Climat et écocitoyens/L'Enjeux de la réduction et du réemploiement des déchets :

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Climat et écocitoyens
Plan
  1. Les circuits courts alimentaires
  2. Concours de familles à énergie positive
  3. La FEVE et l'objectif zéro-déchet
  4. La ressourcerie, tremplin vers une seconde vie pour nos déchets
  1. L’association Empreinte
  2. Eco quartier de Strasbourg
  3. Le développement de l'habitat participatif
  4. Villes en transition, villes lentes
  1. Le covoiturage
  2. L’autostop participatif
  3. Le pédibus
  4. Le vélobus
  5. La Cyclofficine de Paris
  1. Énergie Partagée : implication citoyenne pour la transition énergétique
  2. Les éoliennes citoyennes en vue de la maîtrise locale et citoyenne de l'énergie
  3. Solar Generation : mobilisation estudiantine contre les changements climatiques
  1. Pocheco Canopée Reforestation
  2. Forest&Life
  3. Plantons le décor
  4. Association pour la forêt en Flandre
Modifier ce modèle


Les enjeux[modifier | modifier le wikicode]

Le traitement et la réduction de nos déchets est un enjeu important car chaque année, nous produisons 770 millions de tonnes de déchets. Ces déchets sont majoritairement produits par l’agriculture et la sylviculture (374 tonnes) ainsi que la construction (253 tonnes). Viennent ensuite les diverses activités économiques (106 tonnes), nos ménages (31,9 tonnes) et nos collectivités territoriales (5,3 tonnes).

En moyenne, un Français produit chaque année 374 kilos de déchets. Ces déchets sont composés à 35% de déchets putrescibles, à 25% de métaux, verres et de plastiques, à 20% de cartons et papiers, à 10% de textiles (sanitaires ou non) et à 10% d’autres déchets.

Le cadre juridique Européen[modifier | modifier le wikicode]

Une directive cadre, adoptée le 20 octobre 2008 par le conseil des ministres Européens de l’environnement, dresse une hiérarchie dans la gestion des déchets. Avant de s’occuper de leur élimination, il faut avant tout prévenir la production de déchets, c'est-à-dire faire en sorte qu’il y en ait le moins possible (en supprimant les emballages de certains produits par exemple). Ensuite, il faut préparer les déchets à une seconde vie en développant le recyclage et la revalorisation. Enfin, il faut, en dernier recours, s’assurer que leur destruction définitive ne cause pas de dégats à l’environnement.

== Le cas Français

Au niveau national, et ce dès 2009, le Grenelle de l’Environnement vise une réduction significative des déchets, en prévoyant notamment une éco-conception du produit, de sa fabrication à sa distribution en axant les efforts sur la prévention pour réduire la quantité de déchets pour chacun des acteurs.

Qu’en est-il des initiatives citoyennes, au-delà de ce cadre supranational et national ?