Jardin au naturel/Pourquoi créer un jardin au naturel ?/Pour améliorer les récoltes (potager, verger, jardin d'ornement)

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jardin au naturel
Plan
  1. Pourquoi créer un jardin au naturel ?
    1. Pour mieux accueillir la faune, la flore et la fonge
    2. Pour son intérêt paysager
    3. Pour protéger sa maison des aléas climatiques
    4. Pour améliorer les récoltes (potager, verger, jardin d'ornement)
    5. Pour diminuer son empreinte écologique
    6. Pour contribuer à la trame verte et bleue
  2. Comment aménager un jardin au naturel ?
    1. Avant de commencer
      1. Établir un état initial
      2. Tenir compte de la réglementation
      3. Dresser le plan général
      4. Choisir ses végétaux
    2. Créer les aménagements structurants
      1. Planter une haie, un bosquet, des arbres fruitiers ou têtards
      2. Creuser une mare
      3. Semer une micro-prairie
      4. Aider les messicoles
      5. Installer des cavités et des cachettes
      6. Réaliser des allées
      7. Végétaliser un mur
      8. Planter des couvre-sol
      9. Laisser du bois mort
      10. Fleurir joli et utile
    3. Comment favoriser certains animaux ?
      1. Les oiseaux
        1. Les haies favorables aux oiseaux
        2. Quelques plantes herbacées utiles aux oiseaux
        3. Les nichoirs
        4. Nourrir les oiseaux en hiver
      2. Les mammifères
        1. Le gîte à hérisson
        2. Aider les chauves-souris
      3. Les amphibiens
      4. Les insectes
        1. Les haies favorables aux insectes
        2. La spirale à aromatiques
        3. Favoriser les perce-oreilles
        4. Aider les hyménoptères
  3. Comment entretenir un jardin au naturel ?
    1. Faire vivre le sol du jardin
    2. Tailler une haie et produire son BRF
    3. Entretenir la mare, le ruisseau, les zones plus humides
    4. Faucher la prairie en gardant des zones refuges
    5. Gérer les petits aménagements
    6. Être vigilant quant aux invasives et pathogènes
    7. Suivre les principes de la lutte biologique
Modifier ce modèle

Manne des pollinisateurs[modifier | modifier le wikicode]

En fleurissant très tôt, les aulnes glutineux, les bouleaux, les noisetiers et les saules permettent à certains insectes butineurs de démarrer leurs colonies. De nouvelles générations pourront ainsi polliniser les fleurs du potager et du verger. Les pollinisateurs sont également très intéressants en terme d'agronomie. En effet, de nombreuses études démontrent le lien direct entre la taille des fruits (arbres fruitiers) et de certains légumes (cucurbitacées, tomates ...) et la diversité en pollinisateur[1]. En effet, une fleur butinée par plusieurs pollinisateurs donne la plupart du temps un fruit de plus grande taille, tout en ayant une bonne valeur nutritive et gustative.

Lutte contre les ravageurs[modifier | modifier le wikicode]

Dans un milieu naturel, les animaux et végétaux sont en interactions. Ainsi, aucune espèce ne se développe exagérément au détriment des autres, ce qui contribue à l'équilibre. Lorsqu'une population de ravageurs croît rapidement, la disponibilité alimentaire pour ses prédateurs augmente également. Ceux-ci se multiplient et régulent les "ennemis" des cultures.

Les plantes champêtres nourrissent de nombreux pucerons qui leur sont inféodés. De ce fait, elles abritent en permanence des animaux qui les mangent, comme les insectes auxiliaires (coccinelles, syrphes, chrysopes…), qui s'attaqueront également aux ravageurs du potager ou du verger dès leur apparition.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Le déclin des insectes pollinisateurs menace les rensements agricoles » - Le Monde, 1er mars 2013.