Jardin au naturel/Comment aménager un jardin au naturel ?/Dresser le plan général

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jardin au naturel
Plan
  1. Pourquoi créer un jardin au naturel ?
    1. Pour mieux accueillir la faune, la flore et la fonge
    2. Pour son intérêt paysager
    3. Pour protéger sa maison des aléas climatiques
    4. Pour améliorer les récoltes (potager, verger, jardin d'ornement)
    5. Pour diminuer son empreinte écologique
    6. Pour contribuer à la trame verte et bleue
  2. Comment aménager un jardin au naturel ?
    1. Avant de commencer
      1. Établir un état initial
      2. Tenir compte de la réglementation
      3. Dresser le plan général
      4. Choisir ses végétaux
    2. Créer les aménagements structurants
      1. Planter une haie, un bosquet, des arbres fruitiers ou têtards
      2. Creuser une mare
      3. Semer une micro-prairie
      4. Aider les messicoles
      5. Installer des cavités et des cachettes
      6. Réaliser des allées
      7. Végétaliser un mur
      8. Planter des couvre-sol
      9. Laisser du bois mort
      10. Fleurir joli et utile
    3. Comment favoriser certains animaux ?
      1. Les oiseaux
        1. Les haies favorables aux oiseaux
        2. Quelques plantes herbacées utiles aux oiseaux
        3. Les nichoirs
        4. Nourrir les oiseaux en hiver
      2. Les mammifères
        1. Le gîte à hérisson
        2. Aider les chauves-souris
      3. Les amphibiens
      4. Les insectes
        1. Les haies favorables aux insectes
        2. La spirale à aromatiques
        3. Favoriser les perce-oreilles
        4. Aider les hyménoptères
  3. Comment entretenir un jardin au naturel ?
    1. Faire vivre le sol du jardin
    2. Tailler une haie et produire son BRF
    3. Entretenir la mare, le ruisseau, les zones plus humides
    4. Faucher la prairie en gardant des zones refuges
    5. Gérer les petits aménagements
    6. Être vigilant quant aux invasives et pathogènes
    7. Suivre les principes de la lutte biologique
Modifier ce modèle

L'aménagement du jardin doit être partagé par toute la famille. Au besoin, visiter un jardin au naturel, participer à une sortie guidée par des naturalistes, se promener dans la campagne et y observer des haies, des mares... pour que tous comprennent l'intérêt d'accueillir la nature chez soi.

Penser les espaces de vie quotidienne[modifier | modifier le wikicode]

Charité bien ordonnée... Avant de penser aux aménagements dédiés à la faune et à la flore, il convient de définir les espaces proches de la maison qui seront fréquentés lors des beaux jours : aire de jeux des enfants, terrasse, pelouse rase, potager et verger. Reporter ces espaces sur le plan.

Limiter le terrain par des haies ?[modifier | modifier le wikicode]

Les haies sont bien sûr les premiers éléments structurants devant être implantés, puisqu'elles permettent de délimiter des espaces à vocation différente. Mais une solide réflexion s'impose sur la base de quelques paramètres.

Le paysage[modifier | modifier le wikicode]

Si la maison offre une vue sur un paysage bucolique, est-il opportun de le masquer par une haie ? Il est en effet parfois dommage d'enclore son jardin, de l'enfermer lorsqu'il s'ouvre sur la nature. Il serait même dommage de rompre un alignement de haies basses taillées en y intégrant une haie libre. Au contraire, le hangar hideux du voisin doit être masqué par une végétation haute.

L'orientation[modifier | modifier le wikicode]

Les haies hautes doivent protéger des vents dominants, alors que le soleil doit pénétrer grâce à une végétation maintenue basse. Des arbres marcescents (charme, hêtre et dans une moindre mesure le chêne), des arbustes persistants (houx), semi-persistants (troène), des essences au feuillage précoce (saule, aulne...) protégeront efficacement contre les vents froids.

Il faut toutefois veiller à ce que les haies ne plongent votre propriété dans l'ombre permanente. Adapter leur hauteur à la largeur de votre terrain : une haie de deux mètres de haut brise le vent sur une longueur de 20 mètres.

En tenant compte de ces paramètres, dessiner sur un nouveau calque les haies en précisant leur hauteur.

Diversifier la topographie[modifier | modifier le wikicode]

Implanter la mare[modifier | modifier le wikicode]

La mare doit être située :

  • dans la partie basse du jardin pour collecter les eaux de ruissellement ;
  • dans un site ensoleillé au moins cinq heures par jour puisque la lumière est indispensable à une bonne croissance des plantes immergées qui oxygènent l'eau ;
  • à l'écart des arbres car leurs feuilles l'envaseraient rapidement.

Reprendre les cartes établies dans l'état initial pour définir le meilleur emplacement possible. Placer dessus le calque où les haies sont matérialisées. Une grande mare fait rêver... jusqu'à son creusement. Ainsi, ses dimensions sont elles limitées par les moyens mécaniques et financiers disponibles.

Réfléchissez d'ores-et-déjà au devenir de la terre extraite : constitution d'un talus anti-bruit le long d'une route bruyante, utilisation d'une partie de l'argile - si la terre possède cette nature - pour réaliser des enduits muraux, utilisation de la terre végétale pour réaliser des massifs fleuris, évacuation chez un agriculteur...

Localiser la prairie[modifier | modifier le wikicode]

Implanter la prairie au soleil, pour qu'elle fleurisse et qu'elle attire les pollinisateurs. Si l'entretien peut être mécanisé, ne pas hésiter à lui consacrer l'espace le plus vaste possible. Autrement, la superficie est proportionnelle à la quantité d'énergie utile pouvant être transmise à la faux !

Situer le bosquet[modifier | modifier le wikicode]

L'espace encore disponible sur le plan, forcément ombragé, pourra être transformé en bosquet, en fourré.

Disposer les autres aménagements[modifier | modifier le wikicode]