Néerlandais/Grammaire/l'orthographe/l'accentuation

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le néerlandais, tout comme l'anglais, l'allemand ou le russe est un klemtoontaal: une langue à accent tonique. L'accentuation joue un rôle plus grand en néerlandais qu'en français.

Accent tonique (klemtoon)[modifier | modifier le wikicode]

Généralement un mot contient une seule syllabe accentuée et les autres sont atones. On peut distinguer quatre qualités.

La syllabe accentuée :

  1. est longue en durée ;
  2. est haute en fréquence ;
  3. est forte en volume ;
  4. contient des voyelles sonores.

Les autres syllabes (non accentuées):

  1. brèves en durée ;
  2. sont basses en fréquence ;
  3. sont moins fortes en volume ;
  4. contiennent généralement des voyelles réduites à un « e muet » (/ə/ en alphabet phonétique)

Ces quatre qualités sont toujours combinées. C'est la combinaison qui produit l'accent tonique (klemtoon). En français, les quatre qualités se distribuent différemment parmi les syllabes, ce qui donne aux deux langues une « mélodie » assez différente. Ainsi, par exemple la dernière syllabe du mot 'ralenti', avec un /i/ sonore qui est bref et moins fort mais haut, n'est point possible en néerlandais.

La réduction vers /ə/ est un phénomène caractéristique de la langue depuis la transition de l'ancien néerlandais au moyen néerlandais (vers l'an 1000) et qui a affecté beaucoup de voyelles. Comparez :

ancien : vogala
moyen : voghele
moderne : vogelen / vogels

Même aujourd'hui, la réduction est encore assez vivante. Un mot comme banaan se prononce souvent plutôt comme /bə'naːn/ que /ba'naːn/.

L'orthographe[modifier | modifier le wikicode]

Les règles de l'orthographe permettent d'indiquer la position de l'accent, par exemple :

doordróngen
dóórdrongen

Malheureusement pour les francophones ça se fait rarement. En fait cette addition diacritique est seulement permise si le contexte n'évite pas la confusion (pour les néerlandophones...).

Les clitiques[modifier | modifier le wikicode]

La réduction a créé une différence parmi les pronoms personnels, qui ressemble la différence entre les pronoms personnels et les pronoms personnels emphatiques (tu/toi) en français. Cependant l'usage diffère entre les deux langues. Par exemple on peut dire :

Jan ziet mij - Jean me voit
Jan ziet me - Jean me voit

La réduction de mij -> me indique une nuance d'accentuation:

Jan ziet míj, (niet: jóú) - Jean me voit. Ce n'est pas toi qu'il voit.
Ján ziet me (niet: Piet) - C'est Jean qui me voit, pas Pierre.
Les formes clitiques je, me, we, ze etc. ne sont jamais accentuées.
Les formes pleines jij, mij, wij, zij par contre se retrouvent aussi bien accentuées ou pas.

Il y a d'autres exemples de la formation des formes clitiques, notamment:

hier, daar --> er (adverbe).
jouw --> je (pronom possessif)

La position de l'accent tonique[modifier | modifier le wikicode]

Généralement les syllabes atones contiennent e comme voyelle.
Généralement l'accent tonique se situe sur la racine d'un mot et souvent la présence d'une voyelle sonore comme a, i, o, u ou bien d'une diphtongue comme ij, ei, au, ou, aai, ooi, etc. indique sa position.

Par exemple:

vergaderende doit être vergáderende et tous les e sont muets, parce que le a est la seule voyelle sonore.

I y a bien des suffixes et préfixes qui contiennent d'autres voyelles que e mais qui ne portent pas l'accent tonique, comme -lijk, -ing, -heid, -nis ou voor-, bij-

Par exemple:

bijzónder
voorkómendheid
mógelijk


Il y a des mots où la position de l'accent tonique est moins claire, surtout si la racine contient [e]:

belévenis

Dans ce cas il faudrait savoir que be- est un préfixe, lev- la racine d'un verbe et -enis un suffixe.


Si la racine contient [ɛ] ça se voit facilement par le doublement des consonnes:

verwénnen


Mais, bien sur, il y a des cas surprenants:

Véluwe
Énschede


Les mots composés[modifier | modifier le wikicode]

Dans un mot composé l'accent tonique tombe sur le premier membre.

záken
réís
zákenreis


Les particules des verbes[modifier | modifier le wikicode]

Il y a une différence systématique entre les verbes aux particules séparables et inséparables.

Les verbes aux particules séparables se comportent comme des mots composés et c'est donc la particule qui porte l'accent tonique.
Les verbes aux particules inséparables ont l'accent tonique sur leur racine.
inséparable séparable
voorkómen
vóórkomen
prévenir arriver, se trouver
het voorkómt
het komt vóór
il prévient ça arrive, il se trouve
hij zegt dat dit het voorkómt
hij zegt dat dit vóórkomt
il dit que ceci le prévient il dit que ça arrive.

Un faux placement de l'accent change tout..

Expression
Voorkómen is beter dan genezen -- Mieux vaut prévenir que guérir

nl:wikt:Categorie:Klemtoonhomogram_in_het_Nederlands contient une collection de mots qui présentent deux formes différentes par leur accentuation.

La préposition voor[modifier | modifier le wikicode]

Cette préposition signifie soit pour soit devant, avant, mais l'accent tonique diffère.

Dat is voor míj - Ça c'est pour moi.
Dat was vóór de oorlog - C'était avant la guerre.
De auto staat vóór het huis - La voiture se trouve devant la maison.

Dans une conversation, on entend bien la différence, mais en écriture les accents diacritiques sont généralement omis, parce que le contexte fait clair ce dont il s'agit.