Jardin au naturel/Comment aménager un jardin au naturel ?/Planter une haie, un bosquet, des arbres fruitiers ou têtards

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jardin au naturel
Plan
  1. Pourquoi créer un jardin au naturel ?
    1. Pour mieux accueillir la faune, la flore et la fonge
    2. Pour son intérêt paysager
    3. Pour protéger sa maison des aléas climatiques
    4. Pour améliorer les récoltes (potager, verger, jardin d'ornement)
    5. Pour diminuer son empreinte écologique
    6. Pour contribuer à la trame verte et bleue
  2. Comment aménager un jardin au naturel ?
    1. Avant de commencer
      1. Établir un état initial
      2. Tenir compte de la réglementation
      3. Dresser le plan général
      4. Choisir ses végétaux
    2. Créer les aménagements structurants
      1. Planter une haie, un bosquet, des arbres fruitiers ou têtards
      2. Creuser une mare
      3. Semer une micro-prairie
      4. Aider les messicoles
      5. Installer des cavités et des cachettes
      6. Réaliser des allées
      7. Végétaliser un mur
      8. Planter des couvre-sol
      9. Laisser du bois mort
      10. Fleurir joli et utile
    3. Comment favoriser certains animaux ?
      1. Les oiseaux
        1. Les haies favorables aux oiseaux
        2. Quelques plantes herbacées utiles aux oiseaux
        3. Les nichoirs
        4. Nourrir les oiseaux en hiver
      2. Les mammifères
        1. Le gîte à hérisson
        2. Aider les chauves-souris
      3. Les amphibiens
      4. Les insectes
        1. Les haies favorables aux insectes
        2. La spirale à aromatiques
        3. Favoriser les perce-oreilles
        4. Aider les hyménoptères
  3. Comment entretenir un jardin au naturel ?
    1. Faire vivre le sol du jardin
    2. Tailler une haie et produire son BRF
    3. Entretenir la mare, le ruisseau, les zones plus humides
    4. Faucher la prairie en gardant des zones refuges
    5. Gérer les petits aménagements
    6. Être vigilant quant aux invasives et pathogènes
    7. Suivre les principes de la lutte biologique
Modifier ce modèle


Comment planter des arbres ou arbustes ?


Les arbres et arbustes, qu'ils soient dans une haie, un bosquet, un verger ou isolés, sont indispensables à l'accueil d'une vie diversifiée au jardin. Toute personne aimant la nature devra en planter à un moment ou à un autre. L'achat des végétaux, le temps passé font de toute plantation un réel investissement pour l'avenir, qu'il convient donc de considérer avec sérieux. Pour la réussir à 100%, mieux vaut ne pas s'en remettre de manière aveugle à sa chance ou à sa main verte et agir tôt et avec méthode. Tôt pour obtenir un sol ameubli en profondeur et support d'une vie permettant la reprise des végétaux qui lui sont confiés. Dans le respect des étapes décrites ci-dessous, simples à mettre en œuvre et permettant de se faciliter la vie et de ne gaspiller ni son temps, ni son argent.


Préparer tôt sa plantation[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi s'y prendre en avance ?[modifier | modifier le wikicode]

Même si des arbres sont capables de pousser dans des terrains pauvres, caillouteux, nous souhaitons tous que la haie croisse vite pour nous isoler ou pour accueillir les oiseaux, que les pommiers donnent rapidement des fruits ou les arbres de belles bûches. Il n'y a alors pas de secrets, pour gagner des années de production, il faut passer quelques heures à préparer le sol. Le temps consacré à cette étape n'est pas perdu : il rapporte au contraire des intérêts.

Préparer le sol[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi préparer le sol[modifier | modifier le wikicode]

Sous-soleuse vue de profil

Classiquement, en terrain lourd[n 1], lorsqu'on retourne un terrain avec une charrue, un motoculteur ou même une bêche se forme sous la surface travaillée une semelle de labour aussi dure que du béton. Les racines n'arrive pas à la transpercer et se trouve donc bloquées sur une hauteur d'engin. Elles n'exploitent donc qu'une faible épaisseur de sol, qui s'appauvrit ainsi rapidement. Les plants n'ont donc pas une croissance rapide. Pour planter une haie, voire un arbre, il importe donc d'ameublir le sol très en profondeur, de deux hauteurs de bêche.

Lorsqu'un grand linéaire doit être planté, chez les agriculteurs par exemple, une sous-soleuse est pour cela employée. Chez les particliers, deux solutions sont possibles.

La méthode peu fatigante[modifier | modifier le wikicode]

Comme le travail du sol est pénible, mieux vaut le laisser à d'autres, en l'occurence à des travailleurs infatigables et ne coûtant pas cher, juste de la matière organique morte : les vers de terre. Pour cela, le plus tôt possible, en mars par exemple, à l'emplacement de la future plantation, faucher l'herbe à ras. Ramassez-la et mettez-la de côté. Couvrez le sol de cartons non-imprimés pour empêcher la pousse de l'herbe. Mouillez-les abondamment. Ajoutez au-dessus l'herbe coupée, du broyat de branches, des feuilles mortes, de la paille... sur une épaisseur d'une vingtaine de centimètres. Renouvelez ce paillage au fur et à mesure de sa décomposition. En novembre, le sol aura été travaillé et amélioré en profondeur. Comme dans un compost, le mélange de matières sèches et de matières humides est indispensable à la vie du sol ; la paille seule ne produit pas le même résultat.

Le double bêchage[modifier | modifier le wikicode]

Dessin représentant le double-bêchage

Quand on est pris par le temps, la solution est d'abord de désherber la bande qui sera plantée. Le mieux est d'utiliser une rasette pour cela. Pour rappel, nous conseillons de ne plus utiliser de pesticides dans un jardin au naturel. Ensuite, il convient de pratiquer un double bêchage sans retourner la terre. Le retournement que nos anciens nous ont appris conduit à mettre des micro-organismes vivant en surface en profondeur, dans un environnement pour lequel ils ne sont pas tous adaptés et vice-versa pour les organismes habitués à vivre à 20 cm de profondeur. En l'occurrence, la procédure est la suivante :

  1. Creusez une première tranchée profonde d'un fer de bêche (soit 30 cm). Déposez la terre extraite dans une brouette.
  2. Cassez la terre dans le fond à l'aide de coups de bêches les plus profonds possibles.
  3. Creusez une deuxième tranchée le long de la première et déposez la terre extraite dans la tranchée nº 1, sans la retourner. Cassez les mottes.
  4. Ameublissez le fond de la tranchée nº 2 comme décrit précédemment.
  5. Continuez ainsi sur toute la longueur.
  6. Terminez en remplissant la dernière tranchée avec la terre extraite dans la tranchée nº 1.

Établir le schéma de plantation[modifier | modifier le wikicode]

Le plan que vous avez réalisé vous permets de définir la longueur de la haie et son type : haie plantée sur un rang ou deux... Cela vous permet de définir le nombre de plants. Faites votre choix d'espèces dans les tableaux proposés en fonction de l'utilité que vous donnez à la haie (défensive, productive de fruits, de bois, aide aux pollinisateurs...). Reste à définir le schéma de plantation pour définir les quantités respectives de chaque espèce. Quelques conseils peuvent vous aider pour cela.

  • Mélangez les espèces. Les arbustes de la haie peuvent être attaqués par des champignons pathogènes ou des ravageurs, en général spécifiques (c'est-à-dire s'attaquant à une espèce donnée). Planter une haie monospécifique (c'est-à-dire composée d'une seule espèce) augmente les risques de propagation de maladie et donc de perdre toute la haie. Au contraire si la haie est plurispécifique, en cas de maladie, la haie ne serait pas pour autant complètement fragilisée, les trous apparaissant au niveau des espèces mortes pouvant être plus facilement comblés que si toute la haie disparaissait.
  • Évitez l'effet "arc-en-ciel". Si vous implantez la succession suivante : 1 cornouiller sanguin, 1 érable champêtre, 1 viorne obier, 1 charme, votre haie à l'automne sera rouge, jaune, rouge, marron. Même si ces couleurs automnales ne durent pas longtemps, leur juxtaposition n'offre pas un beau rendu. Pour atténuer cet effet, vous pouvez implanter les espèces par trois. Pour être sûr que votre haie sera jolie tout au long de l'année, réalisez deux schémas de plantation, l'un avec les couleurs automnales et l'autre avec les couleurs printanières.

Le jour J, agir avec méthode[modifier | modifier le wikicode]

Les trois années suivantes, soigner sa plantation[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. L'ameublissement profond du sol n'est pas nécessaire dans une terre légère humifère.