  3. Plantons le décor
  4. Association pour la forêt en Flandre
Modifier ce modèle


D'autres initiatives citoyennes davantage ancrées dans le local existent. C'est le cas des éoliennes citoyennes actuellement en plein développement en France, suivant ainsi les pas d'autres pays comme l'Allemagne qui possède encore une certaine avance sur le sujet.

Une turbine éolienne
Une éolienne

L'éolienne[modifier | modifier le wikicode]

Par définition, une éolienne est un système à ailes qui transforme l'énergie cinétique du vent en énergie mécanique.
Les bienfaits environnementaux de l'énergie éolienne sont nombreux. En effet, celle-ci constitue une énergie verte et renouvelable. De plus, l'énergie éolienne permet une réduction des pollutions. Selon les derniers chiffres, une éolienne qui produit 1 MW couvre la consommation (hors chauffage) d’un millier d’habitants en Europe et évite l’émission d’environ 2.000 tonnes de CO2 par an.
Même si l'éolien subit encore de fortes oppositions en France du fait notamment des nuisances visuelles ou sonores que celui-ci provoque, les initiatives citoyennes dans ce domaine se font de plus en plus nombreuses. L'objectif est que des riverains détiennent la majorité du capital d'un parc éolien. L'idée est en train de faire son chemin en France, tandis qu'outre-Rhin les "Bürger-Windparks", parcs éoliens citoyens dont les bénéfices sont reversés aux riverains, ont fait leur apparition dès 1992.

Les éoliennes citoyennes 
[modifier | modifier le wikicode]

Les villes et leurs habitants sont les premiers à percevoir la présence des éoliennes et peuvent en retirer des bénéfices intéressants ( rentrées financières, participation citoyenne à des projets de production d'énergie propre,...).
L'idée des éoliennes citoyennes vient de Belgique et plus précisemmment de Wallonie. Cette idée a en fait émergé dans un hameau de la commune de Houyet, à Mesnil-Eglise, sous la houlette de Bernard Delville, Palme d’Or Environnement 2008 pour son engagement citoyen au service de l’environnement:

«  Il s’agit d’une question de citoyenneté, les communes et les citoyens doivent s’approprier les énergies renouvelables ( ici le vent, qui ne manque pas à Houyet !) et les développer pour leur bien-être et leurs bénéfices directs. […] Au lieu de voir fleurir l’un après l’autre sous leurs fenêtres des parcs éoliens dont la production leur seront ensuite revendue à prix fort, les citoyens investissent ensemble dans des petites unités de production, capables de répondre à leurs propres besoins. »

Exemples concrets 
[modifier | modifier le wikicode]

De nos jours, différents projets existent tels que celui d'habitants de Bretagne qui se sont lancés dans l’aventure de la production d’une énergie d’intérêt général depuis près de 10 ans, suivant les exemples belges et danois. L'association Eoliennes en Pays de Vilaine est à l’origine même de ce projet.

Eoliennes en Pays de Vilaine[modifier | modifier le wikicode]

  • Présentation :

La création de l'association Eolienne en Pays de Vilaine (=EPV) date de 2003. Cette initiative se fonde sur l'idée que le vent constitue une ressource naturelle inépuisable et décentralisée dont l’exploitation doit se faire aux bénéfices des territoires.
Ce projet a débuté en 2002 à l'initiative d'un couple de maraîcher à Ste Anne-sur-Vilaine(35). Cela s'est traduit par un regroupement de personnes qui s'est constitué pour réfléchir à un développement maitrisé et citoyen de l'énergie éolienne. Les premiers projets ont été rapidement ajournés à cause de contraintes paysagères et aéronautiques, mais l'association n'a pas baissé les bras et a engagé des études de faisabilité sur le territoire du Pays de Redon.
Après avoir repéré plusieurs zones, avec l'appui de nombreux bénévoles, l'association a engagé le développement de projets éoliens coopératifs sur deux zones (Sévérac-Guenrouët en Loire-Atlantique et Béganne en Morbihan). Un salarié a été recruté en tant que coordonnateur de toutes les études et actions menées par EPV.
Aujourd'hui, l'association accompagne le développement de plusieurs parcs éoliens citoyens sur le Pays de Redon et au-delà.

  • Projets éoliens coopératifs :

_ Parc éolien citoyen de Béganne :

Le parc éolien citoyen de Béganne devrait être constitué de quatre éoliennes 2MW chacune. La production annuelle estimée est de 20 400 Mégawatts heure, soit l'équivalent de la consommation électrique hors chauffage de 8 000 foyers.
Au-delà de produire une énergie propre et renouvelable, le parc éolien de Béganne devrait même être le premier parc éolien de France. Même s'il existe des projets éoliens qui laissent une petite place à l'investissement local, il n'y a aujourd'hui aucun projet qui associe des centaines de riverains qui détiendraient la majorité du capital. Ainsi, le parc éolien citoyen de Béganne constitue un événement d'ampleur nationale.

_ Parc éolien citoyen de Sévérac Guenrouët :

Le parc éolien citoyen de Sévérac et Guenrouët sera constitué de quatre éoliennes de 2MW chacune. La production annuelle estimée est de 20 000 Mégawatts heure, soit l'équivalent de la consommation électrique hors chauffage de 8 000 foyers.
Le permis de construire du parc a été obtenu en novembre 2011. La société d'exploitation et les fonds propres pour financer le parc devraient être créés très prochainement.

Une éolienne en France
L'énergie éolienne


Un autre mouvement bien connu qui permet aux citoyens de réduire leur facture énergétique en devenant copropriétaire d’une éolienne dans leur commune existe : l'association les Vents d'Houyet.

Les Vents d'Houyet[modifier | modifier le wikicode]

  • Présentation de l'association :

Lancée en 2002 par Bernard Delville, Vents d'Houyet est une structure qui fait la promotion de projets éoliens citoyens. L'objectif est double : d'une part, inciter les citoyens à s'approprier les énergies renouvelables et d'autre part, par son « Académie du Vent », faire comprendre l'énergie aux enfants par le biais d'animations ludiques et variées.

Vents d'Houyet est vu aujourd'hui comme une action d'ampleur. L'association a donné naissance à plusieurs coopératives citoyennes.

  • Les coopératives citoyennes initiées par Vents d'Houyet :

_ Allons en vent :

Une des coopératives initiées par les Vents d'Houyet est la coopérative « Allons en vent ». La création de cette dernière en 2006 a permi la concrétisation du projet de l'éolienne des enfants.
La spécificité de ce projet est que les actionnaires sont des enfants qui ont pris des parts à 100 euros. Les 2000 parts ont permis de financer 25% de l’investissement, le reste est abondé par des prêts bancaires. Chaque part rapporte 3% d’intérêts bloqués sur 10 ans.
  L'éolienne des enfants existe depuis 2006 et mesure 65m de haut. Celle-ci a une capacité de production de 800 kilowatts, elle est raccordée au réseau local et alimente en électricité 400 logements.
Cette initiative a un double objectif : susciter chez l’enfant une prise de conscience active de la problématique de l’environnement et ,par la même occasion, stimuler une opération emblématique aux yeux des adultes.

_ Emissions zéro :

La deuxième coopérative initiée par les Vents d'Houyet, également initiateur du parc de trois éoliennes à Finnevaux-Mesnil, est « Emissions zéro » créée en avril 2007 et dont le but est de financer, grâce à l'apport des citoyens, des parcs éoliens tels que ceux prévus à Mesnil St Blaise dans l'entité d'Houyet, et dans toute la Wallonie.
Tout projet de parc éolien doit compter sur une participation des citoyens et devenir majoritaire avec l’appui des communes.
L'investissement dans une énergie locale permet aux citoyens de s'inscrire concrètement dans l'effort Kyoto, et dans une filière ultra courte: producteur = consommateur.
Le vent étant gratuit, l'investissement est non spéculatif. Ce vent appartient aux citoyens et est l’une de leur ressource énergétique comme peut l'être le gisement pétrolier pour les pays qui en possèdent.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Eolien-citoyen
Bastamag
Vents d'Houyet